contre la reformation immediate de l'armee:

Observer Keen - March 15 2006, 1:56 PM

CES TEXTS ONT ETE DEJA ECRITS ET POSTE SUR LAVALAS.ORG.

CONTRE LA REFORMATION IMMEDIATE DE L'ARMEE:
je voudrais donner une opportunite aux internauts de lire et d'anlyser mes arguments deja ecrits sur le site de l'opl contre la restitution immediate d'une force armee en haiti.

il est important de vous faire tous savoir que je ne suis pas contre l'ideal d'une force armee en haiti, mais plutot contre se restitution immediate.

cette refutation n'est pas imotionelle mais basee sur la logique perscrite par l'actualite de notre environment.

dans un attentat de devoiler le cri reactionaire de monsieur harry qui fallacieusement pensait qu'une restitution immediate de la force armee d'haiti est necessaire pour sortir haiti de cet impasse enferique, j'ai demontre que sa proposition empirait la situation au lieu de la resoudre pour des raisons bien determinees et rationelles.

avant de vous demontrer ces raisons, permettez moi de vous detailler mes arguments que mr/mrs zanm a tente mais failli de deconstruire.

les observateurs de l'actualite haitienne se sont trouves souvent victimes de ce qui peut etre appele "amnesie selective".

leur observations sont liees seulement a la superficie des faits sans en penetrer la profondeur.

c'est quoi une force armee?

est ce que toute force armee est necessairement une force armee pour la protection collective?

quand, au moins, deux individus armes se reunissent pour combatre pour ou contre une meme cause, ils representent techniquement une force armee.

par example, les mercenaires armes au service des cartels de drogue en colombie representent des forces armees.

ces individus s'habillent meme en vetements de guerre, mais aucun homme sense et honnete leur considerent comme une force armee pour la protection collective de la colombie.

si toute force armee n'est pas necessairement une force armee pour la protection collective, alors il est evident qu'il excite certains criteres par lesquels une force armee "X" peut etre demontree d'etre une force armee pour la protection collective.

quels sont ces criteres?

en vue de mon experience dans l'armee americaine, je suis confident qu'il est possible de determiner d'une maniere empirique les criteres definitionels d'une force armee dite " force armee pour la protection collective".

la liste suivantes est un attentat reasonable qui est dans mon avis irrefutable aux yeux des individus senses et intellectuellement honnetes: pour qu'une force armee soit dite " force de protection collective", elle doit refleter l'internalisation de ces conditions suivantes:

1) elle doit etre "prete" a proteger l'integriter du territoire national.

2) elle doit etre "prete" a proteger les interets economiques de la nation.

3) elle doit etre "prete" a proteger la vie des citoyens nationaux qui se trouvent sous repression systematique a travers ou dela des fontieres.

il est important de noter que l'ajectif " prete" est emphatiquement inclue dans ces criteres.

cela implique que la condition essentielle n'est pas necessairement une reussite, mais plutot un effort consistent, un attentat de proteger tout en exhaustant les moyens a sa disposition.

en d'autres mots, ces criteres ne demandent pas qu'une force armee reussisse a proteger mais qu'elle soit combattue en essayant de proteger( pa di nou pa batay paske nou pa gen gwo zanm, nou pa reissi pwotege paske enemi an kraze tout machin nou ak kasern nou. nou tente pwotege bwa seros yo, men lame dominikani kale nou).

Assumons la validite de ces criteres, il est devenu possible de faire une analyse retrospective de l'armee demobilisee pour determiner sa vraie function.

en d'autres mots, il est devenu possible de repondre ceci: est ce que l'armee demobilisee etait une force armee de protection collective en realite?

en analysant les faits historiques, je suis force a exclamer ces conlusions: je n'ai pu trouver aucune instance dans son existence post-independance dans laquelle l'armee d'haiti a fait un effort consistent de "proteger ou tenter de proteger l'integerite du territoire national".

au contraire, l'armee d'haiti a pu proteger l'integrite du territoire dominicain sous la presidence de "Geffrard" contre une invasion espagnole tandisqu'elle n'a pas pu faire de meme pour son propre territoire maritime sous la presidence de "Tiresias Simon Sam" contre la breve mais extrement humiliante invasion de la marine allemande en 1897. l'armee d'haiti a failli de passer le premier critere qui est de "proteger ou tenter de proteger l'integrite du teritoire national" parceque l'histoire ecrite de notre pays ne documente ancune tentative resistance militaire de la part de nos soldats dits" professionels" aux invasions etrangeres quoiqu'elle soit imperialistique telle qu'en 1915, humiliante telle qu'en 1897,ou restorative telle qu'en 1994. parce que les criteres sont mutuellement inclusifs, l'absence d'un seul est suffisant pour demontrer que l'armee d'haiti n'a jamais ete une force de protection collective comme je viens juste d'en faire avec le premier critere qui est de " proteger ou tenter de proteger l'integrite du territoire national".

