L'Haïtien est-il un être huamain ou un animal quelconque?

Joseph Carlos - April 4 2011, 9:19 AM

1. Home > Rene Preval Blog > Un monde immoral voudrait-il s'imposer au
peuple haitien une democratie de

Yo di ekri sa yo bon wi ! Et vous !votre nouveau commentaire!
RE: Un monde immoral voudrait-il s'imposer au peuple haitien une democratie de
Pastor Rivel Dumaine Dr. Says...

Si vous etes Haitien, Je vous felicite de votre savoir dire et ecrire.

Le Genie de l'egalite humaine a besoin de vous pour retirer notre
monde de cette isolation et exclusion de justice sociale et
economique.

J'ai suivi depuis belle lurette votre sentiment humanist pour ne pas
dire patriotist sans savoir exactement la nationalite dont je refere.

Si ce que je lis sur le blog est totalement de votre connaissance eh
bien on n'a pas d'autre choix que de vous nommer le President du pays
natal.

J'espere que Dieu vous protege et garde de son pouvoir immesurable et
autoritatif pour l' avancement dignitaire dont le pays nous est commun
s'il le faut dire.
Pratiquement, beaucoup n'aime pas apprecier ou feliciter d'autre pour
avoir tente et meme fait la bonne chose, mais je l'essaie avec tout
mon coeur pour eliminer l'inferiorite de la matiere humaine.

Pour nous les haitiens, cette election marque l' histoire respective
de notre sol du choix que les votants veulent a tout prix exprimer
leur desir de ne pas vivre avec les discours fallacieux, mais de
declarer une fois que ne serons plus sous le joug des autres.

Je veux dire merci a la masse haitienne qui avait fait un si grand
deplacement pour prouver la force est dans la bonne volonte.

Sincerement,
Pastor, Rivel Dumaine, Dr.
Reply to Msg 27427 posted 3/21/11 3:05 PM

Previous page 2 of 4 Next page

L'Haïtien est-il un être humain ou un animal quelconque?

Incroyable mais vrai, tout le monde est fou, seul le fou qui n'est
fou. On dirait que l'Haïtien est un déviant humain.

Il accepte tout,
même l'inacceptable pour l'acceptable.

Quotidiennement, on assiste des
gens qui ressemble à des adolescents (fillettes et garçonnets), des
jeunes filles et garçons et vieillards qui mendient dans les rues, et
qui fouillent dans les montagnes d'ordures senties (Fatras) là où, il
y a aussi des animaux de toute sorte, pour citer quelques: Cochons,
chiens, poules, fourmis, rats, souris, mouches, cabris, etc....

malheureusement dans notre région, il n'y a pas de macaques, c'est la
seule raison qui me fait penser et à croire qu'ils sont des êtres
humains.

La simple bonne raison puisque tout le travail de l'homme
n'est que pour sa bouche.

La masse défavorisée haïtienne la vie, elle
voudrait continuer à vire encore quelque jour de leur vie c'est la
raison pour laquelle, elle se transforme en des surhumains comme des
sauvages hommes, se nourrissent des la selle des hommes riches blancs
haïtiens vivant dans des petits paradis de luxes, pour ne pas se
mourir de la faim. Le jour viendrait où elle se transformerait
peut-être en des dinosaures humains raisonnés conscients qu'elle sont
des hommes comme tous les autres, et qu'elle aurait aussi leurs mêmes
droits que eux, Assurément ce jour elle aura à jouir ce minimum le
droit à l'alimentation, à la santé, à l'éducation, au loisir et aux
logements décents.

Les Haïtiens sont colonisés et traqués par eux-mêmes. Nous continuons à dire une fois de plus: « La misère est une source de regret inépuisable à l'infini que tout le monde peut l'utiliser ou se servir à leur propre intérêt personnel, au moment opportun ».

« Si L'âge amène à la raison mais l'expérience vécue nous amènera à la connaissance de la vérité ».

Faim, C'est plus qu'une Urgence vitale pour conscientiser ceux qui
sont des Humains.

Nous ne pouvons imaginer autrement, aujourd'hui, il est clair qu'il y
a urgence, il n'est plus question que l'Etat haïtien, la nation
haïtienne, la société civile haïtienne, le peuple haïtien ait continué
à se nourrir le sous-développement au sein de la République d'Haïti,
si toute fois, nous avons un Etat ou une société civile ou nation
responsable, il doit pouvoir se réunir tous les citoyens ensemble pour
résoudre cette problème de la Faim haïtienne qui est devenu un dogme
social haïtien, le but même de tout Etat responsable, c'est travailler
pour le développement national et pour le bien-être de tous les
citoyens sans distinction aucune.

Il est totalement injuste,
inacceptable et préjudiciable qu'un citoyen haïtien continue à passer
des heures et même un jour sans pouvoir à se nourrir lui-même. Cela
est plus qu'un crime « Contre l'Humanité ».

c'est une honte nationale
pour ceux qui disent, ils sont des intellectuels moralistes de la
classe riche ou de celle moyenne.

Pour quoi Haïti a-t-elle besoin
aussi longtemps des aides alimentaires internationales (PAM) pour nos
enfants Haïtiens qui vont à l'école quotidiennement?

où sont-ils
leurs pères et mères riches de la nation haïtienne?

sont-ils des
assassins nuls, des vaut rien, des insouciants, des avars, des
inhumains, des hontes?

pourquoi laissent-ils la vie de leurs fils et
filles entre les mains des étrangers?

aimez-vous à vivre aussi
longtemps dans l'ignominie et l'opprobre?

Chita ranse pale de « zone non droits » nou privatize e kolonize tout
aktivite ekonomik kite ka rantab pou leta ayisyen e pou l te ka jwen
posibilite pou ede moun pi pov nan katye defavorize nou rele « zone de
non droit yo » nou pa manke entelijan papa nou privatize e kolonize
dlo, kominikasyon telefonik men nou pa privatize EDH.
Gen lè nou pa wè si Ayiti genyen ijans nan yon peyi kote moun chak
jou ap reflechi pou men manje.

Panse ke se propriyetè nou ye pa prese
reflechi nou aji vit pas jou déjà bare nou. Koutinye bay tèt nou manti
nan fè mas popilè a konprann ke se leta a ki neglijan et ki genyen
mechanste.

« Zone de non droit »se toute kote mwen wè fos l'ONU, se toute kote
mwen wè la polis ap totire moun nan katye popilè e yap pase yo sou
ekran televizyon kom kidnapè ak drog dilè imajinè, se tout kote mwen
wè fatra, labou, timoun kap kouri nan lari toutouni kap mande epi yo
rete nan yon bann vye kay kraze kip a respekte ni soley ni lapli.

