Crise UniversitaireEducation et la penséepositive

< Previous | Home | Next >

La vérité haïtienne est menacée que jamais par rapport ce dernier gifle estudiantin.

Haïti et le continent Africain ont souffert un déficit de la vérité.

Selon la Bible: les hommes meurent dans la misère à cause de l'absence de la connaissance de la vérité.

Quand on multiplie la vérité par la vérité, on obtiendra la Vérité et multipliant cette vérité par le mensonge on obtiendra à nouveau le Mensonge.

Les yeux de l'être humains, les prêtres, les pasteurs et les journalistes qui symbolisent la Vérité qui signifie la lumière du monde.

Elle libère l'Homme de la misère et l'esclavage.

La preuve n'autre que la manifestation de la vérité d'un fait. Toutes les théories humaines mondialement reconnues se fondent toujours sur une vérité idéologique ou scientifique.

Cependant la Vérité demeure temps tous les temps le vocable le plus impopulaire dans son application pragmatique sociale.

Par conséquent si certains Prêtres, pasteurs et journalistes( Afro-Haՙïtiens), le propriétaires, les directeurs des Médias n'ont pas sacrifié la vérité au profit de leurs petits intérêts mesquins, Haïti et le continent Africain n'auront pas connu cette famine extrême à l'heure actuelle.

Ils ne faisaient quotidiennement identifier les problèmes socioéconomiques tant qu'ils s'identifiaient les causes principales de la faim, de la misère et du chômage.

C'est sur que la masse populaire Haïtienne et Africaine ne mènent pas une vie heureuse mais ils ne connaitrons pas cette famine atroce.

Il parait que certains prêtres, pasteurs journalistes ont sacrifié leurs consciences humaines pour du pain en salissant leurs noms sacrés qui traduisent l'Image de Dieu. Ils sont des gens les plus écoutés de tous les temps.

Tout près de nous, en République Dominicaine, c'est plus grand malheur qui pourrait arriver à un Dominicains s'il passait midi sans prendre son dîner. Il serait en rébellion avec tous ses compagnons de travail et voir si quelqu'un lui conseillait de résigner avec cette faim, il écraserait toux ceux qui viendraient sur son chemin.

Disait Corioland Ardouin le poète haïtien: < la vérité est en nous, chez nous, en tout, partout et hors nous, nous n'aurons point de salut >.

C'es triste et honteux de voir les soit disants universitaires et intellectuels haïtiens voudraient faire croire à nos analphabètes Haïtiens que les haïtiens vivrait heureux s'ils livraient Haïti aux étrangers.

C'est plus triste et honteux de voir même les Avocats se prostituent leur si noble profession en sacrifiant leurs honneurs et leurs prestiges pour l'argent.

Ils ont oublié qu'ils ont les défenseurs nés des démunis, des orphelins, des veuves et les opprimés de toutes sortes, ils ne font quotidiennement que salir le temple de Thémis. Ils ont oublié que les Avocats ne pas des révolutionnaires nés mais ils sont devenus révolutionnaires quand la vérité se trouvait totalement en danger, ils sont les derniers recours dans la société mondiale pour combattre l'injuste et la criminalité mondiale.

Qu'il soit médecin, Avocat, juge, journaliste, ingénieur, agronome, pasteur, prêtre, professeur etc. tous sont concessionnaires ou commerçants mais tous voudraient qu'Haïti ait une amélioration sociale, ils mettent ensemble pour critiquer le gouvernement à travers toutes les émissions de libres tribunes passant les antennes des station de Radio ou télé.

Tous ont leurs alliés politiques (amis ou familles) pour régler leurs affaires commerciales en à pâtés. En bêtisant la masse populaire consommatrice tout tant faisant haïr L'Etat.

C'est le seul couple de la misère sociale que nous devons lui questionner et pour nous rendre du compte.

Tous ont fui l'Agriculture et la production nationale, ils tentent à faire toujours des débats qui n'offrons pas vraiment de solution immédiate pour soulager la famine haïtienne.

Ils aimeraient parler de la drogue, de la violation des Droits de l'Homme, préparation des infrastructure, routière, sanitaire, la réparation de nos sites touristique à fin d'attirer les étrangers à nous visiter.

Pourtant les besoins primaires de la masse souffrante ne les intéressaient jamais, Via l'Agriculture.

Il est clair que l'Homme ne pouvait pas servir Dieu et Mammon à la fois. Si on va au fond de la vérité, le méchant ne pourra pas résister à ce choc idéologique, il développe automatiquement sa tactique sauvage pour l'anéantir.

C'est cela qui arrivait nos étudiants haïtiens actuellement.

Que le conseil de l'U E H a expulsé des dizaines pour des revendications justes et nobles pour l'avenir du Peuple Haïtien.

C'est la seule ressource au moins plus fiable de vérité jusqu'à présente minute que nous devons compter pour sortir Haïti de cette situation précaire.

Je invite toutes les forces vives de la Nationale Haïtienne à prendre cette action arbitraire du conseil de l'U E H très au sérieuse pour garantir l'avenir l'espoir de nos progénitures et pour combattre la peur de prendre à nouveau de belle initiative par nos jeunes qui seraient très utiles pour le progrès social.

Nous constatons que tout le monde a laissé les étudiants tous seuls et tout en qualifiant uniquement comme des casseurs d vitres et voyou sans tenir compte de leurs revendications et aucun grand débat n'avait jamais faire ni la radio ni la télé à cette critique situation.

mes dames et sieurs l'Histoire vous aurait jugé en pensant une situation presque pareille celle de 5 décembre 2003 qui se passait à la science humaine qui a mis fi au régime d'Aristide.

Ou est l'intérêt national d'aujourd'hui?

moi, je dirais pas qu'il est impossible mais il ne serait pas facile pour qu'un groupe étudiant puissent déclencher un mouvement même s'il serait très important pour la bonne marche de l'U E H ou le pays tout entier, quand il pense à son intérêt personnel, familial et son avenir propre, en estimant qu'il pourrait laisser au mis chemin par ses camarade et le reste la société haïtienne, seuls les exceptionnels tiendraient ce risque sociale.

C'est une situation très délicate parceque ce sont les gens de la masse et la classe moyenne qui se battent entre eux puisque la majorité des personnes qui forme le conseil de l'U E H leur généalogie montre qu'elles sont issus de la classe moyenne de la masse populaire.

Il faut rechercher cette division sociale nouvellement née dans l'invisibilité pour ne nous pas faire la bête sociale en vue d'éviter la pire précarité sociale.

Aujourd'hui nous ne pouvons pas parler de bâillonnement de la presse en Haïti. La question fondamentale quelle vérité qui entrain de, véhiculer à travers les antennes des radios.

Il y a vraiment beaucoup d'émission de libre tribune quotidienne à travers la République, mais à quelle fin puisque les émissions sont généralement financées par les entreprises commerçantes importatrices, les anti-changements pour un développement de la politique agricole et de la production nationale.

Entre temps les prêtres et les pasteurs font Haïtien une république de prière et de jeun. C'est ce que j'appelle la corruption spirituelle dans la faim éternelle.

Attaquer l'Université,c'est attaquer le noyau de développement socioéconomique nationale dans son intégralité spirituelle, c'est attaquer l'avenir et l'espoir d'une nouvelle Haïti formée, c'est sacrifier la Nation Haïti à Golgotha, Gethsémani ou passe-t-il son agonie, c'est attaquer le centre des génies nés ou le bastion de la pensée haïtienne.

Si le recteur de l'U E H avait leurs moyens de sa pensée et de sa décision personnelle, il n'agirait pas de la sorte.

Ou passe-t-il son caractère d'Homme?