les fallacies de mr/mrs zanm sont les suivantes:

une force armee va resoudre nos graves problemes de criminalite.

je suis un veteran de l'armee, et je comprends la psychologie d'un soldat.

un soldat est donne une mission.

il identifie le "target" et puis il le neutralise.

mais en haiti, on a un probleme de criminalite qui demande d'intelligence investigative et policiere qui ne sont pas les domaines forts et appropries d'une force armee.

quand on prend un militaire et le place dans une situation policiere, le resultat peut etre desastreux: un soldat est impatient et il n'est pas interesse a etre creatif ni investigatif.

en arivant au bel-air, si une famille a une photo d'aristide au mur, ses jeunes garcons sont automatiquement consideres comme des chimeres, et si par hasard, ils ont les cheveux dreads, ils seront excutes sur place.

pourquoi?

parceque les soldats ont tendence de generaliser les characteristiques de l'enemie qui incidentalemnt inclurait des innocents.

une force armee peut demantler le network criminel dans un clin d'eil, mais a quel prix?

seraient ils plus intelligents que nos policiers actuels, un avantage qui leur permetterait d'infilter le network criminel?

pas vraiment; ils utiliseraient excessive force d'une maniere non-discriminatoire et le resultat serait un massacre a cite soleil et a bel-air comme l'etait a raboteau.

tout attentat policier par une force militaire est toujours rempli de complaites d'abus systematique et de violation des droits de l'homme.

pourquoi?

parceque le soldat n'est pas entraine pour des activites investigatoires, ils sont entraines pour executer une mission non-ambigue.

et toute mission ambigue auguemente la frustration chez un soldat, et la frustration chez un homme equippe avec une M-16 peut lui transformer en un monstre.

pourquoi prefere je une force de police au lieu d'une force armee?

le capital humain en haiti est substanciellement corrompu et represente le "recruiting pool" pour toute tentative de restitution.

un commissaire corrompu dans une ville "X" telle que saint marc, n'aurait aucune influence substancielle au dela de sa jurisdiction tandisqu'un etat-major corrompu aurait une influence signifiante_ if not abolute_ sur l'armee toute entiere comme nous avons vu avec colonel paul, casimir, michel francois et tant d'autres.

a cause de cette limitation imposee par l'actualite existentielle du capital humain en haiti, une force de police corrompue est beaucoup plus preferable qu'une force armee corrompue comme je viens juste de le demontrer.

il est important d'observer que les complaintes de violation de droit de l'homme contre la police nationale se sont devenues de plus en plus nombreuses particulierement apres les changements drastiques effectues au sein de cette institution par l'equipe gouvernementale du premier-ministre latortue.

par example, 70% de l'actuel leadership de la police nationale est compose d'ancients officiers et plus de 25% de ses reguliers policiers sont des ancients membres de l'armee demobilisee.

est it une coincidence que ces complaintes de violation des droits de l'homme ont recemment vu une croissance signifiante avec l'introduction de ces ancients soldats dans la nouvelle force de police?

je m'en doute!

dans une replique a ma personne, mr/mrs zanm, declare qu'elle n'est en mesure de faire une critique objective sur le sujet de l'armee, mais se contredit dans la meme replique que mr jean phillippe m'a fait une replique parfaite sur ce sujet.

n'est pas cela une contradiction?

si elle n'est pas aussi claire, pemettez moi de vous aider avec l'analogie suivante: "x" declare qu'il n'a jamais vu jojo et il n'a meme pas vu une photographie de jojo, mais declare subsequemment que la description de jojo faite par "y" est parfaite; n'est cela pas une contradiction de soi?

2)PAS NECESSAIREMENT CONTRE UNE REFORMATION DANS LE FUTURE:

mais je ne vais pas abandonner l'ideal d'une armee haitienne.

elle est une responsabilite d'une generation future capable d'assumer avec maturite cette grande responsabilite.

une armee haitienne n'est conceveable qu'apres nous reussirons a diminuer le taux du sida sinificamment, eradiquer l'anaphabethisation, construire des hopitaux capables de repondre aux besoins medicaux.

en d'autres mots, on n'aura besoin d'une armee qu'apres nous reusirons a creer une societe basee sur la technologie.

j'ai utilise cette analogie pour en faire le point:
[si kay ou craze, epi li pa menm gen salon ladan ni ki vo 100 gourges, li pa fe sans pou ou enploye yon sekirite gad pou 200 goud e ki pral domi sou pos li, epi ki gen tandans kouri sou lombay yon vole. men si ou bati kay la, ou meble kay, gen gwo aparay ak gran salon ak gran bijou, li fe plis ke sans pou ou employe yon sekirite gad. konm ou gen lajan, ou demande ke sekerite gad sa se yon gran professionel, ou fe investigasyon sou pase li avan ou employe li. li menm tou lap konpran impotans gwo responsabilite sa ke ou bali a, paske papa li te travay nan bati gwo kay sa. li te ale nan bon lekol sekirite e li gen bon intelijnans ak etik travay.