Mwen
wè yon ban twou dlo santi kote kolera fè ladèsant pou moun ki di yo
save vin pi rich nan mizè ak soufrans malere yo.
Joseph Carlos, ministre des droits humains.

Un monde immoral voudrait-il imposer au Peuple Haïtien une démocratie
de l'économie immorale des soient disant intellectuels traditionnels?

Une nation à refaire ou à meme construire, qui tend vers le vrai
chemin politique, social, economique et culturel
La misère, la faim et le chômage venaient de violer les pseudo
intellectuels haïtiens du monde impérialisme international.

Si les bons ne sont pas profitables à la nation, ne leur accorder
point de récompenses ; si les mauvais ne troublent pas le bon ordre.

Ne leur inflige pas de peines.

(Wang Tch'ong )
Pourquoi?

c'est Joseph Michel Martelly qui sera élu le prochain
président de la République d'Haïti?

où est-elle passée Madame
Manigat Hypolite Mirlande?

Peut-on vraiment nier que les universités et les autres établissements
scolaires de Russie (Haïti) produisent chaque année des «
Intellectuels »( ??) qui ne pensent qu'à trouver quelqu'un qui les
fasse vivre?

peut-on vraiment nier que seule la minorité bourgeoise
possède actuellement, en Russie ( Haïti), les fonds nécessaires à
l'entretien de ces « intellectuels »?

Se peut-il vraiment que les
intellectuels bourgeois de Russie (Haïti) disparaissent du seul fait
que les « amis du peuple » auront dit que ces intellectuels «
pourraient bien » servir quelqu'un d'autre que la bourgeoisie?

sans
doute, ils « le pourraient bien », s'ils n'étaient pas bourgeois.

Car
ils « pourraient bien »ne pas être bourgeois, « si » la bourgeoisie et
le capitalisme n'existaient pas en Russie (Haïti).

[...]
Il ne saurait y avoir de dogmatisme là où le critère suprême et unique
de la doctrine est sa conformité au processus réel du développement
économique et social, il ne saurait y avoir de sectarisme quand il
s'agit de contribuer à l'organisation du prolétariat, et que, par
suite, le role des « intellectuels » consiste à rendre inutile
l'existence de dirigeants particuliers appartenant à l' «
intelligentsia ».

V. Lénine :ouvre Paris Moscou, t.1,pp.260,321,323
...Il ne faut pas oublier que les anciens roturiers comme les nouveaux,
ceux de « condition paysanne », que les intellectuels et semi
intellectuels démocrates constituent la bourgeoisie, par opposition
aux féodaux.

Mais il y a dans la bourgeoisie différentes couches auxquelles sont
réservées différentes possibilités historiques.

Presque toujours, les
couches supérieures de la bourgeoisie et les riches intellectuels
bourgeois( avocats, professeurs, journalistes, députés, etc.) tendent
à l'alliance avec pourichkévitch.

Cette bourgeoisie est liée à ces
derniers par des milliers de fils économiques.

Au contraire, la bourgeoisie paysanne et les nouveaux intellectuels de
« condition paysanne » sont liés par des milliers de fils aux masses
de la paysannerie privées de droit, abruties, ignorantes, affamées et
en raison de toutes leurs conditions de vie ils sont hostiles à tout
système à la Pourichkévitch et à toute alliance avec ce système.
Cette démocratie nouvelle, plus nombreuse, plus proche de la vie de
milions d'hommes, s'instruit, se renforce, s'accroit rapidement.

Elle
est, dans sa majeure partie, pleine d'idées oppositionnelles
indéterminées, elle se nourrit de la vermoulure libérale.

Une grande
et importante tâche qui s'impose aux ouvriers conscients, celle
d'aider cette démocratie à se libérer de l'influence des préjugés
libéraux.

Ce n'est que dans la mesure où elle surmontera ces préjugés,
où elle se débarrassera du fardeau des piètes illusions libérales, où
elle rompra avec les libéraux et tendra la main aux ouvriers, que
cette nouvelle démocratie sera appelée à faire quelque chose de
sérieux pour la cause de la liberté.

19 janvier 1913 V, Lénine, "uvre, t 18, pp.543-544
Joseph Carlos, Ministre des droits Humains.

Le Président René Garcia Preval venait d'écrire une nouvelle Page de
l'Histoire d'Haïti.
Il fait preuve de ses savoirs faire et sa capacité de défier le monde
de l'intelligence pour donner une fois de plus l'opportunité aux
filles et fils de Dessalines de construire la « Vraie nation
Haïtienne » dont la population haïtienne rêvait depuis longue date.
C'est parler de la solidarité et partage pour répéter l'ancien premier
ministre Yvon Neptune.

Le Masse populaire n'aurait à demander « yon ti
manje ak yon ti travay e anplis yon ti edikasyon ».

René Preval a fait
trop de bien à la masse défavorisée pour en parler mal de lui. Les
blancs croyaient que le retour du Président Jean-bertrand Aristide
Kidnappé était un grande rêve pour les affamés de 1804.

L'ami fidèle de l'homme
Bienvenue à Haïti, au carrefour des chiens sincères et à la fois ils
sont tous des ignorant.

Mon chien est seul qui me dit toujours la vérité, il ne ment jamais.

s'il me pèche il me cachera pour éviter de me tromper une deuxième
fois.

C'est la raison pour laquelle' je développement des liens
d'amitié avec des chiens et je fais le choix des homme pour mes
alliés.
Etre un chien, c'est un historien, c'est un être soucieux,
responsable, compréhensif, reconnaissant, passionnant, courageux,
tendre et sage mais hélas1 ! la raison et la volonté l'ont trahies
dans la pensée future.

Il s'est défendu l'homme de près ou de loin
dans toutes les circonstances.

Quand il aboie l'homme devient
conscient du danger qu'il doit se faire face. L'alarme s'est
déclenchée automatiquement, si on arrive à péril se sera à cause du
mauvais voisinage.

L'odeur de l'homme est toujours dans leurs narines.

Je vais partout et à travers la République d'Haïti pour chercher des
chien dotés de la raison et de la volonté pour me lier la connaissance
avec eux. Je les ferai mes amis à fin qu'ils m'aident à retrouver
l'âme de Jean Jacques Dessalines pour me parvenir vers le passé futur
de l'être humain en banalisant l'or, l'argent et les pierres
précieuses jadis que tout le monde pillait à saint- Domingue, en les
remplaçant par l'amour, la gloire et l'honneur.

On dirait même c'est
le caractéristique de l'humain.

Assurément je trouverai encore le
monde organique, je referai la nature humaine, et je serai ovationné
par l'environnement.

La misère est une ressource inépuisable que tout le monde peut
l'utiliser à son propre profit au moment opportun.

Pour moi c'est le pire si nous n'avons pas encore arrivé à former la
cohésion sociale au sein du peuple haïtien tout en banalisant les
sacrifices de nos feu Héros Haïtiens.