Nous ne dirions jamais qu'il est très incompétent pour sa poste.

Il parait qu'il ne comprenait pas la psychologie de la jeunesse ou bien il n'a jamais informé de l'histoire des Universitaires à travers le monde.

Pour lui mettre en connaissance de la plus récente affaire des universitaires de la Grèce à de l'année 2008 qui a pris fin jusqu'en février 2009. il y avait beaucoup d'incendie, des étudiants et policiers ont été tués, pour autant l'Etat Grec n'avait jamais transformé cette espace universitaire une caserne.

Pour traumatiser les étudiant à l'instar de la MINUSTHA qui circulent quotidiennement dans nos rue à de traumatiser la masse populaire et nos enfants.

Une telle action barbare et sauvage refait son apparition en plein vingt unième siècle que même un imbécile n'aurait pas du commettre via un ignorant lucide.

Entre temps le président de la République, le premier ministre, les autres ministres, les politiciens, et la société civile pour ne pas dire toutes les forces vives de la Nation Haïti se croisent leurs bras en laissant une affaire de si grande envergue et de grande importance sur la seule responsabilité de la pauvre Justice Haïtienne que nos juges sans défenses sociales.

Le tout fait de la politique de déchet du marronnage démagogique que la justice joue son rôle sans partie pris, nous ne tolérons pas la violence d'où qu'elle vienne.

Cela de l'absurdité politique de la mauvaise gouvernance puisque c'est cas exceptionnel qui mérite un traitement spécial, C'est l'affaire de la Nation, c'est l'intérêt nation qui est en danger, personne ne pourrait jouer ni faire le marronnage politicien.

Quand quelqu'un se trouve en guerre avec la jeunesse, il sera maudi indéfiniment, s'il n'avait pas de bon sens pour lui même se porter à la raison à fin d'éviter de se retrouver seul que même le camp des imbéciles ne lui recevra pas. Nous de mandons au directeur de la Police Nationale de s'abstenir contre toutes les violences policières à l'égard de nos étudiants Haïtiens pour ne pas être tombé dans la piège de l'ennemi, il parait que les membres des force de l'ordre en Haïti ont leurs mémoire trop courts.

Ils ne savent pas si les Droits Humains englobent le tout et ils contrôlent le droit pénal de la manièrent ils voudraient le conduire et agir en sens désiré.

Les membres des forces de l'ordre ne sont que des fusibles à sauter pour maintenir le pouvoir d'Homme.

Rappelons nous la situation du policier actuellement en détention prolongée pour avoir une élève lors des examens du bac extraordinaire 2009, quoique toutes ces démagogie éducative, aujourd'hui, il est le seul coupable qui est appelé à sanctionner, quand cette situation deviendra le pire nos policiers seront arrêtés et tués par la MINUSTHA qui les traiteront de manque de professionnalisme et compétence dans leurs boulots comme d'habitude.

A noter l'Université, c'est l'organe le plus important de tous autre du système de fonctionnement social.

On ne devrait jamais prendre à la légèreté pour la moindre raison une affaire Universitaire qui fait l'objet de litige sociale.

La jeunesse, c'est l'avenir de la nation, elle est la première intéressée de la société qui doit à une attention spéciale et soutenue et le reste de la société ne défend le pus souvent leurs intérêts mesquins.

Ainsi dit: c'est son age que l'Homme pense et s'intéresse mieux au problème nationaux et il a aussi un c"ur plus ou moins humain.

Il faut au démantèlement de l'Armée d'Haïti piégée par la communauté internationale en 1994 dont leurs membres se retrouvaient seuls à lapider par le peuple souverain vivant dans l'analphabétisme et dans l'ignorance fraternelle, il était le premier trompé.

La rentré des militaires démobilisés, le 22 février 2003 à Cap-Haïtien, Où tous policiers assistés pas des chimères ont pris le maquis devant le peuple souverain accompagné des militaires démobilisés. Via le départ du Président Aristide, le 29 février 2004, où les policiers passaient-ils?

je dis à le monde que la décision prise par le conseil de l'U E H est absurde, arbitraire, ténébreuse, incorrecte, fasciste, tapageuse, arrogante et impopulaire, juridiquement, sur le plan sociologique, psychologique et même politiquement.

Dont elle fait absence à tous les raisonnement et la logique humaine, je ne dirais pas même qualifier cela comme une décision de soit disant d'expulser des étudiants de l'U E H pour résoudre un problème à l'intérieur d'un système éducatif.

Nous n'auront point de rancunes contre qui que ce soit, seul, le pardon est grand, nous sommes tous des Haïtiens et nous sommes condamné pour vivre tous ensembles.

Nous ne voudrions pas la médiation étrangère et ni la sanction pénale contre aucun acteur de cette crise pour qu'il soit un Haïtien, tout le reste coupable et complice, il est l'agent de la division et de la rancune qui nous induit souvent dans l'erreur et à commettre la pire bêtise sociale.

Nous profitons à dire à nos compatriotes Haïtiens, même si on arrive à construire des dizaines de chaîne d'hôtel de cinq étoiles pour séjourner les étrangers qui nous visitent quotidiennement et l'implantation des industries manufacturière de toutes sortes en mettant toutes les infrastructures nécessaires garantissant la création d'emplois durables, cela n'apportera jamais du soulagement à la famine haïtienne et la souffrance de la masse populaire si le gouvernement n'est conscient que c'est la plus grande nécessité pour qu'il développe l'industrie agricole Haïtienne qui ne sera qu'une vérité absolue pour tous les pays pauvre mondiaux à l'instar de la République d'Haïti possédant de bonne terre.

C'est l'atour majeur vers la solution de la famine mondiale.

Si c'est ainsi, nous sommes tous assassins.

quelle société civile?

Quel système éducatif Haïtien?

Quelle conscience citoyenne et quelle vision sociale?

Quel intérêt collectif ou individuel?

Peut on défendre les intérêts individuels à l'intérieur des intérêts collectif?

Oui cela est possible quand nous manifestons à développer l'idéal économique fondé sur le capitalisme humain.

Le capitalisme éducatif sauvage privé tente à brouiller le capitalisme éducatif humain.

Pourquoi pensons nous hors de l'efficacité et de l'efficience éducative?

La position politique ne fait pas de l'homme un législateur scientifique capable d'éditer de bonne loi sociale, Dieu, merci, les Juristes sont toujours là pour apprécier l'intention des législateurs politiciens pour ne pas faire la corruption de la loi une règle de droit.

Quand les profanes l'applaudissent dans toutes ses émotions les juristes la questionnent encore puisqu'il n'y a pas de texte de loi qui n'a pas été créé dans l'intérêt de protéger une classe sociale en tenant compte de l'approche faite par Saint Thomas sur la naissance de l'Etat.

C'est ignorant de vouloir conclure avant d'introduire, voir de développer sa vision de penser pour améliorer la souffrance populaire.

Le fort n'obéira jamais aux faibles, la loi ne pourrait pas faire d'illusion sociale, la loi de kelly C. Bastien n'est qu'une loi téméraire.

Pas de félicitation possible mais il faut que le peuple haïtien ait encouragé le débat éducatif pour que nous ayons un développement économique durable dans les années qui viennent.

Qu'on a faim les patates n'ont pas de pellicules, c'est comme une machine sans frein qui écrase les passants.

On ne pourrait pas dire que l'absence éducative et la justice ne sont qu'un cancer qui empêche le déblocage haïtien, c'est trop flou pour expliquer le retard du progrès social haïtien.

L'éducation d'abord l'affaire de l'Etat avant d'être une affaire privée. Elle est le fondement de la justice sociale, elle permet à l'homme de connaître ses droits et ses devoirs dans la société mondiale.

