haiti et radiographie du 16 decembre: 19 ans de trahison par...

Carole Demes - April 23 2011, 6:35 PM

HAITI ET RADIOGRAPHIE DU 16 DECEMBRE: 19 ANS DE TRAHISON PAR STANLEY LUCAS

19 ans déjà depuis que la trahison continue avec la mise à mort des aspirations de modernisation du systeme economique et politique du pays du pays en gestation depuis le 7 Fevrier 1986. Aux Elections démocratiques du 16 Decembre 1990 les citoyens Haitiens donnaient leur confiance a Jean Bertrand Aristide et a dix huit partis politiques au parlement.

Ces nouveaux elus recevaient un mandat clair pour transformer la societe Haitienne.

Lavalas au pouvoir a d'abord démontré son mépris de l'effort démocratique en arretant des sa prestation de serment, le chef de l'Etat sortant, l'honorable juge Ertha Pascal Trouillot qu'il jeta au Penitencier National, sous des pretextes honteux, juste pour montrer son arrogance déferlanle sur le pays. Le leadership Lavalas accouplé au leadership du tonton macoute Bayad Vincent commenca des lors par assassiner les aspirations des citoyens Haitiens.

Les preuves et les dates en témoignent.

PREMIERE RADIOGRAPHIE: 7 FEVRIER 1991 - 30 SEPTEMBRE 1991
Aristide preta le serment constitutionnel le 7 Fevrier 1991. Il nomma comme Premier Ministre Rene Preval, un boulanger qui lui apportait du pain a St Jean Bosco et un "aktyonè" a la grande gueule.

Aristide voulait aller à gauche et son Premier Ministre courait a droite n'ayant aucune vision ni plan de gouvernement.

Preval improvisa.

Les taux d'interets fixes de la dette externe sauterent et il livra le pays au taux du marché libre, creant une incroyable inflation et augmentant la misere a un degré incontrolable depuis.

Aristide de son coté, au lieu de mettre toutes les roches au soleil dans l'eau prefere mettre aussi ceux qui etaient déjà dans l'eau au soleil, inaugurant pour la totalité du pays, une politique de souffrance et de miseres, "tout moun nan grangou à la ronde badè..."

En moins de quatre mois le cabinet ministeriel compose d'incompetents se revela médiocre.

La chose publique etait gere par le president Aristide assiste de Rene Preval et d'une bande de boy scouts de ministres qui jouaient dans la façade comme des portraits.

Aucun plan, aucune vision pour le pays n'a ete defini a l'epoque.

L'action gouvernementale etait caracterisee par des discours d'agressions, de divisions et de poesies-fatras: "Gade mwen nan je map gade ou nan je", " Je peux et je veux, tim tim, bois sec!"

Finalement tout a été du bois sec, sans sève avec des fruits morts et pourris, du bois sec à bruler.

Et tout a été brulé.

Les ressources gouvernementales etaient utilisees pour des manifestations politiques, brulees dans le vent de la folie.

La gestion des dossiers economiques et sociaux fut completement negligée, priorisant la revanche politique et les eliminations.

On a assiste a l'augmentation rapide des actions autoritaires du gouvernement Aristide, a travers la chasse aux sorcieres dans l'administration publique, les victimes du pere Lebrun, la politisation des militaires du palais national et des garnisons de l'armee et de la police, la tentative pour creer un nouveau corps de miliciens, le SPP.

La modernisation de l'etat, le developpement economique et l'institutionalisation n'etaient pas dans l'agenda du gouvernement.

C'est dans ce contexte d'absence totale de la gestion des affaires de l'etat que surviendra un conflit entre l'executif et le Legislatif le 13 Aout 1991. Sous l'initiative du Front pour le Changement et la Democratie (FNCD), allies d'Aristide, leurs parlementaires frustres a cause des revendications de leurs mandants avaient decides d'interpeler le Premier Ministre Rene Preval qui en six mois n'avait rien regle pour les 133 communes.

Aristide et Preval qui ne reconnaissaient pas l'autorite constitutionnelle de leurs propres alliés parlementaires de controler et sanctionner le Premier Ministre deciderent de donner une lecon a un groupe de deputes.

Des chimeres furent depeches par le palais national pour assassiner par le pere lebrun quelques parlementaires du FNCD. Grace a l'intervention de la police, les chimeres d'Aristide n'ont pas pu executer leurs ordres.

Malgre l'intervention de la police, les chimeres avaient mis la main sur le depute Josue Lafrance, de la 45em legislature, et essayaient de lui donner le pere Lebrun.

