massacres chimÈres lavalas d' aristide

Philippe2 - May 29 2008, 6:18 PM

Deux ans avant l'expiration de son mandat, le président d'Aristide est remis en cause par des manifestations répétées, menées notamment par des étudiants depuis fin 2002. Une répression s'ensuit avant qu'une rébellion armée n'émerge en Janvier et Février 2004. Le 11 février 2004: Événement nommé "massacre de la scierie" par les médias Haïtiens.50 Cinquante personnes, membres de RAMSICOM (parfois orthographié RAMICOS), une organisation populaire d'opposition au ex-président Aristide (le menteur et le plus grand voleur des Haitiens) auraient été tuées dans le quartier dit de la Scierie, à Saint-Marc par des partisans armés et illégaux de Jean-Bertrand Aristide, communément appelés chimères, et dirigés par l'organisation >>Balé Wouzé<<, dont le leader, Amanus Mayette, est alors député au Parlement.

Une enquête indépendante et détaillée menée début 2005 par une spécialiste Nord-Américaine des droits de l'homme en Haïti avance le nombre de 27 tués (Fuller, 2005) Au moins deux jeunes adultes de ce quartier, Kénol Jean-Bapiste et Leroy Joseph, connus comme opposants à Aristide, sont>> jeté vivant dans un bâtiment en flammes<<.

Selon des sources journalistiques, Balé Wouzé a terrorisé ce quartier pendant toute la journée du 11 avec l'assentiment des autorités policières d'alors.

La plupart des habitants de la Scierie sont contraints de fuir la zone et plusieurs cadavres sont dévorés par les chiens et des rongeurs, les familles craignant de ramasser les corps ou de les réclamer à la morgue.

Au moins deux jeunes femmes, « Anne » et « Kétia », venues au commissariat de Saint-Marc pour reporter la disparition de leurs époux,>> sont violées<< dans les locaux de la police par des policiers Lavalas partisans du Président Aristide.

Le Ministère Haïtien de la
Justice a demandé l'aide des Nations Unies et de l'OEA (Organisation des États Américains) pour mener à bien des analyses d'anthropologie criminelle.

Ce ministère a également nommé deux juges d'instruction pour enquêter sur ces événements.

*(Pour des sources sur la thèse du massacre, voir Roc, 2004, NCHR, mars 2004, et Fuller.

Subject:

MASSACRES sous le RÉGIME LAVALAS ARISTIDE

1994-2004 : Regime Lavalas. Le président élu Jean-Bertrand Aristide rentre d'exil et gouverne d'octobre 1994...

<Prev (   < 2 of 2   >)   Next >
Return to Message List