Les hommes d'Etats ne doivent jamais penser à l'envers, ils doivent faire les institution étatique un modèle social avant d'imposer des instructions aux secteurs privés puisque la faiblesse étatique fait la force du privé.

La région économique est belle et bien connue et la position géographique ne fait l'objet d'une existence fictive pour ne pas la localiser.

Nous n'envoyons pas nos enfants dans les établissement publics uniquement, c'est parce que n'avons pas la garantie qu'ils reçoivent de bonnes formations éducatives et de plus ils les reçoivent dans l'humiliation.

Les lois humaines ont toujours une portée économique, elles doivent faire l'objet des données statistiques bien déterminées et chiffrées sur la base d'une enquête approfondie pour éclairer l'antenne sociale puisque la finalité de toutes lois c'est le bien commun( l'équilibre social).

la loi n'est des phrases littérales mais elle est le produit de la logique scientifique qui dérive de la réalité sociale née actuelle, elle doit être claire non ambiguë.

Il faut avoir du courage et la volonté pour affronter la vérité sociale.

Le fondement de cette loi éducative de Kelly C Bastien, c'est l'explication in navré de la montée du coût éducatif annuel versé par les parents haïtien pour une éducation sans qualité et sans efficacité.

Il faut l'homme qu'il faut à la place qu'il faut, une loi in explicite n'est qu'une corruption de la loi. Le Droit n'a pas un objet vague, il doit viser l'ensemble et la qualité de service fourni dans la société pour contrôler les rapports des citoyens entre eux tout en évaluant si les revenues annuelles richesse ne visent pas à sombrer les pauvres dans la misère. C'est la qualité de service fourni par une institution qui fait sa valeur et sa réputation sociale via le succès de ses résultats escomptés. Nul ne doit pas enrichir en détruisant les autres sur la base de la liberté économique individuelle des Droits humains impropres.

Donc le service éducatif doit toujours proportionnel par rapport son prix. L'indépendance économique ne place pas les citoyens hors du contrôle des normes étatiques sans quoi les pauvres n'auront pas accès à la justice sociale et l'Etat perdra le contrôle de la fiscalité et la taxation.

N'oublier pas que les pauvres n'ont rien, l'Etat est l'unique défenseur et protecteur
Dans la société civile.

Ils méritent une protection spéciale à l'instar de l'enfant et la femme qui sont dans très vulnérable de l'injustice sociale.

Il est plus important que l'Etat haïtien investisse les argents payés pour les enfants qui sont dans la classe première année fondamentale dans les établissements privés dans la nomination de nouveau professeur dans le secteur public cela fera plus de bien à la Nation.

Et il extrême urgence que l'Etat ait les yeux fixé sur les inspecteurs sont employés étatique et partie prenante dans la formation des établissements scolaires privés, ils sont des grands actionnaires.

La faim pour ceux qui vendent les produits alimentaires est une fiction mais c'est une rêve pour ceux qui les voir et sans pouvoir les acheter.

La faim a trop de conséquence néfaste sur le choix politique pour prendre l'agriculture avec aussi grande légèreté, il parait cette éducative de Kelly C Bastien ne se fonde que l'aide alimentaire mondiale.

Au cours des élections du 21 juin 2009, j'ai vu des électeurs paysans qui passaient plus d'une durée de heures en réclamant 20 gourdes pour aller acheter une petit de riz avant de jeter un vote aux urne pour un candidat au sénat. Ce n'est pas la démocratie, c'est l'aliénation politique.

L'éducation est trop importante pour l'entamer dans la confusion de la famine sociale sans penser au développement de l'agriculture et un projet de subvention de réchaud à essence pour combattre le déboisement et l'environnement haïtien.

Ainsi dit: Dieu créa le jardin d'Eden et Il y plaça l'homme.

Et le péché fut son apparition et la pensée scientifique a pris sa naissance qui met l'existence Dieu en évident pour les athées. Penser d'abord à la tête avant de penser à la queue l'homme vit d'abord de pain avant toute autre chose que les gens humains pourraient l'imaginer.

L'éducation civilise l'homme, elle le permet de développer la connaissance scientifique pour affronter la réalité économique mondiale.

Disait: Henry Christophe « L'homme sans éducation est un être inachevé ».

La mendicité est une malédiction, un produit humain qui déshumanise l'homme.

Elle est une maladie chronique mais non curable l'instar de la lèpre donc la pauvreté est sale et humiliante mais elle n'est pas
Eternelle dans la mesure ou tous les riches se manifestent une velléité d'améliorer la situation socioéconomique des pauvres mendiants passible de vulnérabilité d'autrui de toute sorte à travers leurs patries, ils pourraient y apporter la solution à ce cancer qui pourrait être éternel.

Celui qui ne compte pas sur l'aide de leurs propres frères et s"urs verront leurs espérances dans l'or bleu quotidiennement.

Dans le cas contraire il rêve que Satan aurait pitié pour l'être humain.

Nous croyons que la vie sera sans sens si tous les sont égaux en richesses et ne connaissances et le monde sera in gouverné et ingouvernable, il n'aura pas de l'hiérarchie sociale.

La richesse et la connaissance sont la source de toute domination et la rancune humaine.

Ce n'est pas l'arme qui tue l'homme mais la pensée humaine.

Celui qui possède la pensée scientifique, possédera le monopole de savoir synonyme de la richesse, il détiendra le monopole de tromperie, la violence et l'injustice universelle.

Si la politique économique est un truc vicieux, les Droits Humains ne seront qu'un idéal de la pensée humaine dès lors de la naissance des droits de l'Homme.

Il est inconcevable de réviser le système éducatif haïtien dans sa petite partialité compte tenant les gangues qu'il contient à l'heure actuelle, c'est de la malice politicienne.

C'est triste et honteux de voir certains prêtres, pasteurs et journalistes ne suivent pas la mission de Christ, leurs visions ne sont qu'une belle voiture de luxe, une belle maison, accès de repas copieux, une famille et visiter les pays étrangers sans la masse qui végète dans la misère sans fin. Leurs prédications ne font quotidiennement la faim et la misère sans les présenter la voie libératrice.

Dans le but de relever la prestige éducative en Haïti tant du coté des élèves et du coté des enseignants à travers les établissements scolaires privés deux points sont très importants.

1- La continuité d'existence des établissements scolaires privés doit dépendre de la qualité de formation fournie par leurs instituteurs, la preuve sera fait dépendamment du taux de pourcentage fixé par le ministère public dans les examens d'Etats.

2- L'exigence d'une amende contre tous les établissements qui impliquent dans la magouille de faire les élèves non qualifiées de passer en année supérieure et la suspension des élèves fautives aux examens d'Etat pour une période déterminée.
Cet article qui souhaite que les frais scolaires doivent payer en plusieurs versements cela pourrait causer beaucoup confusions sociales.

Via les écoles congréganistes ( frères et mère) qui restent encore les meilleurs établissement à l'échelle nationale, les parents n'iront pas engager dans des discutions qui pourraient causer l'expulsion de leurs enfants.

Entre temps qui dit l'église catholique dit l'Etat.

Notre Etat est trop faible économiquement pour pouvoir faire justice à ces pauvres parents victimes.

Via l'Eglise institution morale qui est entrain de perdre sa principale mission de Christ pour se pencher vers l'utilitarisme économique.

Ce point n'a pas trop grande importante, les parents seront confortables c'est quand toutes les écoles donneront une même formation de qualité.

Quand l'Etat est seule la conscience citoyenne pourrait améliorer la situation socioéconomique de la masse.

