Complement au programme propose par le dsncrp

Jn-joseph - July 17 2008, 3:34 PM

Je viens de lire avec grand interet l'article publie par Jolibois Selondieu.

Pour une fois, je remarque qu'il existe encore des Haitiens qui ont encore a coeur la vraie amelioration de la situation plus que catastrophique dans laquelle Haiti vejette depuis les cinquante dernieres annees.

J'apprecie plusieurs des idees avancees et par Jolibois et par la dsncrp, cependant je crois que des elements d'importance capitale ont ete laisses de cote. Il a ete surtout question de developpement economique: investissement, creation d'emplois, travaux d'infrastructure, eau potable, retour evetuel de la diaspora haitienne...Il y est fait aussi mention a la securite.

Faisons quelques considerations sur certains de ces points: 1- SECURITE: Depuis le retour d'Aristide, nombreux sont les Haitiens qui ne jurent que le mot democrarie, (evidemment, la democratie a l'americaine); malheureusement ils sont legion ceux qui n'ont aucune notion du concept democratique qui vient du grec demos et cratos.

Aucune democratie ne peut subsister sans une force de dissuasion.

Toutes les plus grandes democraties du monde se sont dotees de tous les moyens pour defendre cette democratie.

Prenons par exemple les Etats-Unis: leur armee formee de plusieurs millions d'homme4s et de femmes, comprend l'armee de terre, de mer, de l'air, des marines, de seals, de la garde cotiere, de la garde nationale, de la CIA, du FBI, de police d'etat, de police d'immigration, de police judiciaire, de police des douanes et des frontieres, de police urbaine.

Alors qu'en Haiti, nous avons ete si stupides que le premier geste que nous avions apres le retour d'Aristide c'etait de demanteler la seule garante de l'ordre et de la souverainete nationale, l'armee d'Haiti.

Evidemment les executeurs de cette decision avaient en tete leurs seuls interets de continuer de saigner a blanc le peuple pour lui arracher ce qu'il ne possedait plus ( en terme de ressources) et le depouiller de sa seule et unique richesse: sa fierte nationaliste.

Je ne veux en rien cautionner les pouritures qui composaient notre armee, mais une meilleure solution aurait du etre adoptee.

On aurait du par exemple demobiliser toujs les militaires du simple gendarme jusqu'au general et proceder azu recrutement du sang neuf. Je suis heureux d'entendre quelqu'un revenir avec l'idee de reconstuituer l'armee.

Toutefois, pour eviter de retomber dans une nouvelle armee de pourriture, il faut tout d'abordla doter d'une constitution qui la rend totalement apolitique et la garde dans ses baraques.

2- Le retour de la diaspora: Je partage l'idee que les membres de la diaspora peuvent contribuer grandement au developpement du pays. Toutefois on doit demeurer vigilant a deux points de vue: a) tous les gens vivant a l'etranger ne sont pas tous animes du sentiment national ( on a constate dans le passe que plusieurs Haitiens venus de l'etranger ont fait empirer la situation en Haiti en dilapidant les biens publics), b) ils peuvent contribuer a rendre la douleur des demunis plus insoutenables, parce que leur pouvoir d'achat est mieux assure.

Il en est de meme pour tous les etrangers qui vivent dans le pays. Ils flachent leurs richesses, ils occupent les meilleures et plus grandes proprietes, ils forcent l'inflation a la hausse a en vitesse vertigineuse.

J'entends gronder a l'horizon la colere des pauvres comme disait Maille: " Je comprends la colere des pauvres lorsque les riches banquettent avec arrogance".

3- l'economie: je ne m'aventurerai pas dans ce domaine qui n'est pas ma specialite.

Cependant, on me parle d'investissement sans en mentionner les domaines: en production de biens ou de services?

S'il s'agit de production de biens, plusieurs obstacles sont a abattre: etant donne le niveau technologique que possede Haiti et le marche reduit dont nous disposons, les produits nationaux couteront a coup sur plus que les importes; de plus il faudra reformer la mentalite haitienne qui pense que tout ce qui est etranger est meilleur que le produit national ( depuis plusieurs annees, Haiti fait venir de l'etranger meme ses biens de premiere necessite); enfin, on ne peut parler de developpement economique en Haiti sous toucher la question monetaire: on ne peut continuer a etre payer en gourdes et depenser en US.
Ce que j'ai constate en lisant cet article, c'est le fait que l'element primordialement esssentiel pour tirer le pays de ce gouffre brille par son absence.

Je veux dire par la, L'EDUCATION.

Voici ce que je suggere dans ce domaine qui est en fait le mien. Le systeme educatif haitien doit etre reforme pour etre axe beaucoup plus sur le civisme, sur le respect de l'autre, le sens de la responsabilite, sur la faqcon dont on est vu et sur la facon dont on veut etre vu, a montrer aux jeunes qu'il n'y a pas de sots metiers qu'il n'y a que de sottes gens. Pour qu'Haiti soit sauver, on doit apprendre aux jeunes comment penser NATION d'abord avant de penser a nos poches.

Un tel programme doit accompagner le jeune de la maternelle jusqu'a l'universite.

En meme temps que l'education des jeunes se fait, il faut qu'on entreprenne celle des adultes.

Pour cela, on doit mettre a contribution tous les moyens mediatiques, ainsi que les artistes.

Par exemple, sur une base quotidienne, chaque station de radio et de television devait accorder du temps d'antene a la question nationale, a l'enseignement du peuple au sujet de son comportement et de ses agissements.

Ceci devait se faire au temps de forte ecoute.

Des appareils de radio et de television devaient etre places a des endroits neuvralgiques afin que tous en aient acces.

De meme on ne peut exiger du peuple ce qu'il ne possede pas de la meme facon on ne peut esperer qu'il agisse d'une maniere qu'il ignore.

Donnons-lui cette richesse et toute la nation et toutes les generations en beneficieront.

Return to Message List