Assassinat de la constitution d'Haiti Stanley Luca

< Previous | Home | Next >

Six jours pour assassiner la constitution de la république d'Haiti par Stanley Lucas

www.solutionshaiti.blogspot.com

Il ne reste que six (06) tous petits jours pour légalement procéder à l'amendement de la constitution de 1987. Préval depuis son arrivée au pouvoir en 2006 veut se débarrasser illégalement de la constitution de 1987. Très vite il a monté, dans le secret le plus absolu, la commission Moise-Hector assaisonnée à la sauce du groupe de Bourdon.

En visite en république Dominicaine en 2008, il affirmera, au micro du journaliste Hérold Jean-François, que la constitution de 1987 représente une source incontournable d'instabilité politique.

Les réactions condamnant cette déclaration de Préval seront générales et avaient provoque un tollé ! Il enclenchera, à l'époque, une marche arrière stratégique.

Trois mois plus tard, dans l'anonymat, un draft de la constitution sera distribué au parlement.

Une note, signée des députés, condamnera l'initiative antidémocratique de René Préval. Depuis, avec l'aide du Groupe de bourdon, d'un français, Serge Henri Vieux et d'une certaine presse grassement payée, on tente de nous faire gober un document d'une médiocrité crasse, préparé par des valets à la solde de René Préval.

Du coté du législatif, en trois ans, il n'y a eu aucune consultation au niveau des circonscriptions et des départements pour savoir si le peuple, les organisations de la societe civile, les partis politiques et la Diaspora sont intéressés à amender leur constitution.

Certains parlementaires oseraient-ils en six (06) jours changer la constitution sans consultation préalable du peuple?

Oseraient-ils violer la loi mère en considérant des amendements apres 14 septembre 2009?

Preval croit qu'entre son coup d'état électoral qui a permis à Lespwa de voler des postes de sénateurs et une validation illégale qui a créé un sénat de facto, les obstacles pour son coup d'état contre la constitution ont tous disparus.

Il se trompe.

Il ne lui reste que six (06) jours pour legalement faire son coup contre la constitution si la Chambre des Deputes accepte de jouer le jeu.

Toute proposition d'amendement doit venir soit de l'Exécutif ou sur initiative du Législatif:

ARTICLE 282: Le Pouvoir Législatif, sur la proposition de l'une des deux (2) Chambres ou du Pouvoir Exécutif, a le droit de déclarer qu'il y a lieu d'amender la Constitution, avec motifs à l'appui.

En ce qui a trait à la date limite fixée pour l'amendement la constitution de 1987 est sans équivoque:

ARTICLE 282.1: Cette déclaration doit réunir l'adhésion des deux tiers (2/3) de chacune des deux (2) Chambres.

Elle ne peut être faite qu'au cours de la dernière Session Ordinaire d'une Législature et est publiée immédiatement sur toute l'étendue du Territoire.

Le 14 Septembre 2009 marque la fin de la dernière Session Ordinaire de la Législature.

La date limite pour amender la constitution de 1987 est donc le 14 septembre 2009. Au delà de cette date aucun pouvoir ne peut modifier ou changer la constitution de 1987. Ceux qui souhaitent amender devront attendre quatre ans s'ils ne le font pas avant le 14 septembre.

Préval et Lespwa ne pourront pas non plus convoquer une assemblée extraordinaire, ils ne pourront non plus constituer une Assemblée Constituante ou organiser un referendum.

Ce serait illégal et inconstitutionnel.

ARTICLE 284.3: Toute Consultation Populaire tendant à modifier la Constitution par voie de Référendum est formellement interdite.

Avant sa ratification le 29 mars 1987 on avait enregistré, au niveau national, plus de 600 débats sur le draft de la constitution dans les sections communales, les communes et départements.

La plupart des stations de radios avaient organisé, pendant des semaines, des débats et des émissions d'informations et de formation sur le contenu du draft de la constitution.

Près de deux millions de copies de ce draft avaient été distribuées. Il nous reste six (06) jours pour tout faire.

Va-t-on assister à des séances du parlement où la constitution sera jetée comme un b"uf à l'abattoir?

Va-t-on assister à des actes illégaux, inconstitutionnels et sans vergogne après le 14 septembre pour satisfaire la montée totalitaire de Lespwa?

Dans un sens ou dans un autre, la bataille pour la démocratie commence le 14 septembre 2009.

Stanley Lucas, September 8 2009, 10:33 PM

Start a NEW topic or,
Jump to previous | Next Topic >

< Previous | Home | Next >