Si l'Etat haïtien représentait un cancer empêchant la République d'Haïti à prendre la route de développement économique, la bataille contre la misère, la faim, l'éducation ne durerait pas aussi longtemps pour que la masse populaire connaisse des jours meilleurs.

Aujourd'hui, il serait mieux que la nation questionne le vrai objectif de la classe riche commerçant de la société civile haïtienne qui domine la politique économique national et international par rapport le développement économique endogène qui est le seul moyen pour briser la misère créée par le chômage.

C'est la faiblesse économique de l'Etat haïtien qui pourrait être fait le sénateur Kelly C Bastien a proposé une petite parcelle loi éducative ou la loi morale éducative pour améliorer la situation précaire l'éducation haïtienne.

Selon Kenneth Merten, La relation des Etats-Unis avec la République d'Haïti a toujours fondé sur trois grand principes: Le Respect, Partenariat et Responsabilité.

L'industrie agricole est la seul élément qui peut protéger l'être humain dans sa dignité humaine.

Haïti connaît des aides dans l'humiliation qui ne sont que la conséquence de la disparition de l'Agriculture Haïtienne.

Tout peuple qui néglige sa production agricole vivra dans la misère éternelle s'il ne répare pas son erreur.

Il parait que quand Codon lissa White a déclaré: il n'est pas question qu'Aristide retourne Haïti après avoir exilé en Afrique depuis le coup de force du 29 février 2004 parce que sa présence en Haïti pourrait être nui ce processus démocratique que la communauté internationale est entrain d'imposer au peuple haïtien, l'accord sur la question de la drogue imposé au gouvernement Haïtien pour pouvoir continuer à bénéficier les aides économiques du gouvernement américain donnant accès d'arrêter n'importe quel citoyen Haïtien suspecté dans le trafic de la drogue et l'interdiction de Guy Philippe à participer aux élections sénatoriales 2008 parce qu'un journal américain faisait mention qu'il est impliqué dans le trafic de la drogue.

Cela signifie pour Monsieur Kenneth Merten le Respect pour le peuple haïtien.

Les aides alimentaires, les aides scolaires insignifiantes, les éternels petits projets d'assainissement au sein des quartiers populaires pour apaiser la soulèvement de la masse nouant dans l'extrême pauvreté des soit disant projet de développement portant son progrès social uniquement écrit sur les maillots, des casquettes, des banderoles en toiles et des affiches cela veut dire Partenariat bon c"ur et sans oublier de parler les importations des fripières de toutes sortes par les commerçants Haïtiens pour vendre à la masse misérable, en les faisant croire qu'elles sont supérieure au produits neufs.

Après l'exile d'Aristide le 29 février 2009 quand l'Armée Américaine a fait son irruption à cité soleil et Bel air pour assassiner les fils de masse populaire et la démolition de l'Armée Haïtienne en1994 pour imposer à la Nation Haïtienne, la démocratie populaire aristidio-américaine après l'affreux embargo américain imposé à la masse populaire, cela signifie: Responsabilité.

Si c'est ainsi le monde vit dans un espoir qui ne connaîtra pas la solution ultime humaine
Nous avons mal compris que l'Etat Américain voudrait à tout pris nous imposer une modèle démocratie américaine via cette déclaration fleuve traditionnelle américaine qui témoigne une énième fois la reconnaissance américaine à l'égard de la République d'Haïti qui l'aidait à conquérir son indépendance existant plus de deux années. Que ce nouvel ambassadeur voudrait montrer que la relation entre les Etats-Unis et la République d'Haïti a toujours fondé sur trois grands principes: le respect, le partenariat et la responsabilité.

Nous sommes sur que l'Etat américain ne change pas de conception et ni d'alternative, leur façon de penser demeure éternelle.

L'Histoire peut nous donnerait raison à ma minière de voir les choses.

« A la suite de combat et d'accalmies, le denier accord d'armistice fut signé à Rhodes, le 20 juillet 1949. onze minute après la déclaration annonçant la création de l'Etat d'Israël, son existence légale était reconnue par M. Truman, alors président des Etats-Unis, puis, plus tard, par 51 pays. Le 11 mai 1949. (...) les réfugiés Palestiniens ajoutent en général qu'ils ont beaucoup moins de rancune contre les juifs que leurs protecteurs.

Ainsi dit: « nous cohabitons avec les juifs sous le mandat britannique, disent-ils, et nous arrivions à vivre en harmonie.

Notre catastrophe a commencé quand l'Amérique a inventé l'Etat d'Israël. Via l'opinion l'un d'entre eux s'adresse à un sénateur américain.

« nous t'offrons du café, parce que c'est notre coutume hospitalière, mais nous tenons à dire que nous te détestons.

tous nos malheurs viennent de ton pays qui a créé et soutient Israël. La Russie n'a jamais fait de tort aux peuples arabes, alors que l'Amérique est l'auteur principal de la situation misérable dans laquelle tu nous vois. Nous pions Dieu matin et soir pour qu'il vous puisse pour toutes les souffrances que vous nous a causées « ...

un colonel syrien affirme que l'aide des Etats unis à Israël s'est élevée à 2 milliards 800 millions de dollars contre 200 millions pour tout le Moyen-Orient.

Ainsi nous pouvons dire à l'instar des palestiniens que la France n'a pas fait le pire tort que l'Amérique a fait à la République d'Haïti. Notre catastrophe a commencé avec l'occupation américaine qui a premièrement enlevé la vie notre soldat Haïtien Pierre Silly, la destruction de nos cochons créoles, l'effondrement de nos petits planteurs agriculteur, artisans, professionnels ouvriers haïtien face la concurrence sauvage de produits alimentaires américains et la fripière. Le pire le démantèlement de l'Armée haïtienne qui nous a plongé dans la plus sombre insécurité nationale, tenant de l'opération de Bagdad la tragédie d'incendie meurtrière qu'Haïti n'avait jamais connu dès son indépendance et sur le plan extérieur, les actes malhonnêtes perpétrés sur les différents de nos compatriotes vivant en République voisine sont victimes de toutes sorte et la nomination de Bill Clinton comme commissaire d'Haïti, cela veut dire: le principe de respect, le partenariat et la responsabilité.

nous croyons cette méthode de la faim ne pourrait jamais légitimer l'occupation américaine en Haïti. Nous comprenons bien ce jeu truc populaire.

L'existence sociale
Quel choix économique et quelle société?

Quel choix politique et de la gouvernance locale, quel choix parlementaire et quel salaire minimum?

Quel programme politique socioéconomique, quel développement socioéconomique, quelle vision sociale et quel avenir social?

Et quelle la façon de penser chacun de nos citoyens haïtiens?

Et quelle vision personnelle?

Réponse: trouver un bon job, construire une belle maison, acheter une belle voiture de luxe, avoir accès de visiter des pays étrangers, avoir une famille heureuse vivant dans l'opulence sans tenir compte de la misère d'autrui.

Avons-nous fait un choix de développement économique durable fondant sur une durée à long terme de 15 à 30 ans?

Avons-nous choisi de réduire la misère et la faim haïtienne en ré balançant l'industrie agricole nationale?

Pourquoi avons nous choisi la politique des ONG pour soulager la misère à travers de petits projets de survivre qui s'étendent chaque 3 ou 6 mois et qui n'augmentent que la mort sociale.

Pour quoi le choix contre nature de Bill Clinton, messie sauveur haïtien?

Cela veut dire: Beau père, c'est le père est le père. Un domestique ou un esclave peut être à l'aise chez son maître. C'est la raison pourquoi Bill a félicité le gouvernement haïtien pour ses efforts qu'il avait entrepris pour dynamiser l'économie haïtienne en se lançant dans le processus de modifier le salaire minimum de misère pour aboutir à 125 gourdes de la tacite reconduction du système esclavagiste de la hope. Peut-on parler de Droits humains, sans tenir compte d'un salaire raisonnable garantissant l'existence humaine de tous ceux qui travaillent si toute fois les ouvriers qui travaillent ont apporté leurs compétence au progrès économique national de même que les journalistes et les agents religieux qui ont grandement contribué pour la pacification sociale.