Un minimum à réaliser le Souveraineté alimentaire pour nous sauver la
masse et pour nous cesser d'être esclaves des autres nations.

Joseph Carlos, Ministres Droits humains
la faim et la légitime défense
Si la faim n'est pas un droit exclusif qui fait partie intégrante du
patrimoine humain donc, et l'acte illicite posé par un criminel
occasion pour se procurer de l'argent en vue de se satisfaire à sa
faim, ne sera non plus injuste pour la société dont nous tous sommes
membres et nous tous ont le même droit à la vie. Séparer l'être humain
de son âme, c'est la fin de l'homme.

Et séparer l'homme du bien
matériel c'est l'exterminer par la faim. Le droit au travail et à
l'alimentation sont des droits innés, élémentaires inaliénables,
absolus et irrévocables.

Albert Dumont dans son ouvrage titré « Si Jésus revenait ce nuit...

»
disait: « Que veut dire le mot « justice »?

Tous les hsommes ont droit à la vie. Cela veut dire deux choses :
droit à leur intégrité personnelle et droit aux choses nécessaires
pour vivre: liberté, travail, argent, nourriture, logement,
vêtements, médicaments, éducation.

Ces biens de la terre, dans le plan du créateur, sont donc destiné à
tous les hommes sans exception.

Tous y ont droit, droit absolu et
irrévocable, droit naturel et divin, droit fondamental dont dépendent
tous les droits.

Eh bien, assurer, à chacun son du: voilà la justice.

Nous voyons que
la justice va très loin et remonte à l'acte créateur même.
Et tous les autres sont inférieurs au droit absolu de tout homme, le
droit à son intégrité personnelle et aux choses indispensables à sa
vie. Même le droit à la propriété privé y est subordonné.

Ce n'est pas tout. Si les riches ( Pays riches ou personnelles riches)
continuent à exaspérer les pauvres et ne s'empressent pas de résoudre
le problème la faim dans le monde, le jour viendra où les pauvres
useront de leur droit de prendre chez les riches ce qui leur du.
Ce jour- là on ne pourra pas les accuser de révoltés car, à cause de
leur faim, le bien des riches devient le bien commun.

Les coupables ne
seront pas les pauvres, qui le prendront, mais les riches qui l'auront
détenu injustement.

Saint Thomas explique: « En cas de nécessité toutes choses sont
communes.

Il n'y a donc pas péché à prendre en cas, le bien d'autrui,
puisque la nécessité en a fait un bien commun...

Lorsqu'un péril menace
une personne et qu'on peut ne peut autrement la sauver, alors
quelqu'un peut licitement subvenir a sa nécessité avec le bien
d'autrui, ouvertement ou en secret, peu importe.

Il n'y a là à
proprement parler ni de vol ni de rapine ».

Le P. J. Th. Delos, dans
ses notes explicatives, cite le cas de Louise Ménard, qui enleva un
pain dans une boulangerie, car elle n'avait rien a eu à manger
pour sa mère et pour son enfant depuis 36 heures.

Le tribunal de
château- Tierry acquitta l'accusée. Elle n'avait pas à plaider des
circonstances atténuantes ; elle usait d'un droit ; elle avait droit
à ce pain. « même si tel propriétaire n'a pas manqué à ses devoirs
sociaux, les miséreux peuvent s'emparer légitiment de ce que la
providence et la nature lui destinent.

Le droit positif ne peut pas
faire obstacle à l'exigence du droit naturel premier.

Le pauvre qui,
dans la nécessité, s'empare du bien d'autrui, use de son droit, sans
commettre d'injustice ».

Déjà dans l'Ancien Testament on avait les
même sentiments: « On ne méprise pas un voleur, dit la Bible, qui
dérobe pour sa faim, quand il n'a rien à manger »( Prov., 6,30).

Par contre, saint Amboise semble accuse de vol ceux qui vivent dans
l'abondance: « C'est le pain des affamés que tu détiens ; c'est le
vêtement de ceux qui sont nus que tu serres dans ta garde-robes ; ton
argent c'est la délivrance des miséreux ».

Le Concile l'affirme en
termes encore plus frappants: « Devant un si grand nombre d'affamés
de par le monde, le Concile insiste auprès de tous et auprès des
autorités pour qu'ils se souviennent de ce mot des Pères: « Donne à
manger à celui qui meurt de faim, car, si tu ne lui as pas donné à
manger, tu l'as tué ».La bible n'est pas moins explicite: « un
maigre nourriture c'est la vie des pauvres.

Les en priver c'est
commettre un meurtre.

C'est tuer son prochain que lui ôter sa
subsistance.

C'est répandre le sang que de priver le salarié de son du
».

Aujourd'hui les 2/3 de l'humanité ne mangent pas à sa faim et le 1/3
consomme les ¾ des biens de la terre.

On pourrait nourrir 50 milliards d'hommes si on cultivait encore
d'autres terres, inutilisées jusqu'à présent, avec le même rendement
qu'au Japon et pour nourriture exclusivement végétarienne pour toute
la population.

On pourrait nourrir 130 milliards d'hommes on cultivait toutes les
terres utilisables avec le même rendement qu'au Japon.

Un petit monde qui ne contient que 6 milliards d'hommes, rempli autant
de famine.

C'est impressionnant, surtout si on sait que dans les pays pauvres il
y a de très riches, qui mangent autant qu'en Amérique du Nord. Si la
moyenne dans ces pays est de 17 ou 13, pour les pauvres de ces elle
devient 12 ou 9. On peut dire avec le P. Lebret que les riches mangent
quatre fois plus que les pauvres.

On a ici la réponse à une objection
qu'on entend parfois: « Ces gens n'ont qu'à travailler...

comme nous !
».

comment peuvent-ils travailler « comme nous » s'ils ne mangent pas
« comme nous »?

Comment peuvent-ils travailler avec un corps affamé
et malade et dans les conditions de vie inhumaine que nous connaissons?

il serait plus exact de dire que dans ces conditions-là ils
travaillent plus que nous le ferions.

Si leur travail est rentable-
justement à cause du problème de sous-développement-ils font autant et
souvent plus d'effort que nous. Comment se situe maintenant le vrai
problème du sous-développement?

Et comment voir les solutions?

Comment augmenter la production de façon à donner manger à tous les
hommes?

Selon P. Lebret.

10 La production agricole: 70% de la
surface du globe est inutilisable ( terre ou climat trop froids, trop
arides, trop montagneux).

De 30% utilisable, 9% est utilisé déjà,
21%reste à conquérir. 20 En fonctions des moyens actuellement
existants, plantes sélectionnées, engrais, techniques modernes, on
pourrait nourrir 16 milliards d'hommes rien qu'avec 9% des terres
utilisées déjà, mais en leur donnant un meilleur rendement comme on le
fait déjà au Japon.