Chanceux, l'intervention de la police, a permis a ce depute d'avoir eu la vie sauve.

Les chimeres ont quand meme dechirer les habits qu'il portait.

Aristide tourna le dos a ses amis du FNCD et de l'OPL (Organisation Politique Lavalas) et crea son nouveau parti fascite, le Parti Lavalas, forcant les autres a devenir l'Organisation du Peuple en Lutte...

Ces evennements creerent un environnement politique insoutenable.

Pendant cette periode d'autres affrontements politiques ont eu lieu. Ces dechirures politiques ont conforte les camps et orientaient le pays vers des conflits additionnels.

Le 30 Septembre 1991 ce qui a debute comme une mutinerie dans une garnison de l'armee s'est transforme en un coup d'etat militaire contre Jean Bertrand Aristide.

Les militaires mirent la main sur Aristide et l'embarquerent pour l'exil.

DEUXIEME RADIOGRAPHIE: 30 Septembre 1991-15 Octobre 1994
Aristide ne perdit pas le pouvoir pour autant, il fut consideré par la communauté international comme le chef d'Etat d'Haiti avec tous les pouvoirs qui lui etaient conferes sur la terre d'exil.

Haiti fut plongée dans l'ostracisme et la terreur de l'embargo.

Le coup d'etat condamné par la communaute international, le president des Etats Unis George Bush mit a la disposition d'Aristide les 50 mlllions de dollars americains de la TELECO disponibles dans les banques americaines pour qu'il puisse diriger a partir de l'exterieur.

Aristide n'utilisa pas cer argent pour organiser une resistance serieuse en Haiti et aider les supporters du mouvement lavalas qui etaient persecutes par les membres du groupe paramilitaire FRAPH ayant a sa tete Toto Constant.

Plusieurs rapports de droits humains decrivent les atrocites de ce groupe sur des pauvres citoyens qui ne beneficierent jamais de la compassion d'Aristide.

Ils mourraient pour leurs deux yeux. Tandis que Aristide n'avaient des yeux que pour une jeune femme de Washington, Mildred qu'il courtisait avec ses millions.

Entre temps, l'embargo economique detruisait l'economie d'Haiti: les 200.000 emplois disponibles dans le domaine de l'assemblage avaient disparu en moins de six mois. L'incapacite pour Haiti d'importer les produits petroliers causa l'acceleration rapide du deboisement.

Les arbres qui restaient ont ete decimés pour la production du charbon de bois creant ainsi une catastrophe environementale terrible.

Pendant cette periode des negociations etaient en cours pour le retour d'Aristide.

Il y avait d'une part Aristide et son equipe a Washington, sa commission presidentielle qui le representait en Haiti, de l'autre les parlementaires de la 45e legislature elus democratiquement en meme temps que lui en 1990 et co-depositaire de la souveraienete nationale puis le president, le gouvernement defacto et l'armee.

Sur une periode de deux ans ces negociations tenues au Venezuela, a New York, Paris et a Washington n'avaient pas beaucoup avancees.

Le president Jean Bertrand Aristide doutant de l'efficacite des sanctions pour faire partir les militaires du pouvoir, depuis Washington, decida de solliciter l'intervention militaire etrangere en Haiti.

Pour plus de details cliquez ici :query.nytimes.com/gst/fullpage.html?re...

Aristide et son equipe a Washington mit en place une strategie devant provoquer l'intervention militaire des Etats Unis en Haiti quitte à faire massacrer des milliers d'innocents, juste pour satisfaire son égo.

Aristide ne croyait pas que Bush et Clinton etaient serieux dans leurs efforts de le retourner au pouvoir.

Pour avoir plus de details sur comment Aristide a solllcite et provoque l'intervention militaire des Etats Unis en 1994 cliquez ici: solutionshaiti.blogspot.com/2009/10/haiti-15-octobre-2009-quinzieme.html Pour une fois ce sont les haitiens eux memes avec Aristide qui exigeaient une occupation etrangere.

Le15 Octobre 1994 Aristide fut debarque au palais national accompagne de 20.000 troupes armées jusqu'aux dents, pretes à affacer la population et installer Aristide sur des ruines.

Ce qui est contraire a la tradition de la presidence Haitienne.

Nombreux sont les chefs d'etat Haitiens qui ont du laisser le pouvoir dans les memes conditions sans solliciter une intervention militaire.