Cependant on dépense en moyenne de 500 à 750 gourdes pour se nourrir un policier haïtien, le bourreau des 125 qui auraient revendiqué les droits de leurs forces de travail et leur courage.

Cela montre que nous construisons un système d'enfer en Haïti. Nous attendons un expert en économie qui serait en mesure de démontrer qu'un être humain haïtien peut vivre avec un salaire de 125 gourdes.

ONG synonyme de la Drogue qui diabolise les gouvernements des pays du Tiers-Monde.

Vive l'Agriculture au sein des pays pauvres pour avoir une alimentation pour tous et toutes ce sera un part vers le respect des droits de la personnalité et de la dignité humaine.

Il est important que le gouvernement haïtien ait manifesté une forte volonté de développement l'industrie agricole haïtienne qui pourrait non seulement améliorer la famine haïtienne mais aussi réduire le taux de chômage en diminuant en partie la misère en Haïti. La quantité de produits alimentaires importée par les commerçant Haïtiens en parlant d'huile, pois, maïs, riz...chaque année, le coût est très supérieur par rapport du nombre d'emplois ( le montant de la masse salariale)que l'industrie de la sous-traitance pourrait créer en Haïti. Cela montre que cette initiative d'implanter les industries de sous-traitance sur le sol haïtien accompagnées de salaires misérables ne visent que de maintenir le peuple haïtien dans l'enfer éternel.

Via une petite comparaison à Cap-Haïtien dans un restaurant moyen un plat d'aliment coûte en minimum 150 gourdes entre temps le salaire d'un ouvrier varie de 125 à 200 gourdes.

D'où vient-il le progrès social?

le seul recours du peule haïtien, c'est si seulement il pourrait produire les produits alimentaires en quantité suffisante, la famine et la misère de la masse populaire connaitront un soulagement en matière de la ration alimentaire.

L'étranger ne fera rien pour le peuple haïtien, il n'exploitera que la force et le courage de nos compatriotes l'instar des américains qui disent ils ne font rien pour le Peuple Arabe en amassant leurs pétrole.

C'est la misère du pays Tiers Monde qui fait la richesse des grandes puissance, il ne nous faut pas se tromper.

Le monde n'aurait pas de pitié dans leur intérêt. Sauvons nous même. Sans quoi les Haïtiens s'habillent toujours avec la fripière et les mangent les produits alimentaires avariés. Le seul cadeau que l'Etat américain pourrait donner au peuple haïtien avec sincérité: c'est l'angoisse, l'occupation de 1915, l'embargo économique de septembre 1991 à octobre 1994, le retour démocratique masqué d'Aristide, l'ex-premier ministre Gérard Latorture l'indigne technocrate et le nouveau leader messie Toussaint Louverture surnommé Bill Clinton papa bon c"ur Promis par Madame Ann Anderson au peuple haïtien.

La drogue et l'ONG produisent les mêmes effets et donnent les mêmes résultats sociaux.

La vie chère, par contre l'augmentation des coût de produit dans les domaines, c'est l'augmentation de la misère sociale de la masse.

La cause, c'est que les employés sont rémunérés par de forte somme d'argent qui augmentent leurs pouvoir d'achat.

Ils n'ont pas de problème pour payer n'importe produit aux prix demandés. Voilà la difficulté pour ceux qui ont un salaire de misère via ceux qui n'ont rien à faire.

C'est une institution issue de la misère et son existence dépend uniquement de la souffrance de la masse populaire et la faiblesse des gouvernements des pays du Tiers monde.

Elle utilise beaucoup de propagande à travers la classe moyenne pour incriminer les gouvernements quotidiennement dans la misère de la masse et les faisant passer comme des monstres qui empêchent la survie populaire.

Cela crée une faussé entre l'Etat et son peuple.

La masse se perd confiance de jours en jours dans leurs dirigeants pour acclamer la présence de ONG entre temps la misère populaire grandissante.

Seulement une petite partie de la population ( a savoir les leaders d'organisation populaire, les membres des organisations des droits humains, les universitaires)a fait leur beurre en devenant riche dans un temps très court.

Quel gain personnel ou égoïsme humain?

Il nous faut combattre une fois de plus l'incomplétude par la pensée créative et positive chez nous jusqu'à la victoire finale.

La misère, la faim et le chômage ne produisent que la criminalité, seuls les génies n'écharperaient à ce virus corrupteur en guise de vendre leurs consciences humaine s'ils choisissaient de se suicider.

La criminalité dans la modernisation économique et les parlementaires bourreau légaux ignorants tentent à assassiner une fois de plus les progénitures de la liberté humaine à jamais dans un salaire de misère atroce.

Deux cents gourdes ne sont rien mais cent vingt-cinq gourdes sont plus qu'un crime supérieur au degré de l'esclavage puisque le code a permis aux esclaves de manger une quantité d'aliments d'assimiler assez d'énergie pour donner plus de rendement dans les travaux de champs et de mines.

Ils sont des affamés nés, ils sont entrain de fuir la misère en jetant dans l'eau ses frères et s"urs, son père et sa mère, ses cousins et cousines pour en gagner du pain ensanglanté.

Ils sont des ignorants, ils ont droit au pardon puisqu'ils sont des êtres humains, ils ne sont pas des imbéciles, ce sont ceux qui ne changent pas et qui doivent anéantir.

La misère, la faim et le chômage sont les armes accusatrices utilisées par l'impérialisme mondial pour incriminer les gouvernements des pays du TIERS-MONDE dans un monde unipolaire.

Quand la misère atteint son apogée sociale, l'aliénation, la division et la rancune deviennent maître de la situation socioéconomique.

Il est plus facile de se placer un fleuve que de faire les nationaux parvenir à une entente entre eux puisque chacun tente de s'efforcer eux même personnellement pour gagner leurs propres intérêts en vue de se réussir seuls indistinctement.

Voilà la difficulté d'arriver à une conscience collective et croire qu'on peut défendre les intérêts individuels à l'intérieur des intérêts collectifs.

C'est l'ensemble de ces données qui fait la force de l'impérialisme.

Quelle bourgeoisie commissionnaire ou préposé?

quel receveur universel de groupe sanguin AB dont son domaine de définition est l'importation dont le dénominateur commun est le salaire précaire et son caractère principal est l'anti-production nationale qui fait caractère réfracteur dans la nature intrinsèque des petits commerçants qui croient jamais dans progrès social pour tous et pour tous. Aujourd'hui, Haïti vit la même situation coloniale, c'est l'alliance des petits blancs affranchis parlementaires avec les grands colons blancs qui tentent à liquider les trois cents esclaves révoltés dans l'ancienne industrie de sous-traitance, les suisses.

Joseph Carlos Ministre des Droits Humains
LE CRIMINEL SOCIAL
Les décisions judiciaires sont légales mais les sanctions pénales sont injustes, inhumaines et incorrectes à l'égard des criminels sociaux.

Les criminels sociaux sont des criminels circonstanciels, la majorité d'entre eux sont nés dans la misère et ils n'ont pas bénéficié aucuns privilèges sociaux, ils des marginalisés sociaux, ils sont victimes de toutes sortes d'aliénations sociales, ils sont privés de tous les droits primordiaux permettant à l'être humain de vivre mieux pendant son passage sur cette planète terre.

