Falsification Des Elections Au Profit De PREVAL

Toulimen Legrand Says...

Haïti: les législatives auraient été falsifiées au profit du président sortant René Préval

La communauté internationale a unanimement salué la victoire de Michel Martelly à l'élection présidentielle d'Haïti.
REUTERS/Swoan ParkerPar RFI
La communauté internationale a unanimement salué la victoire de Michel Martelly à l'élection présidentielle d'Haïti mais les bailleurs de fonds et les représentants diplomatiques s'interrogent sur la légitimité de certains résultats des scrutins législatif et sénatorial au profit du parti au pouvoir.

Avec notre correspondante à Port-au-Prince, Amélie Baron

Les Nations unies ont exprimé, par le biais d'un communiqué, leurs sérieux doutes sur la légitimité de certains résultats.

Une position partagée par le Brésil, le Canada, l'Espagne, les Etats unis, la France et l'Union européenne.

Les diplomates étrangers se demandent aujourd'hui pourquoi 17 députés et un sénateur qui avaient été classés en deuxième position lors les résultats préliminaires ont finalement été annoncés vainqueurs de l'élection par le Conseil électoral provisoire.

Difficile de ne pas soupçonner des fraudes et de la corruption d'autant que 16 de ces 18 cas penchent en faveur des candidats du parti au pouvoir.

Les observateurs internationaux qui ont suivi tout le processus, et ont assisté au dépouillement des votes souhaitent eux comprendre le raisonnement qui a aboutit à ce renversement de classement.

Car rien aujourd'hui n'explique ces modifications.

Le nouveau président monte au créneau

Le futur président de la République a, lui aussi, critiqué ces résultats.

Michel Martelly parle de manipulations étranges.

Il demande à la communauté internationale de ne pas reconnaître ces résultats douteux et il en appelle même à l'Organisation des Etats d'Amérique.

Michel Martelly exige l'envoi d'une mission d'urgence pour réviser et faire la lumière sur ces 18 cas. Une mesure exceptionnelle car légalement, les résultats annoncés étant définitifs il n'y a pas de recours possible.

La situation est donc délicate car la rentrée parlementaire doit avoir lieu à Port-au-Prince ce lundi.

Posted April 23 2011 at 10:03 AM

REPLY to this message

or start a NEW Topic