L'Association des Producteurs de Lait dénnonce...

Apwollim - August 8 2007, 2:06 PM

Monsieur le Président René Préval

Nous, paysans de l'Association des Producteurs de Lait de Limonade (APWOLLIM), refusant de devenir des délinquants zenglendo, refusant de risquer notre vie en mer sur des bwa fouye, refusant de gagner les bateys de la République Dominicaine, refusant de saisir des armes et de poser des actes malhonnêtes,

Nous déclarons que nos armes à nous, ce sont les terres ! Sur les terres, nous cultivons, nous pratiquons l'élevage, nous produisons du lait pour contribuer au progrès de la production nationale ; sur les terres de la Plantation Madras nous avons construit plus de 35 puits.

Nous avons investi dans des pompes pour l'abreuvement du bétail et l'irrigation.

C'est à Madras que le programme Lèt Agogo a pris naissance, programme reconnu par les Institutions internationales comme un exemple pour toute la Caraïbe et l'Amérique Latine.

Nous rappelons que cela fait plus de 3 ans que l'APWOLLIM a entrepris des démarches auprès de l'Etat haïtien pour légaliser la présence des paysans producteurs de lait sur les terres appartenant à l'Etat dans la zone de Madras, dans les communes de Limonade, Caracol et Trou du Nord. Malgré les dépenses que nous avons dû consentir, ces démarches n'ont jamais abouti.

- Cela fait 3 ans que nous avons signé un contrat avec l'Institut National de Réforme Agraire (INARA) pour l'arpentage des terres
- Cela fait 20 mois que l'INARA a réalisé l'arpentage et signé des contrats avec les paysans pour la légalisation de 760 parcelles sur une étendue de 1070 hectares
- Cela fait 14 mois que le Ministre de l'Agriculture, des Ressources Naturelles et du Développement a demandé au Ministre des Finances de passer des directives à la Direction Générale des Impôts (DGI) pour que cette institution reçoive le montant de l'affermage des terres exploitées par les paysans
- Cela fait 14 mois que la DGI a refusé de recevoir le montant de l'affermage des paysans
- Cela fait 10 mois que l'APWOLLIM a écrit au Président René Préval et au Premier Ministre Alexis pour leur demander de faciliter la solution au problème
- Cela fait 5 mois que le Directeur de la DGI a refusé de recevoir une délégation de paysans

Jusqu'à la date d'aujourd'hui le dossier n'a pas avancé d'un pas. La DGI refuse toujours de recevoir le montant de l'affermage des paysans, en dépit du contrat qu'ils ont signé avec l'INARA.

Ce que nous constatons aujourd'hui c'est que la DGI envoie des grands dons s'emparer des terres exploitées par les paysans.

Nous pouvons citer le cas de Monsieur Novella qui, avec l'autorisation de la DGI, vient de détruire les clôtures et les jardins des producteurs pour arpenter plus de 150 carreaux de terre sur cette même plantation Madras.

Que veulent les dirigeants de notre pays?

Nous nous posons la question.

- Veulent-ils que les paysans se transforment en zenglendo?

- Veulent-ils leur donner des armes, alors qu'ils parlent de désarmement?

- Veulent-ils qu'un massacre ait raison des paysans?

A tout cela, nous opposons un NON catégorique.

Nous demandons au Président Préval de prendre ses responsabilités dans ce dossier et de voir à ce que la DGI perçoivent le montant d'affermage des terres provenant des paysans avant la fermeture de l'année fiscale 2007.

Nous, paysans producteurs de lait, membres d'APWOLLIM et d'autres organisations paysannes de la zone de Madras, nous sommes décidés à ne jamais céder et à obtenir la victoire.

Pour l'APWOLLIM
Fritz Joseph

Return to Message List