Pour citer le droit à l'alimentation, à l'éducation, à la santé, à l'expression d'opinion, au travail, au loisir, aux logements sociaux, à la liberté individuelle et à un environnement sain, ces droits sont inaliénables, inhérents, inséparables, imprescriptibles et inconcevables sans l'être humain.

Sans ces privilèges, l'individu ne serait plus considéré comme un citoyen en entier, voir un être humain sociable, complet et utile à la société.

Il serait un homme inachevé.

L'homme a toujours besoin un environnement sain pour penser et pour épanouir son désir de faire sentir son utilité à travers son savoir faire.

Via le criminel social qui est né dans la salubrité, il grandit et il vit là dans. La loi ne doit pas être trop rigide à l'égard des criminels sociaux puisqu'ils n'ont pas joui les prérogatives sociales qui conditionnent la vie en société.

L'homme a des droits et des devoirs, l'un ne marche pas sans l'autre.

Cicéron voulait qu'on a punit l'acte défendu pas la loi dans le cas de légitime défense et que la société l'ait réprimé uniquement, c'est juste pour éviter le dérive sociale et pour protéger son auteur dans leur propre intérêt. Le criminel social est un homme franc, honnête résistible dans la misère et certain d'entre eux sont bien formés, ils ont bouclé leurs études universitaires mais face la situation socioéconomique, la persistance du chôma exagéré, ils deviennent traumatisés, leurs esprits sont brimés, dès lors, ils sont hors de tous contrôles psychique, moraux et intellectuels.

Ils se lançaient dans des activités criminelles de banditisme avec férocité, ils sont devenus insensibles humainement, ils n'ont pas de pitié pour quiconque compte tenant les rancunes sociales.

Cela les rendait comme des monstres sociaux.

Puisqu'ils ont formé dans leurs esprits de grands projets sociaux comme tous les autres personnes dans la société civile.

Ils se trouvent en face de rien, en devenant un nul social mendiant professionnel quoique tous les effort développés pour en devenir un être utile socialement mais la société les a rejetés dans le néant social.

Ils voudraient s'échapper au suicide anomique pour se livrer dans la vengeance sociale aux plus au degré de la criminalité, le Kidnapping acquis.

Un choix qui ne fait pas de leur propre gré des criminels sociaux.

Cette construction se fait progressivement à travers leurs esprits jusqu'il a atteint le but fixé.

C'est quelqu'un qui disait à l'instar d'Oreste après tant d'effort ma résistance est vaine, je me livre au destin qui t'entraîne.
Le droit n'a d'autre mission le bien commun, la justice doit toujours faire la sanction pénale au second plan de dans la société.

il doit prévenir la criminalité pour empêcher les dérives sociaux, par toutes les actions nécessaires.

Certes les plus grandes causes à l'heure actuelle de la criminalité à l'échelle internationale, c'est la misère, le chômage, et la faim. La solution idéale, c'est d'abord résoudre le problème de la faim, la misère et le chômage avant d'être rigide envers les criminels sociaux.

Sans quoi nous faisons les juges et les policiers passer comme des bourreaux sociaux.

La Justice ne doit pas prôner l'injustice sociale.

Les juges doivent avant tout de bon sociologue et psychologue pour ne pas être pris au piège de législateurs émotionnels qui édictent des lois conjoncturelles sans tenir compte de la réalité sociale des citoyens vivant dans des conditions infrahumaines.

Donc la vraie solution est de poser des actions sociales réelles qui sont capables d'améliorer la vie socioéconomique de chaque individu indistinctement.

Le juge n'est pas lie par les conjoncturelles, il doit se pencher sur l'intention des législateurs pour prononcer leurs jugement sur la bas de l'équité sociale.

Qui peut résister dans la faim, la misère et vit dans le chômage indéfiniment sans avoir l'espoir de travailler même un jour durant sa vie, ou il connaitra des heures meilleures.

Le criminel social n'est pas un criminel né, il n'a pas au départ de sa vie dons esprit du dol et de la malignité pour produire des actions malhonnêtes qui sont essentiellement nuisible à la société mais il pourrait être choisi l'éducation et la formation pour être utile socialement.

Personne ne doit considérer comme un criminel social tant que sa culpabilité soit pas légalement établie et hors de toute cause sociale.

Les mêmes causes produisent leurs mêmes effets et ceci dans les mêmes conditions d'expérience sociale.

Aujourd'hui. Les causes ne change pas au contraire, elles s'aggravent, via l'augmentation de la misère et le chômage.

Il parait que nous construisions un enfer appliquant la peine exagérée aux criminels sociaux( sans emplois),sans tenir compte si la est proportionnelle à la quantité de privilège sociaux dont l'individu devrait être bénéficié durant sa vie sociale qui sont les seuls moyens conditionnant la vie en société.

Le juge ne doit jamais passer au yeux monde comme un bourreau sociaux, il est la justice vivante, il est protecteur social, les décisions des juges pénaux doivent asseoir d'abord sur l'équité sociale pour qu'elles ne soient pas contraire à la justice sociale.

Il doit analyser et faire la généalogie de la vie de chaque criminel du groupe indistinctement avant d'imposer sa décision pénale.

Où passons nous la conscience collective humaine?

Où les grands détenteurs de capitaux habitant les paradis terrestres et vivant dans l'opulence sans les trépas des milliers individus affamés dont leurs vie sont insignifiantes qui deviendront des loups du demain?

Nous pensons la meilleure formule n'est pas de construire de une nouvelle prison pour les punir puisque la justice sociale est plus préventive que curative, la mission ultime c'est voir tous les gens humains circulent en toute liberté, il est nécessaire de construire des centres d'éducatif et réinsertion sociales pour les réintégrer dans la société après un temps très court.

Parque ce qu'ils sont avant tout des victimes sociaux qui méritent d'être réparés socialement, ils ont été traités comme des animaux sauvage habitant des forêts, ils sont privé de tous les droits primaires et ils ne jouir apparemment seuls les civils et politiques médiocrement puisque l'être humain sans éducation est incapable de produire un raisonnement scientifique pour faire un bon choix démocratique.

Ils viennent des ghetto, dès sa naissance, ils sont considérés comme des bandits nés puisque ces sont déclarées depuis longtemps « zones de non droits », elles ne pourrait produire que des illégaux nés, donc ils sont des incriminés nés, qui devraient faire l'objet de sanctions pénales, on devrait préparer la prison pour eux. Oh quelle insulte de croire qu'un être humain pourrait-il naître criminel?

La réponse, c'est que l'Etat serait le premier criminel et la partie riche de la société civile en deuxième, si nous voudrions accuser quelqu'un. Ce sont eux qui ont tous les moyens, l'opportunité et la possibilité de faire quelque chose pour eux, ils ne ont pas fait rien. au contraire, ils travaillent à s'aggraver leurs situations socioéconomiques en provoquant le chômage extrême. Nous sommes tous des assassins qui contribuent à un monde catastrophique, désastreux rempli de l'insensibilité humaine.

Si nous pensons à donner aux malades des antibiotiques( sanctions pénales) pour les maux qui gangrènent l'Humanité à l'heure actuelle, nous sommes tous trompés. La solution, c'est travailler pour améliorer la situation socioéconomique de chaque indistinctement par la création d'emplois pour tous pour que nous ayons un monde pacifique, harmonieux, totalisant et globalisant.

cela serait possible, s'il y avait pour tous et pour toutes, êtres humains, le droit à l'alimentation, à l'éducation, à la santé, au loisir, à l'expression d'opinion, au travail, à la liberté individuelle, à la religion voulue, à la parti politique désiré, c'est le résumé du respect des droit de la personnalité et de la dignité humaine.

