sosyete bizango

Jean-benito Mercier - August 1 2008, 12:10 AM

SOCIÉTÉS SECRÈTES ET INSTITUTIONS POLITIQUES EN HAÏTI

Il y aurait une culture du maléfisme alliée de la politique en Haïti. Cette politique entretenue par les forces obscurantistes de la société, renforcée par l'État, est intentionnellement promue si tant est qu'il en est fait appel à notre conscience citoyenne.

Comment concevoir une société où il y a un président, des ministres aussi bien que des administrateurs publics sans le spectre de la LUMIÈRE, et s'il y en a point, que la LUMIÈRE ne fasse pas l'objet d'une préoccupation constante sinon d'une obsession morbide des dirigeants?

Quelle est donc la vision du monde tapie derrière cette culture paralysante du black-out en Haïti?

Pourquoi, semble-t-il, le black-out doit rester une stratégie corollaire de pratique gouvernementale?

L'État est fier de ce que les citoyens ne voient pas, ne lisent pas, n'écrivent pas, que les enfants, anveloppés de trous noirs, du drap de ce grand vide sinistre, meurent de peur à peine la nuit tombée. Le président, les ministres, s'en vont dormir la conscience tranquille, car le black-out est chez le peuple.

Qu'on arrête la comédie bon sang! Dites-vous Monsieur le président, messieurs les ministres: s'en est assez! Ayons un peu de décence que diable! Si même dans l'ordre mythique, Prométhée a compris qu'il était crucial que l'humanité fût éclairée, car pour lui la LUMIÈRE était synonymique du progrés et de l'avancement humains, pourquoi en plein vingt-et-unième siècle, l'homme haïtien civilisé de son état, éclairé, ranci de culture ne puisse s'imprégner de cet élan de grandeur qui a fait et fait aujourd'hui encore la gloire de ce héros mythique qu'était Prométhée. Pourquoi un président qui s'empanache de toute la pompe, du prestige qui entoure un tel titre, un président se faisant doubler d'un cabinet ministériel avec de surcroît des spécialistes dans les divers domaines de la connaissance et du savoir, toutes choses bonnes pour le développement national, n'arrive pas à saisir ce fait simpliste que sans la LUMIÈRE, les discourse les plus ennoblis qu'il prononce sur la petite tranche lumineuse d'un palais national, sont frappés de nullité absolue ou n'entrent simplement que dans la catégorie de verbes pompeux pour amuser la gallerie, bercer les entendeurs innocents, les complaisants malintentionnés eux tous complices de ce règne obscurantiste vitam eternam.

Pourquoi les institutions politiques ne parviennent pas encore à s'affranchir du lourd fardeau d'une société ésotérique ou tout doit se faire dans le noir?

Pourquoi un président digne de ce nom ne peut pas, sous le coup d'une colère Prométhéenne affirmer sans tordre sa langue devant les enfants de la nation, j'ai dit bien les enfants de la nation, que pendant la première annèe de mon mandat présidentiel tout mon gouvernement va s'investir dans le rétablissement de l'énergie électrique dans notre pays, car la lumiére est à la vie d'aujourd'hui ce que l'oxygène est à notre corps?

Q'est-ce qui retient Mr. Préval à proférer, que la nation continue de mourir de faim car de toutes les manières, l'agriculture n'est qu'un semblant de prioritè en rèalitè, moi je vais vous octroyer ce bien précieux qu'est la LUMIÈRE; que le premier Ministre dise par exemple que moi je vous assure que mon gouvernement trainera son bol bleu partout pourqu'une aide en assistance technique puisse nous permettre de resoudre le mal endémique qu'est le black-out. Ou est le président?

Où sont les ministres du gouvernement?

Qui s'occupera de la LUMIÈRE dans la société haitienne pourque la vie puisse reprendre son dorit de cité?

Le vent, le soleil, l'eau dévalante des montagnes dénudées, le bol bleu tendu, que faudrait-il de plus au gouvernement de Mr. Préval pourque le miracle de la LUMIÈRE puisse se produire?

Comme dirait-on la terre, les paysans, la technologie, que faudrait-il de plus à un agronome pour produire le miracle agricole dans un pays au ventre creux?

Faites-le savoir messieurs!

<Prev (   1 of 3   >)   Next >
Return to Message List

Comments

Jean-benito Mercier says...

SOCIETES SECRETES ET INSTITUTIONS POLITIQUES EN HAITI Il y aurait une culture du malefisme alliee a la politique en... more »

Jean-marie Leroy says...

Hi Benito In addition yr speech,parlons de lumiere AU PROPRE COMME AU FIGURE,car il y a encore dans notre societe des... more »