Un chrétien qui se contenterait de vivre sa liturgique, d'aller à
l'église pour chanter des louanges, de recevoir des sacrements, de
purifier son âme, ne serait pas fidèle au Christ: il trahirait la
mission du christ, qui est la libération complète de l'homme et ne se
limite pas à sa libération spirituelle.

La lutte pour la justice est
aussi la lutte pour le règne de Dieu. Le Synode des Evêques à Rome
(6-11-1971) confirme sa parole par cette déclaration: « Le combat
pour la justice et la participation à la transformation du monde nous
apparaissent pleinement comme une dimension constitutive de la
prédication de l'Évangile, qui est la mission de l'église pour la
rédemption de l'humanité et sa libération de toute situation
oppressive ».

Joseph Carlos, Ministre des Droits humains
Oh quelle violence Sociale exercée sur la « Masse défavorisée Haïtienne !
Benjamin Franklin disait: « Le meilleur moyen de faire du bien aux
pauvres, écrit-il, ce n'est pas mettre à l'aise dans la pauvreté,
c'est de les tirer ou de les pousser hors de la misère. »
Arthur Youg disait: « Estime que le morcellement de la propriété
pousse à la sous-population- qui finit par buter sur la famine.

Il
croit que la charité doit être laissée à l'initiative privée, car « le
degré de l'indigence et la misère est exactement proportionné à
l'assistance qui leur est donnée par les taxes »
Townsend croit que « La quantité de nourriture règle le nombre de
l'espèce humaine ».

Godwin croit bien qu'il y a dans la société « un principe par lequel
la population est perpétuellement ramenée au niveau de subsistance »,
mais il pense que la production agricole n'exige pas un travail
énorme.

Si chacun voulait bien donner sa part de travail à la terre, «
la part de travail de chaque homme serait légère, sa part de loisir
serait grande ».

La plus grande égalité favorisait donc le grand loisir pour tous, et
comme le loisir permet « la culture de l'intelligence », l' «
augmentation de la somme de nos connaissance » et « le raffinement de
notre gout », un système d'égalité fera le bonheur du genre humain.

La violence Télévisée n'est donc que le moyen pour ceux qui en
disposent de tenir les défavorisés là où ils sont socialement.

Alors,
contrairement à ceux ce que l'on pense, la violence télévisée fait de
cette catégorie de gens des sujets encore plus obéissants et très peu
agressifs par rapport au pouvoir.

Elle augmente chez eux l'aliénation
et morosité.

Haïti avec sa politique de Salaud, des Pseudos démocrates-
révolutionnaires-réactionnaires-réfractaires-inhumains, des apprentis
dictateurs de la modernité précaire sans avenir lointain.

La jeunesse universitaire haïtienne a déjà déclenché une vaste
mobilisation et de sensibilisation sociale à travers toutes les zones
rurales, (plaines et montagnes) et les ghettos à fin de porter la
lumière et la vraie vérité sur les mobiles et causes du problème
socio-économique de la masse défavorisée haïtienne.

Les points à traiter :
1- Rôle de la Société Civile Haïtienne: Pacte social entre ( la Classe
Riches et Pauvres),( ses Devoirs et ses obligations réciproquement).

2- concept de l'Etat-Nation - Etat-Pouvoir-Démocratie et Election
3- Etat socialiste et socio-capitaliste.

Capitalisme sauvage et humain.

4- le bien commun général de la population Haïtienne, La Consommation(
la production agricole ou l'alimentation).

droit de se nourrir ou
droit indispensable à l'existence de tous les êtres vivants sur cette
planète terre.

5- utilité et importance de l'agriculture, l'industrie la plus
ancienne et qui crée le plus grand nombre de jobs à travers le monde.

la celle qui favorise le développement durable.

6-Rôle de l'église dans le développement socioéconomique haïtien.

apprendre les fidèles d'abord à vivre pour le monde réel aujourd'hui
et le monde surnaturel viendra ensuite.

( denoncer l'importation des
produits alimentaires et les fripières ( Sentaniz: bon pèpè malere pa
jwen yo rezeve pou rich yo .quelle honte haïtienne! ) crime contre les
petits professionnels haïtiens.

la predication contre la mendicité, la multiplication des orphelinats,
aujourd'hui, nos élites haïtiennes, notamment, nos prêtres et nos
pasteurs sont devenus des experts dans la rédaction des projets de
construire des orphelinats sur tout le territoire national.

7- unir les gens de ghettos avec la jeunesse universitaire qui a
grandement depuis avant même le départ du Président Aristide, le 29
février 2004.
8- dénoncer les leaders OP qui sont des alliés permanents des ONG
internationales pour continuer la misère au sein de la masse populaire
à travers de projets de nourrir la misère et d'apaisement social.

9- Non à l'industrie de sous-traitance et non à l'industrie sale en Haïti.

C'est aujourd'hui un fait d'évidence que l'environnement et le
Développement sont indissociables et que le développement durable
s'impose désormais comme la résultante de la combinaison du capital
économique, du capital social et du capital naturel ; le Développement
durable étant défini dans le Rapport Brundtland « comme celui qui
permet de répondre aux besoins du pressent sans compromettre les
possibilités pour les générations futures de satisfaire les leurs ».

Si la littérature sur le développement durable fait état des mérites
et des limites du concept, il est bon de rappeler, tout au départ, que
les enjeux qui y sont associes restent différents de pays a pays
quand bien même des problèmes communs intéressent la planète toute
entière.

La faim et la misère s'augmentent, et la violence sociale prendra une
vitesse de croisière en progression géométrique sans frein dans les
jours avenirs en Haïti.
C'est malheureux quand la jeunesse universitaire haïtienne sans
espoir, ne pense encore qu'aux emplois des ONG pour se nourrir la
misère au sein de la masse populaire.

cela est bien connu par tout le monde que nos élites instinctuelles
bourgeoise haïtienne n'ont pas une grande vision sociale, voire parler
de Développement Durable en Haïti.
ce n'est pas sans raison que les jeunes universitaires haïtiens sont
grandement intégré a travers les OP pour des raisons
spécifiques bien connu mais encore ignorées par beaucoup des gens de
la population haïtienne et celle de l'internationale.

On craindra le pire des choses quand la violence sociale sera
réellement juste et sera même en état de justifier par des raisons
bien spécifiques et bien connues longtemps par tout le monde qui pour
des raisons spécifiques ou individualistes, a été ignorée aujourd'hui
ou même encore demain, outre aussi longtemps que possible.

si la faim, le chômeur et la misère compromettent la sécurité publique
qu'attendrons nous encore pour traiter ces questions avec un peu de
sérénité pour éviter ce désastres sociale qui menace la République
d'Haïti.
Nous sommes convaincus que les libéraux sont aveuglés par rapport
leurs positions de la politique économique internationale contre les
pays exploités.