mwen pa imagine yon generasyon ou de generation, mwen ap pale 4 ou 5 generasyon apre mwen]
les gens qui veulent une restitution immediate sont completement prives du bon sens. ils pensent fallacieusement que stabilite est une condition suffisante pour le development d'un etat. stabilite est necessaire mais pas suffisante.

par example, la koree du nord, et la cambodia sont stables, mais elles ne sont pas des etats progresists.

pourquoi?

parceque leur stabilite est acquise par une structure de peur systematique.

en d'autres mots, la stabilite est seulement apparente, les gens ne se rebellent pas parcequ'ils ont peur d'etre tortures ou executes.

c'est cette apparente stabilite que la restitution immediate nous donnerait.

j'en ai assez dans ma vie.
[le yon pasyen gen tet fe mal, ou pa ka bali yon kout mato nan mitan tet li kom'm tretman.

kout mato a ka retire sansasyon pen nan, men a ki pri?

koma, pwoblem sevo, inkapab pou repon ak sasasuon pen e men'm lanmo].

cette analogie est la logique de certains de nos intellectuels qui apparemmment souffrent d'une deficience analytique et intellectuelle.

leurs propositions reactionaires sont potentiellement trop desastreuses pour etre meme considerees par un cerveau sanitaire.

ils veulent tous une armee dans l'immediat, sans se rendre compte qu'un massacre dans les bidonvilles serait emminent et consequentiel; peut etre ils s'en rendent compte, mais s'en fouttent parcequ'ils n'habitent plus ces quartiers defavorises.

COMMENT TOUVER JUSTICE CONTRE CHAMBLAIN, UN ANCIEN MILITAIRE QUI REFLETE LE CHARACTERE SANGUINAIRE DE NOTRE FADH:

je suis ecoeure de voir la liberation du monsieur chamblain.

chamblain, le co-leader du FRAHP( force repressive pour l'assassination des honnetes patriotes, tels que izmery et guy malary) se trouve dans les rues parader comme s'il etait un hero national.

je ne suis pas surpris de sa liberation; avant tout comment convicter un individu qui est deja considere comme un "liberateur" par son juge?

mais est il vraiment " off the hook"?

je pense qu'avec perseverence et intelligence, on peut forcer une charge d'execution somaire contre sa personne.

pourquoi ai je dit cela?

j'ai une image d'un jeune homme arrete au cours de la rebellion que j'ai extracte du quotidien jaimaiqain " jamaican observer".

cet jeune homme est menotte deriere une pick-up entoure d'ancients soldats sous la commande de chamblain.

il est un presume chimere, et ses captureurs declarent qu'ils vont le rendre a la caserne.

sous les yeux de reporters blancs, je deduit que les captureurs vont le transferer a la caserne au lieu de l'executer au grand jour pour donner l'apparence d'une force de l'ordre.

mais cette caserne, n'etait elle pas transformee en quartier general pour les planifications paramilitaires du monsieur chamblain, commandant auto-proclame de la rebellion du nord?

dans un autre journal, dans la meme journee, monsieur chamblain donne une intreview a un reporter etranger dans cette meme carserne.

si quelqu'un est rendu a la caserne comme un presume chimere, le commandant va etre au courant.

avant tout, monsieur chamblain preside a un jugement d'un jeune homme accuse de voler du riz dans un autre journal.

prenant tout cela en consideration, on peut assumer avec confidence que monsieur chamblain a ete fait au courant de l'existence de ce prisonier dans sa caserne.

ou est ce jeune homme maintenant?

je suis sure qu'il n'est plus avec nous. s'il n'est plus avec nous, il devenu raisonable d'assumer qu' il a ete probablement somairement execute par les gens qui l'ont capture.

ce ne peut etre une exaggeration considerant le passe criminel de nos ancients soldats(i.e, fort dimanche, une video-foottage d'un journaliste haitien en train d'etre abattu par un group d'attaches de FRAHP).

l'argument contre monsieur chamblain se suit comme ceci:
Si ce jeune homme est emprisone dans une caserne qui est commandee par un chef, aucun subalterne rebel ne va oser de s'en embarrasser sans la sanction du chef. qui est ce chef?

mr chamblain est le chef!
voyons nous que mr chamblain peut etre charge d'avoir ordonne l'execution d'un prisonier dans sa caserne.

en se deplaceant pour Gonaives durant la nuit, quelqu'un va demander a monsieur chamblain: commandant, qu'est ce qu'on doit faire avec ce prisonier?

se rappellant de l'execution lache de sa femme enceinte par des suppoters lavalasiens, mr chamblain a probablement dit " tiye kaka!".

peut on investiguer sur ce fait?

on a le nom de cet jeune homme, on peut contacter sa famille?

PS: JE SUIS UN ANCIENT SOLDAT DE L'ARMEE AMERICAINE, ET J'AI VU COMBAT A KOSOVO.

<Prev (   < 2 of 2   >)   Next >
Return to Message List