C'est tout Cela que nous devions demander à l'Etat Haïtien pour une meilleure condition de vie sociale pacifique et harmonieuse.

La principale mission des Ministres des Droits Humains c'est "uvrer d'abord pour tout le monde puisse circuler en toute liberté et en sécurité sans aucun doute dans ses activités qu'elles soient politiques, économiques, religieuses et socioculturelles.

L'Etat doit d'abord accomplir le devoir envers tous les citoyens avant que la société exige à lui d'exercer ses droits contre les victimes sociaux.

Nous ne sommes pas là pour demander à l'Etat d'augmenter les cellules de prisons quand nous savons les mêmes causes de la criminalité généralisée (le chômage qui s'aggrave et l'irrespect des droits primaires) demeurent inchangées.
Où passons nous les lois morales universelles, le secours de ceux qui sont dans la nécessité de manger, de dormir, les grands affamés populaire bien connus par tout le monde?

où est donc l'équité sociale?

Pour les sociologues, le Droit dérive des faits sociaux alors la sanction pénale n'est pas le premier moyen pour résoudre les crimes sociaux.

La première face apprendre c'est poser des actions sociales capables d'améliorer la situation socioéconomique des citoyens.

Tant que les problèmes sociaux demeurent c'est tant que la criminalité s'augmente.

Il ne faut pas utiliser la souffrance et la misère d'autrui pour faire leur beurre en les faisant constituer comme des sources d'emplois en vue de gagner sa vie en les faisant passer comme leur profession habituelle.

Si c'est ainsi nous tous sommes des assassins criminels.

Aujourd'hui, il est important que la Justice Haïtienne réévaluera le sort et la peine attribuée à certains prisonniers.

Ce n'est pas l'atrocité, le taux de la criminalité qui doit motiver la décision judiciaire mais la généalogie du criminel social, le grand victime social en faisant rappel aux enfants bâtards, les orphelins mendiants, ceux qui sont nés des ghettos, vivant à la belle étoile et les chômeurs éternels qui méritent de réparations sociales.

Le criminel social a de la responsabilité sociale comme tous les autres, par exemple: ils ont la sensibilité familiale.

Les pères de enfants bâtards sont considérés comme des criminels sociaux faute d'emplois.

Ils sont moins coupables que ceux qui refusent de payer les taxes et les impôts à l'Etat en se livrant dans la corruption avec les fonctionnaires étatiques.

De ce fait le Etat sera irresponsable de la misère et la souffrance et il se décharge de la montée du taux de criminalité sociale.

Là où il n'y a rien le roi perd ses droits, il revient au premier degré la partie riche de la société civile de pouvoir aider les autres qui sont en difficulté de vie. Pour avoir une société harmonieuse, juste, pacifique et bien équilibrée. A noter le gouvernement n'a qu'un mandat pour garantir la direction sociale et d'assurer le bien commun.

Si les différentes couches de la société civile s'entendent sur le dol et la malignité, l'Etat est automatiquement in gouverné et ingouvernable.

Puisque l'existence de tout gouvernement dépend uniquement de la volonté de la société civile, il est élu par l'adhésion de différents membres de la société de catégorie sociale différente.

En acceptant de gouverner sans l'adhésion partie riche sera la dictature et l'anarchie totale.

Dans la mesure où il n'y a pas la conscience humaine au sein de la partie riche de la société civile, se sera la misère totale.

Il nous faut à tout pris d'éviter faire passer les chefs d'Etat comme des dictateurs, ils sont des alliés nés de la classe dominante économique.

Sans ses supports, ils ne pourront pas rester aussi longtemps au pouvoir voir d'imposer leurs dictature populaires à travers le monde.

Donc la dictature et la criminalité sont toujours l'"uvre de la classe dominante.

Et étant donné, l'argent est la machine qui fait fonctionne toutes les entreprises après la pensée humaine.

La société constate les dégâts et l'atrocité du crime au lieu de traiter les causes, elle continue à prescrire des médicaments éphémères, en dépensant de milliers de dollars quotidiennement dans des publicités à la radio, au télé, sur des banderole, dans émission médiatisées, dans manifestation de rue contre la criminalité tant de remettre en cause la situation de vivre les orphelins, les enfants bâtards, les gens de ghetto qui meurent de faim de la maladie de toute sorte.

Il faut que la classe riche de la société civile haïtienne questionne son utilité sociale via le budget de fonctionnement du gouvernement de l'Etat haïtien dont la grande partie est financée par la communauté internationale.

Elle doit remettre en cause sa conscience nationale.

Elle doit être honte et même triste de demander au gouvernement de freiner la machine d'insécurité puisqu'elle ne contribue pas à la paix sociale avec son avoir.

Et si elle estimait qu'elle a donné assez de moyens au gouvernement de faire face aux problèmes sociaux, elle doit le demander de compte rendu sur les mauvaises gestions des ressources nationales.

Puisque le gouvernement ne dispense uniquement les taxes et les impôts de leurs citoyens pour assurer la bonne gouvernance nationale.

Le Droit, c'est l'obligation et le devoir réciproque entre l'Etat et leurs citoyens.

Ainsi si les citoyens ne sont pas conscience pour encadrer son Etat par le peu qu'il y en a, il choisira de faire une guerre civile est eux. Il parait les taxes sont dépendus de la création d'emplois massifs qui n'est autre le synonyme de la paix sociale.

Voilà la difficulté de la classe commerçante de la bourgeoisie haïtienne qui ne croit que dans l'importation des fripière étrangère dont les taxes qu'elle paye au trésor public ne sont pas même suffisants pour ramasser les ordure à travers les grandes rues nationales et de les entretenir voir pour assurer la sécurité publique.

L'Etat Haïtien n'entend pas la société civile haïtienne par qu'elle le fait prostituer avec les étranger pour qu'il puisse résister aux intempéries populaires.

Quelle bourgeoisie parasite étatique, inhumaine.

Si autre fois elle faisait considérer les Haïtiens comme des coupeurs de la canne a sucre, aujourd'hui, elle les fait reconnaître comme des brouettiers ou des porteurs de charges dans les rues ou les chargeurs de camions pour les entreposer dans leurs entrepôts. Voila la pensée de la pour bourgeoisie haïtienne pour leurs frères et s"urs. Ceux qui mangent des arlequins dans tous les coins de rues de la République d'Haïti. Ceux qui s'habillent avec la fripière, aujourd'hui, il est très difficile à identifier un haïtien qui ne porte pas de la fripière, parce que dans presque toutes les rues, on entend que les malheureux disent, ils ne peuvent pas acheter les bonnes fripières puisqu'elles sont réservées aux riches.

Nous sommes tous des assassins si nous demandions à notre chère fille de se prostituer pour nous s'occuper, nous ne serions pas des parents responsables à l'instar de la situation actuelle de certaines familles haïtiennes que leurs filles sont entrain de vivre la pareille situation qui mérite d'être remédiée.
Aujourd'hui, l'église devient une affaire purement traditionnelle, coutumière et doctrinale.

Tout le monde est chrétien mais sans la foi en Christ.

L'apostasie et l'incomplétude font d'eux acceptent la misère comme le pain quotidien universel.

Ils voulaient expliquer tous les phénomènes sociaux et naturels par la prophétie de Timothée datée plus de milliers d'année. Qu'ils soient bien imbus de la dégradation environnementale et la disparition de la couche d'ozone par rapport les explications scientifiques.

Ils savent clairement que la bible dit l'homme vit d'abord du pain, voilà l'importance du matériel.

Mais en absence du pain dans les temps difficile, la parole de Dieu servira de la nourriture spirituelle à tous ceux et celles qui croient en Christ.

Il parait que la prédication de l'évangile entend dans les oreille droites des chrétiens haïtiens et elle sorte dans les oreilles gauches.