Cette decision d'Aristide de retourner avec des forces etrangeres fut aussi un camouflet au leader Charlemagne Peralte qu'il faisait semblant de venerer lors de sa campagne electorale de 1990. On se rendra compte de la profondeur de la trahison d'Aristide plus tard en 2009 quand le president du Honduras Manuel Zelaya victime d'un coup d'etat militaire et exilé comme Aristide, decida de rentrer dans son pays sans un soldat etranger.

Aristide jubilait derriere la vitre blindee comme un oiseau dans un zoo fier de trahir sa patrie ...

TROISIEME RADIOGRAPHIE: 15 OCTOBRE 1994 - 28 FEVRIER 2004
En debarquant en Haiti le 15 Octobre 1994 Aristide promit au peuple qui evita le massacre en applaudisant les marines, une foultitude de promesses.

Il promit de faire descendre le bon Dieu sur terre, de moderniser l'econmie, de creer des emplois, construire les infrastructures, augmenter la production agricole, respecter les droits humains, organiser des elections libres, reformer la justice pour garantir l'egalite des citoyens devant la loi, investir dans l'education, de planter des arbres, de moderniser l'armee...

et patati et patata.

Il se trahit et trahit encore une fois tout le monde, obsedé par trois reves: faire grandir et grossir sa petite squelette (l'ego), gagner le maximum d'argent et bien sur...les femmes, le sexe.

Loin de moderniser l'Armee, Aristide arrivé au pays couvrit les militaires americains de toutes sortes de decorations, les supplierent de rester pour prolonger l'occupation mais devant leur refus, se tourna vers les Nations Unies, leur demandant d'envoyer des soldats pour remplacer les marines.

Ils portaient le nom de MINUHA a l'epoque.

Il a fallu moins de cinq mois pour se rendre compte que l'homme qui faisait des promesses democratiques et de developpement economique etait un traitre, anti national et un fieffe menteur.

Les $50 milllions de dollars de la Teleco dépensés en trois ans, sans aucune justification ni rapports, il lui fallait encore et encore de l'argent.

La transparence promise ne s'est jamais materialise.

Ceux qui exigeaient ces rapports tels son voisin Michel Gonzales fut assassiné trois mois apres, suivi cinq mois après de l'assassinat de Mireille Durocher Bertin.

Ses commandos de la mort semeront le deuil dans les familles haitiennes.

Du General Mayard au senateur Yvon Toussaint personne ne sera epargne.

Au terme de son premier mandat, il a tout fait pour rester au pouvoir malgre ses promesses, on a du pousser son dos pour partir.

Il choisira son successeur en la personne de Rene Preval lui demandant de garder bien chaud le fauteuil pour lui.

Entre temps il voulait posseder le Parlement.

Bien vite on se rendra compte que Preval est une doublure qui executera a la lettre les ordres du maitre de Tabarre.

Aristide organisera ses mascarades electorales manquees du 6 Avril 1997 qui avait pour objectif de donner a lavalas le controle du CEP permanent pour dix ans, les legislatives du 21 Mai et les presidentielles du 26 Novembre 2000. Apres ses coups d'etat electoraux, il commencera par douter de la fidélité de Preval quand celui ci poussa le pion de Jean Dominique comme futur candidat à la Presidence.

Une attaque sur la famille presidentielle des partisans d'Aristide, attenta a la vie de Mme Calvin, la soeur de Preval, qui eut la vie sauve mais resta paralysee pour la vie. Quant à Jean Dominique il fut assassiné.

Le President du CEP, Me Manus partit en vitesse pour l'exil refusant de se soumettre.

Preval baissa la tete et Aristide le 7 fevrier 2001 reprit le pouvoir qu'il lui avait prété.

Il rentra discredité au palais.

Le pays boudera sa prestation de serment.

Et la communauté internationale s'offusqua des magouilles electorales.

Des 2001 l'homme devint totalement fou. On le trouvera dans des operations de corruption, dans le trafique de la drogue, de detournements des fonds de la Teleco.

POur lire l'article au complet cliquez ici: solutionshaiti.blogspot.com/2009/12/ra...

This is a direct reply to: Every one invole in any government after Jean Claude...

Subject:

Stanley Lucas Et Les Occupants De Chez Nous

Je me rappelle quand Stanley Lucas avaient appeles l'Armee Francaise a refouler le sol Haitien pour deloger Aristide...

Direct replies to this message:

Stanley Lucas pictures in his Uncle Tom festival.He...

<Prev (   < 9 of 30   >)   Next >
Return to Message List