Nous applaudissons la Communauté internationale qui croyait nous
imposer leur propre développement économique en dehors la mienne qui
est d'abord la Production agricole.

Mais elle a encore oublié que
chaque haïtien individuellement pourrait toujours en mesure de
construire notre petit monde économique.

l'Haïtien n'acceptera jamais
la domination étrangère pour aucune raison au monde.

"le temps passe
et l'humanité s'avance vers son explosion sociale" l'âge nous amené a
la raison mais l'expérience nous amené a la connaissance de la
vérité." heureusement le Suicide ne Fait pas
partie du Patrimoine personnel haïtien.

Le danger serait-il le pire si un jour la masse universitaire,
chômeuse allie avec la masse défavorisée, se sont regroupe dans un
syndical des Chômeurs pour revendiquer leurs droits a la vie,
c'est-à-dire le droit au travail, a l'alimentation, la situation
sociale sera catastrophique, ce serait le pire si les bienheureux
actuels ne prenaient une décision favorable a l'égard des malheureux
des maintenant.

L'esclavage a disparu dans les textes, mais prospère dans les têtes et
dans les faits.

L'élite reconstituée, trop égoïste ou paresseuse pour
dessiner une modernité à l'haïtienne, ne rêve que l'occident et de la
reconnaissance par l'occident.

p.47
une nouvelle bourgeoisie créole forme un petit monde lézardé miné par
le différence d'origines et les rivalités d'ambitions, mais un bloc
compact face aux revendications des masses rurales.

p.49
une ordonnance, signée en 1825 par Charles X, "octroie" l'indépendance.

Elle fixe l'indemnisation à cent cinquante millions francs-or( environ
cinq milliards de Frans 2003, huit cent millions d'euros), soit
l'équivalent du budget de la France de l'époque, une France de
vingt-cinq millions d'habitants face à une Haïti qui n'en compte qu'un
million( le pays est, en deux siècles, passé à huit...

p. 53

Ce complot électoral des politiciens opportunistes haïtiens de
connivence avec la communauté internationale aurait-il plonger la
masse défavorisée dans l'industrie sale tout en tant banalisant notre
production agricole nationale.

Cela serait plus évident face
l'extermination de la masse haïtienne par l'ONU, via le Génocide
environnemental onusien, "Le Cholera".

Régis Bebray, La Critique de la raison politique ou l'inconscient
religieux, édition Gallimard, France,1981, PP. 473
Si c'est scandaleux, et ça l'est, cela doit faire l'objet d'une
révélation.

Et quand ce sont des idées qui tuent, ou des philosophies
qui ravagent la terre, le devoir moral devient, pour
les spécialistes, obligation professionnelle.

(Le coupable est des
notres, je ne serai pas plus longtemps complice.) L'intérêt magique de
lanotion d'idéologie lui vient, à ce moment, de pouvoir fonctionner sur
le double registre de la causalité et de la responsabilité.

Elle me
permet de faire une imputation( la faute à)pour une explication ( à
cause de )rien n'arrive sans raison.

Une montre suppose un horloger,
un sens un messager, un Etat un fondateur, un crime un criminel, etc. Et
une épidémie, un empoisonneur public.

l'idée que la peste, phénomène
naturel, put se propager naturellement comme une maladie et non un
complot, dont l'agent était un bacille et non un scélérat, est apparue
très tardivement dans notre histoire.

"Lucien Febvre rapport qu'en
1884 encore un paysan du Var tenait pour
une évidence que le cholera est une maladie inventée par les riches
pour tuer les pauvres" p. 101
L'ignorance augmente l'espoir dans le des espoir imaginaire sociale.

La peur engendre la peur tout en tant augmentant la misere de la masse
populaire.

La loi de l'incomplétude n'a qu'un caractère négatif.

[...] la loi de
l'incomplétude, d'une grande pauvreté théorique, peut s'appliquer a
tout et a n'importe quoi. La généralité est fonction d'abstraction.

La
force explicative de la loi sur le terrain politique réside
précisément dans son formalisme.

On ne peut pas contenter tout le monde et son, dit l'
Adage.

Mais on peut toujours choisir son Père: celui dont le
dire fera la loi. Traduction: on ne peut pas passer pour " un type de
bien " aux yeux, concurremment et simultanément, de ses camardes de
cellule ou paroisse, de ses collèges de bureau ou copains boulot, des
voisins du quartier ou son village, de sa famille et des cousins, des
grands journaux, des téléspectateurs, du pays profond, de l'opinion
occidentale.

Il faut choisir: les groups aux yeux de qui on acceptera
de passer pour idiot ou une crapule.

Puisqu'on est toujours le salaud
de quelqu'un, rappelons-le, l'essence du ' salaud" n'est pas
individuelle, mais positionnelle.

La position idéologique d'un
individu dans la cite procède intuitivement, et pas toujours a son
insu, d'un calcul des couts compares de la saloperie au regard des
diverses instances d'équipage .p.216

si Le criminel devait-il libérer?

Ce serait-il un procès contre
l'injustice sociale en Haïti?

La Faim par son essence naturelle est inhumaine, incompatible à
l'existence de tous les êtres vivants.

Chaque être pour vivre doit se
nourrir selon leurs besoins nécessaires pour satisfaire ses désirs
alimentaires pour qu'il puisse continuer à vivre sur cette planète. Le
seul bien commun dans la société humaine, c'est la « Consommation ».

Priver l'Homme de l'Alimentation, c'est le premier crime qu'avait
connu « l'Humanité ».

Le droit à l'alimentation, c'est le droit vital humain, par contre le
droit au travail, c'est le droit de la liberté humaine.

Un droit qui
protège l'homme dans toute sa dignité sociale vis-à-vis de toute sorte
de l'aliénation sociale.

Plonger l'homme dans la faim, le chômage et la misère, c'est le rendre
sans le sentiment familial, égoïste et inhumain, rebelle, terroriste,
névrotique, il deviendra des criminels aliénés, des fous moraux.

A noter la faim, le chômage et la misère a déjà défié toutes les
règles sociales qu'elles soient juridiques ou morales.

La société civile n'est autre qu'un pacte social, elle doit travailler
pour rendre tous les membres heureux, dans le cas contre sera le
catastrophe ou le suicide sociale.

Lamentations 4 et 5
Leur aspect est plus sombre que le noir ; on ne les reconnait pas dans
les rues ; ils ont la peau collée sur les os, sèche comme du bois.
Ceux qui périssent par l'épée sont plus heureux que ceux qui
périssent par la « FAIM», qui tombent exténués, privés du fruit des
champs.

