Les actuelles autorités haïtiennes doivent...

Psychologue Henri-claude Saint-fleur - May 7 2011, 5:40 AM

Les actuelles autorités haïtiennes doivent actuellement faire très attention !

Récemment un président a été apparemment démocratiquement élu par la majorité des électeurs haïtiens.

Mais ce nouveau président apparemment élu démocratiquement, le chanteur Michel Joseph Martelly aurait annoncé qu'il brûlerait Haïti s'il n'est pas «élu Président d'Haïti», de son propre pays. Monsieur Michel Joseph Martelly, alias Sweet Micky serait-il capable d'en arriver à une telle extrémité ?

Je n'en suis pas certain, parce que je ne connais pas Monsieur Michel Joseph Martelly, surnommé aussi Sweet Micky.

Je vis en dehors d'Haïti depuis de nombreuses années. J'ai lu des articles concernant Sweet Micky et j'ai entendu sur des radios de radios de Miami des reportages audio au sujet de quelques interventions «militaires» qui auraient été menées de nuit dans plusieurs quartiers de Port-au-Prince par des soldats putschistes à la solde de colonel putschiste Michel François à l'occasion du coup d'État militaire du 29 septembre 1991 contre Jean-Bertrand Aristide, l'ancien président constitutionnellement et démocratiquement élu de la République d'Haïti. D'après des informations publiées en englais par le journal canadien Toronto Star et en français par Ramassé,Michel Joseph Martelly, alias Sweet Micky était un de ces Ninjas, des mercenaires hommes déguisés en femmes arabes et japonaises.

A Miami à l'époque (29-30 septembre 1991), j'avais entendu un reportage audio à propos d'une opération particulièrement sanglante menée par des soldats putschistes à la solde du colonel Michel François et des ninjas (ces mercenaires hommes déguisés en femmes, habillés tout de noir et armés de mitraillettes de type Uzi.
Selon le reportage audio d'un journaliste qui avait suivi une des ces opérations, les soldats et les ninjas étaient arrivés dans un quartier de Port-au-Prince où des «Petites Marchandes vendaient du riz cuit avec des petits morceaux de viande de cochon mijotait dans des chaudières. Les membres de ce groupe avaient volé toutes les chaudières de riz (de diri) qu'ils pouvaient trouver.

Ils étaient repartis en mangeant le riz cuit (le diri) directement à la chaudière. Puis, environ trente minutes plus tard, ils étaient revenus dans le même bus au même endroit.

Selon le reporter, ce groupe de putschistes avaient descendu les vitres du bus et, avec leurs mitraillettes, ils avaient arrosé de balles le groupe de «Ti-Mahann».Ils étaient repartis dans le même bus, en laissant plusieurs cadavres sur la trottoir.

Le journaliste n'avait pas cité le nom de Monsieur Michel Joseph Martelly parmi les soldats et les ninjas (des mercenaires hommes déguisés en femmes )qui avaient commis cette abomination.

Si, et seulement si, tout cela est vrai, Monsieur Michel Joseph Martelly est un homme dangereux.

Je pense que le Président Préval devrait immédiatement jeter la lumière sur le problème de la nationalité de Monsieur le Prézi Michel Joseph Martelly, alias Sweet Micky.

Car, si vraiment Micky est un Citoyen des USA par Naturalisation, Micky ne peut pas constitutionnellement parlant être «président d'Haïti.»
Cher Président Préval, je termine en vous suggérant de prendre des précautions supplémentaires pour votre propre sécurité

Il faudrait aussi protéger Micky contre ses amis de la société des putschistes et des Ninjas.

Bonne journée à vous tous et aussi à Micky.

Psychologue Henri-Claude Saint-Fleur
P.S. : Tout citoyen qui parle de brûler Haïti (ou n'importe quel autre pays) devrait être immédiatement mis embas cordes, puis dans Calorge(prison, jail) avant d'être présenté devant le tribunal compétent.

Bonne journée à vous tous
À bientôt
Psychologue Henri-Claude Saint-Fleur

Subject:

Le parti Fanmi Lavalas vit du crime organise s Dans un pays ou la majorit

Le parti Fanmi Lavalas vit du crime organise s Dans un pays ou la majorite de la population est au chomage, ou la...

<Prev (   < 3 of 3   >)   Next >
Return to Message List