En fait nous assistons à une église sans miracle, sans spiritualité, sans la foi .elle oublie sa principale mission spirituelle et surnaturelle et sans même écarter la mission sociale.

Il parait que les chrétiens fidèles n'entendent pas ce que les pasteurs et les prêtes disent dans leurs temples quand ils prêchaient l'évangile.

Les uns et les autres ne pouvaient pas faire même une analyse déductive de la vie ecclésiastique pour constater le progrès social de l'église universelle.

Ils sont des semi borgnes qui mènent des yeux pétés éclairés disait en créole. Ainsi dit: la Bible disait tous ceux qui servent Dieu ne seront pas la queue mais ils seront à la tête, nous sommes des sels pour assaisonner le monde, nous sommes la lumière du monde.

Entre temps les pasteurs et les prêtes continuent à évangéliser les églises haïtiennes deviennent surcchargées pendant que la misère, le viol, la corruption, la rancune, l' analphabétisme, la fornication, l'adultère, la calomnie, l'orgueil, la prostitution, la domesticité, l'aliénation humaine s'augmentent à l'intérieur de l'église.

Ils savent pas encore si c'est le chômage qui est la base de tout cela pour en apporter la solution à ces problèmes. Il faut traiter la juste cause qui n'est autre que le chômage.

Quel est le rôle de l'église, s'elle ne sent pas encore la nécessité pour conscientiser les riches à faire des investissements massifs pour réduire le taux de chômage monde pour que les pauvres puissent respirer.

Les ghettos deviennent les lieux historique des grands leaders impérialistes mondiaux.

Ils sont la sources les moyens les plus efficaces pour que les grandes puissance impérialistes puissent nuire les gouvernement des pays du Tiers-monde et pour faire les intervention militaires en vue de protéger les intérêts politico-économique internationale, d'une part. Et c'est la source qui garantit l'existence des organisations des droits humains et des ONG, d'autre part. c'est la raison pour quoi, elles donnent des aides de soulagement social pour les tranquilliser un peu mais pas pour les traiter définitivement.

Par exemple: la communauté internationale se montrait toujours pour le peuple haïtien après événement politique qui dévastait la société haïtienne et les cyclones qui produisaient de vaste dégâts par leurs inondations.

Voilà l'amour de communauté internationale pour nous les Haïtiens et Haïtienne, Oh, quel truc magique?

La prévention sécuritaire durable.

1- Il est important que l'Etat haïtien ait mis de petits commissariats contenant un effectif de cinq à huit policiers et policières à travers les sections communales permettant les paysans et paysannes d'exercer sans inquiétude leurs activités socioéconomiques, religieuses, socioculturelles et même politiquement parce que en temps électoral, la masse paysanne s'intéresse beaucoup à la politique.

La construction trois cents (300) commissariat à raison $ 250 000 dollars us donnant un montant de 7 500 000 dollars us.
2- L'implantation des tribunaux de paix supplémentaires nombreux sections communales très rapprochées pour trancher les litiges à temps, pour garantir les droits civils, mobiliers et personnels en vue de vivre aux paysans le Droit positif à de bannir certaines tradition, coutumes et doctrines, de freiner certains policiers mal intentionnés qui auraient l'intention de poser des actes arbitraires juste pour garantir la liberté individuelle (habeas corpus).

Ces réalisations seraient très importants pour la construction d'Etat de Droit Haïtien et de faire Démocratie haïtienne devient une réalité quotidienne dans la vie de chacun des Haïtiens indistinctement.

Elles seraient un atour assez important pour réaliser de bonnes élections libres dans la transparence démocratique en toute sécurité électorale dès lors de l'ouverture des campagnes électorales jusqu'au jour du scrutin puisque tous les organes de l'ordre garantissant de la sécurité publique seront déjà mis sur place.

Ce serait le vrai pas vers la stabilité politique Haïtienne avec la présence physique permanente nos policiers dans les milliers ruraux.

La construction de 150 tribunaux de paix à raison de $ 25 000 dollars us donnant un montant de 3 750 000 dollars us.
3- Dont la sommes deux est: 7 500 000 + 3 750 000 = 11 250 000 dollars us.
Si les commissaires du gouvernements seront pas compétents ou seront pas soucieux pour faire leurs boulots en vue de contrôler certain juges de paix prévaricateurs dans action malhonnêtes, arbitraires et excès de pouvoir dans ses jugement rendus.

La situation de violation de Droits de l'Homme serait le pire qu'auparavant, voir s'ils sont en connivence avec les apprentis du pouvoir exécutif qui voudraient rester le pouvoir pour un temps indéterminé.

Finir avec la question de Ghetto en Haïti est simple, c'est avoir un projet de logements sociaux en construisant de petits buildings pouvant loger de cinq cents à mille familles accosté de petit s centres de santé et petits commissariats.

Voilà la sécurité sociale préventive en permanence.

En cessant de construire de maisonnette à l'instar de celles que les prêtes de FOOD FOR DE POOR ont construit pour loger nos frères et s"urs haïtiens comme des porc sur prestes qu'ils les aident les malheureux qui sont difficultés de dormir tout en faire beaucoup de gaspillage de nos terres qui sont très cultivables et laborieuses cela aurait des conséquence grave sur l'Agriculture haïtienne, ils savent clairement c'est de la méchanceté qu'ils ont entrain de faire à nos paysans.

Ils voyaient et ils les buildings construits longeant des pauvre même si nous avons de graves problèmes d'électricité mais ils pouvaient construire des bâtiments qui pourraient loger de cinquante à cent famille pour éviter toutes ces gaspillages de terre arabes.

La vérité haïtienne est menacée que jamais par rapport ce dernier gifle estudiantin.

Haïti et le continent Africain ont souffert un déficit de la vérité.

Selon la Bible: les hommes meurent dans la misère à cause de l'absence de la connaissance de la vérité.

Quand on multiplie la vérité par la vérité, on obtiendra la Vérité et multipliant cette vérité par le mensonge on obtiendra à nouveau le Mensonge.

Les yeux de l'être humains, les prêtres, les pasteurs et les journalistes qui symbolisent la Vérité qui signifie la lumière du monde.

Elle libère l'Homme de la misère et l'esclavage.

La preuve n'autre que la manifestation de la vérité d'un fait. Toutes les théories humaines mondialement reconnues se fondent toujours sur une vérité idéologique ou scientifique.

Cependant la Vérité demeure temps tous les temps le vocable le plus impopulaire dans son application pragmatique sociale.

Par conséquent si certains Prêtres, pasteurs et journalistes( Afro-Haՙïtiens), le propriétaires, les directeurs des Médias n'ont pas sacrifié la vérité au profit de leurs petits intérêts mesquins, Haïti et le continent Africain n'auront pas connu cette famine extrême à l'heure actuelle.

Ils ne faisaient quotidiennement identifier les problèmes socioéconomiques tant qu'ils s'identifiaient les causes principales de la faim, de la misère et du chômage.

C'est sur que la masse populaire Haïtienne et Africaine ne mènent pas une vie heureuse mais ils ne connaitrons pas cette famine atroce.

Il parait que certains prêtres, pasteurs journalistes ont sacrifié leurs consciences humaines pour du pain en salissant leurs noms sacrés qui traduisent l'Image de Dieu. Ils sont des gens les plus écoutés de tous les temps.

Tout près de nous, en République Dominicaine, c'est plus grand malheur qui pourrait arriver à un Dominicains s'il passait midi sans prendre son d

Joseph Carlos, September 11 2009, 12:11 PM

Start a NEW topic or,
Jump to previous | Next Topic >

< Previous | Home | Next >