Les femmes malgré leur tendresse, font cuire leurs enfants ; ils
servent de nourriture au milieu du désastre de la fille de mon peuple.

Souviens-toi, Eternel, de ce qui nous est arrivé ! Regarde, vois notre
opprobre ! Notre « Héritage » a passé a des étrangers, nos maisons à
des inconnus.

Nous sommes orphelins, sans pères ; nos mères sont comme
des veuves.

Nous buvons notre « EAU » à prix d'argent, nous sommes
poursuivis, le joug sur le cou ; nous sommes épuisés, nous n'avons
point de repos.

Nous avons tendu la main vers les étrangers, pour nous
rassasier de pain.
Des esclaves dominent sur nous et personnes nous délivre de leurs
mains, nous cherchons notre pain au péril de notre vie. Devant l'épée
du désert notre peau et brulante comme un four par l'ardeur de la «
FAIM ».

Haïti n'avait jamais une crise électorale ou politique si non qu'une
crise de répartition de la richesse nationale.

PIERRE Lanarès, Qui dominera le monde ?, édition vie et sante,
France,1982, pp.578.
Madame Gandhi avouait à Alger: « La liberté de nos ne sera ni totale
ni réelle, si nous ne pouvons leur donner la libération économique.

Mais nous savons aussi que notre lutte pour la libération économique
est beaucoup plus difficile que la lutte pour la libération politique,
parce que l'ennemi est plus insidieux .»
Cette misère ne fait que s'aggraver en raison de l'augmentation rapide
de la population.

P.111

2. déclenche la guerre révolutionnaire- L'indépendance est devenue «
nécessaire »pour garantir les droits de l'homme.

Expose les principes de la démocratie- toute législation et tout
gouvernement doit garantir les droits de l'homme: « vie, liberté et
recherche du bonheur ».

Le gouvernement n'est pas de « droit divin
mais dépend d'un commun accord des citoyens.

P.286
Les produit alimentaires sont disposent certaines puissances
constituent une arme politique de choix pour obtenir des concessions.

Humainement- l'expérience montre que les traditions, les intérêts
personnels et le nationalisme ne cèdent pas facilement, même devant le
péril le plus grave.

Spirituellement - Berdiaef a déclaré: « La faim pour soi est une
préoccupation matérielle.

La faim pour autrui est préoccupation
spirituelle »
Jésus répondit ; « il est écrit: l'homme ne vivra pas seulement de
pain mais de toute parole qui sort de la bouche de Dieu.

Ezéchiel 17 :2...

tabou religieux, et la misère et la faim

L'Eglise a fait trop de bien pour les riches pour parler mal d'Elle
mais elle a fait aussi trop mal aux pauvres pour parler bien d'Elle.

(Importation et exportation)

« Pourquoi dites-vous ce proverbe dans le pays d'Israël: les ont
mange des raisins verts, et les dents enfants en ont été agacées?

Je suis vivant ! dit le Seigneur, l'Eternel, vous n'aurez plus lieu
de dire ce proverbe en Israël.
Voici toutes les âmes sont a moi ; l'âme du fils comme l'âme du père.
L'une et l'autre sont a moi, l'âme qui pèche, c'est celle qui
mourra.

l'homme qui est justice, qui pratique la droiture et la justice,
qui ne mange pas sur montagnes et ne lève pas les yeux vers idoles de
la maison d'Israël, ne déshonore pas la femme de son prochain et ne
s'approche pas d'une femme pendant son impureté.

17. s'il détourne sa main de l'iniquité, s'il n'exige ni intérêt ni
usure, s'il observe mes ordonnances et suit mes lois, celui-là ne
mourra pas pour l'iniquité de son père ; il vivra.

2 corinthiens 5et 6
L'haïtien vit dans le monde futur du christ.

Nous sommes dans le monde mais nous ne sommes pas du monde temporel ou
réel, par de nourriture et par de vêtement, et tout va bien !
Ainsi dès maintenant, nous ne connaissons personne selon la chair ; et
si nous avons connu Christ selon la chair, maintenant nous ne le
connaissons plus de cette manière.
Si quelqu'un est en Christ, il est une nouvelle créature.

Les choses
anciennes sont passées ; voici, toutes chose sont devenues nouvelles.

Sous les coups, dans les prisons, dans les troubles, dans les
travaux, dans les veilles, dans les jeunes ;
Par la pureté, par la connaissance, par la longanimité, par la bonté,
par un esprit saint, par une charité sincère...

10. comme attristés et
nous sommes toujours joyeux ; comme pauvres, et nous enrichissons
plusieurs ; comme n'ayant rien, et nous possédons toutes choses.

2. Loi naturelle- La loi nature et les droits individuels à la vie et
la liberté sont plus important que les lois créées par les hommes.

Etablir une collaboration internationale pour expédier des denrées
alimentaires, envoyer des instructeurs( qui apprendront aux
populations à mieux se nourrir et à produire davantage ), et conclure
des accords internationaux.

Il est étonnant que qu'un journaliste comme Raymond Cartier puisse
affirmer que la terre est à même de nourrir 48 milliards d'hommes,
alors qu'après tant d'effort pour améliorer la situation elle subvient
difficilement aux de 4 milliards.

Suite...

La Guerre
Clausewitz a écrit: « La guerre est un acte de violence destiné à
contraindre l'adversaire à exécuter notre volonté.

...

La guerre est la
continuation de la politique par d'autres moyens.

» Habituellement, on
envisage la guerre sous forme d'un conflit armé.

Cependant, elle peut
sous la forme des aspects très divers.

P. 384
Une menace pour la paix- les guerres frappent notre sensibilité par la
souffrance qu'elles imposent, mais la famine est encore plus
meurtrière. Les nations sous-développés ne veulent pas continuer à
perdre des vies humaines.

Il faut accélérer l'organisation économique
et industrielle du pays pour gagner cette course contre la montre
entre l'accroissement de population et l'augmentation de la
productivité agricole ou industrielle.

« La faim est redevenue une
force suffisamment dynamique pour menacer la paix mondiale.

» p. 357
L'histoire pourrait se résumer en ces quelques formules lapidaires :
péril blanc, péril jaune, péril rouge, peur blanche.

Péril blanc
La domination occidentale s'est affirmée avec violence et mépris.

A
l'entré de certains parcs en indes se trouvait un écriteau qui
stipulait: « Interdit aux hommes de couleur et chiens ».

p.144-
LABADEE EN HAITI

Elections OEA blocage économique (embargo)
Importance de l'éducation dans une société
Voyons la logique de nos sociétés démocratiques: on exige une licence
universitaire pour remplir des fonctions moindres dans la société, par
exemple, pour défendre le droit devant les tribunaux: on a raison de
le faire.

Mais on n'exige pas aucune qualification de ceux qui se
destinent à la noble fonction d'administration publique.

Personne ne devrait être avoir le droit de briguer les suffrages
populaires, sans être porteur au moins d'un diplôme en science
sociales, économique et politiques.

Encore ce diplôme devrait-il
émaner d'une école reconnue pour l'orthodoxie de son enseignement ; et
le porteur de ce titre devrait-il avoir démontré hautement, au moins
en administrant très bien ses propres affaires et sa propre maison,
qu'à la science, il joint un grand sens pratique.

P. 157 S J

Le monde est entrain de se réveiller( ONU 20 septembre 2006
Hugo Chavez Fria a répété: « Hier le Secrétaire Général nous a fait
un discours quasiment d'adieu, et il reconnaissait que sur ces dix
années le monde n'a fait que compliquer et que les graves problèmes du
monde, la faim, la misère, la violence des droits humains n'ont fait
que s'aggraver, cela est la conséquence de l'effondrement du système
des Nations unies et de la prétention impérialisme nord-américaine.

[...] Une voix indépendante que nous que nous sommes, pour reseter la
dignité et la recherche de la paix, la reformulation du système
international, pour dénoncer la persécution et les agressions de
l'hégémonie contre les peuples de la planète

La fomentation des haines de castes appelée parfois « bombe rurale »
risque d'exploser avec violence enfouie.

Ce phénomène pourrait se
reproduire dans tous les pays en voie de développement, ou l'écart
entre la classe possédante et la classe pauvre ne fait que se creuser,
comme s'élargit le fossé entre nations industrielles et nations non
industrielles.

Mao Tsé-toung écrit: « Le mouvement actuel de révolte
paysanne est un événement colossal.

Bientôt des centaines de millions
de paysans se lèveront comme une puissante tempête, comme un cyclone
si fort et si violent qu'aucun pouvoir, si fort soit-il, ne pourra

Le président Soekarno affirmait: « Nous vivons dans un monde de peur: la vie de l'homme d'aujourd'hui est corrodée et aigrie par la peur :
peur de l'avenir, peur de la bombe à hydrogène, peur de certaines
idéologies.

Peut-être cette peur constitue-t-elle un danger pire que
le danger lui-même, parce qu'elle pousse les hommes à agir sottement,
sans réfléchir, dangereusement.

...

Et ne croyez pas que les océans et
les mers nous protégeront.

Les aliments que nous mangeons, l'eau que
nous buvons, l'air même que nous respirons peuvent être contaminé par
des poisons créés à des milliers de kilomètres de distance.

P. 110 au
reste

maitriser.

» p.367
Le matin, Vendredi 11- jeudi 17 2011
Frustrations, déception, honte sont autant de sentiments qui
traversent certains acteurs de la vie nationale, déplorant que les
résultats définitifs du premiers tour ne soient pas sortis d'un
consensus haïtien, mais plutôt de cette commission d'experts de
l'Organisation des États américains qui ont dicté leurs propres
résultats au conseil électoral provisoire.

[...] ces résultats ne sont
pas toujours publiés dans le moniteur, le président de la République
s'interrogeant sur leur validité.

Les États Unis ont mis en garde contre un éventuel retour en Haïti de
l'ancien leader de fanmi Lavalas avant le second tour des
présidentielle et législative qui doit se tenir le 20 mars prochain.

Le porte-parole du département d'État, Philip Crowley, a estimé que si
M. Aristide retourne dans le pays avant le second de la
présidentielle, cela constituera « une diversion regrettable

Sassine a qualifié la présence de Duvalier « déroutante », et estimé
que cette présence n'a aucun effet sur la vie politique en Haïti. Pour
ce qui a trait au président Aristide, M. Sassine prévoit que « serait
complément déstabilisante de la venue de ce dernier en Haïti ».

Illusion socio économique
De plus la population croit que le développement doit passer
nécessairement par ders élections libres, démocratiques et sérieuses
ou chaque personne a l e droit d'élire le candidat de son choix.

D'ailleurs, presque tous les secteurs, l'Église, l'école, et les
organisations populaires, estiment qu'il est grand temps qu'un air
nouveau souffle sur Haïti. La crise nous empêche de fonctionner
normalement, nous sommes contraints, à maintes reprises, relâcher les
enfants avant l'heure à cause de l'instabilité politique », a fait
savoir Patrick Luberisse, directeur du Collège Moderne des Sciences.

Les causes de la Faim.
Voici les principales raisons de l'aggravation des famines.

L'explosion démographique- Alors que le nombre des habitants s'était maintenu..

L'analphabétisme- une enquête de l'Unesco...

L'organisation sociale - très souvent la terre appartient à de riches
propriétaires.

Ceux-ci bénéficient en général du soutien des
puissances occidentales qui pensent trouver en eux des interlocuteurs
autorisés....

Les problèmes économiques- nous nous limiterons aux principaux :
A Les pays colonisé est soumis au pays colonisateur.

Celui-ci puisse
dans le nouveau territoire les matières premières nécessaires.

Il
revend ensuite ace payas les produits manufactures sans se préoccuper
de son intérêt propre...p61

Une société civile responsable et un Etat digne de leur tache.

La fin de la société civile, sa raison d'être, c'est bien commun.

Elle
doit procurer à ses membres tous les moyens temporels qui leur
permettent de vivre selon leur dignité♪0 d'hommes c'est-à-dire d'êtres
composés d'un corps, mais aussi d'une âme raisonnable et destiné à
l'éternelle béatitude.

Pour s'acquitter convenablement cette tâche
elle doit être dans un état normal: rien de plus évident ! Car aucun
organisme ne donne le rendement, s'il n'est pas dans un état normal.

P.361

« La propriété des biens superflus n'est d'un droit absolu et
inconditionné, mais un pouvoir d'administration et de distribution,
grevé d'une sorte de servitude sociale qui oblige le propriétaire à
utiliser sa propriété pour le bien commun de l'ensemble.

» par exemple
celui qui a plus d'agent qu'il ne lui en faut pour vivre honnêtement,
n'a pas le droit de le laisser improductif ou de l'employer à des
choses inutiles à la société ; il doit l'employer à créer ou
développer des entreprise qui procurent plus de bien-être aux masses,
c'est-à-dire à augmenter le bien commun.

Et s'il y a dans la société
des riches trop égoïstes pour accomplir ce grave devoir de justice
sociale, l'autorité civile doit intervenir et faire cesser ce
désordre.

« Car, l'autorité civile, dit Sa Sainteté de Pie XI, doit
régler l'usage que les riches pourront ou ne pourront pas faire de
leurs richesses.

» Obliger les riches à faire circuler leur argent
d'une façon utile à la société, c'est devenu dans nos société
contemporaines une des obligations que la justice sociale impose avec
plus de rigueur à l'état.

Les intérêts des pionniers d'abord.

Les citoyens de veille souche avant les autres.

Est-il besoin de le
rappeler, la justice distributive imposer aux gouvernements de ne
distribuer le bien commun qu'aux véritables citoyens: à ceux qui sont
du pays, travaillent et dont les ancêtres y ont travaillé.

Elle leur
interdit d'accorder à des compagnies étrangères des privilèges ruineux
pour les industries et les commerçants du pays.
Cette même justice impose encore aux gouvernements de favoriser d'une
façon spéciale les descendants de ceux qui ont été les pionniers dans
un pays, l'ont défriché et construit ; l'ont fait ce qu'il est. Elle
leur interdit de laisser à des gens qui ne sont dans un pays que hier
et n'y sont venus que pour s'enrichir, la liberté de s'emparer, par
toutes sortes de moyens, des richesses nationales, en particulier de
l'industrie et du commerce, non seulement pour s'enrichir, mais encore
pour asservir les citoyens de veille souche, parfois pour leur faire
perdre leur foi et leurs m"urs. P. 399

Eglise
Vouloir faire de l'Action catholique sans se préoccuper des problèmes
économico-sociaux serait s'évertuer à sauver quelques âmes, tout en
laissant subsister le gouffre affreux où les multitudes vont sombrer.

D'ailleurs ce ne serait pas répondre aux directives de l'Eglise.

P.
368...

Ce complot électoral des politiciens opportunistes haïtiens de
connivence avec la communauté internationale aurait-il plonger la
masse défavorisée dans l'industrie sale tout en tant banalisant notre
production agricole nationale.

Cela serait plus évident face
l'extermination de la masse haïtienne par l'ONU via le Génocide
environnemental onusien
"Lucien Febvre rapport qu'en 1884 encore un paysan du Var tenait pour
une évidence que le cholera est une maladie inventée par les riches
pour tuer les pauvres"
L'ignorance augmente l'espoir dans le des espoir imaginaire sociale.

La peur engendre la peur tout en tant augmentant la misere de la masse
populaire.

La loi de l'incomplétude n'a qu'un caractère négatif.

[...] la loi de
l'incomplétude, d'une grande pauvreté théorique, peut s'appliquer a
tout et a n'importe quoi. La généralité est fonction d'abstraction.

La
force explicative de la loi sur le terrain politique réside
précisément dans son formalisme.

On ne peut pas contenter tout le monde et son, dit l'
Adage.

Mais on peut toujours choisir son Père: celui dont le
dire fera la loi. Traduction: on ne peut pas passer pour " un type de
bien " aux yeux, concurremment et simultanément, de ses camardes de
cellule ou paroisse, de ses collèges de bureau ou copains boulot, des
voisins du quartier ou son village, de sa famille et des cousins, des
grands journaux, des téléspectateurs, du pays profond, de l'opinion
occidentale.

Il faut choisir: les groups aux yeux de qui on acceptera
de passer pour idiot ou une crapule.

Puisqu'on est toujours le salaud
de quelqu'un, rappelons-le, l'essence du ' salaud" n'est pas
individuelle, mais positionnelle.

La position idéologique d'un
individu dans la cite procède intuitivement, et pas toujours a son
insu, d'un calcul des couts compares de la saloperie au regard des
diverses instances d'équipage.

La Démocratie électoraliste onusienne en Haïti
Les assassins choléras sont devenus, le médecin sauveur populaire onusien.

La contestation électorale
Joseph Carlos, Ministre des Droits Humains
Haïti avait toujours

Un peuple innocent et ignorant de tout
Le perfectionnement de soi-même est la base fondamentale de tout progrès.
Il ne cesse d'ordonner a l'homme le complet développement de lui-même.
Sommet intellectuel et spirituel ou la créature sait discerner le vrai
du faux.
A la yon peyi chaje asasen entelektyel kriminel papa se Ayiti
Salut mes camarades!
Mon c"ur a toujours été porté une attention soutenue de nos
relations partagées entre vous et moi.
Je voudrais avoir toujours de bonne foi pour travailler pour la
libération du peuple haïtien entre les mains du capitalisme et de
l'impérialisme sauvage du monde.

c'est la seule façon que nos progénitures haïtiennes puissent
connaitre un mieux être futur.

Merci beaucoup! pour cette information et toutes ces données
argumentaires avancées dont vous m'avez envoyées, je voudrais les
analyser avec beaucoup de compréhension et je tiens à porter aussi
une grande attention ces explications histoires fournies pour en
déduire et tirer mes conclusion nécessaires.

Nous savions depuis longtemps que les Etats Unis et la France sont
toujours des vrais alliés
Quand comploter contre le peuple haïtien, mais le pire c'est nous
l'élite haïtienne la bourgeoisie qui sont les premiers responsables de
la misère noire que la masse défavorisée ait connu encore une fois de
plus que jamais vu. On se demande: avons un c"ur humain de voir que
nos frères haïtiens et haïtiens sont entrain manger dans des poubelles
d'ordures senties.

Entre temps nous deviendrons plus aveugle que
jamais, seul l'argent est notre boussole, et la division pour faire
exterminer nos frères de mêmes entrailles.

Partez vous un baiser d'amour sincère patriotique au de la Liberté et
le symbole de :"l'union fait la force et le succès" c'est la voie qui
nous mènera à une vraie libération de l'âme haïtienne et pour parvenir
vers la route du succès et de développement économique durable.

vive
la renonciation nationale sans hypocrisie aucune! vive Haïti! vive
l'Union Fait la Force! Vive la Nation Haïtienne Unie! Vive la Liberté
pour tous et toutes! que l'Humanité soit libéré entre les de tous
oppresseurs impérialistes, les sanguinaires, les assoiffés du sang
des pays, ils ont fait passer pour les pays pauvres déclarés: Tiers
-Monde!
Joseph Carlos, Ministre Des Droits Humains

l'Historicité de l'Etat Haitien et sa Bourgeoisie parricide, matricide
et fratricide
Historicité de l'Etat Haïtien et sa Bourgeoisie parricide, matricide
et Fratricide.

L'abeille revient pour sucer du miel, L'Un des Jean qui n'aurait pas
percé sur Claude Duvalier.

Le 12 janvier 2011 nous rappelle d'une bourgeoisie fratricide haïtienne
Pour comprendre très bien la misère haïtienne, il nous faut faire une
approche historique de l'Etat Haïtien qui est tout a fait par rapport
de celle de Saint Thomas d'Aquin.

Selon Maitre Wilber O Joseph,
Professeur à la faculté de Droit du Cap-Haïtien, disait:" La République
d'Haïti est le seul pays à travers le monde qui est devenu un Etat
avant d'être arrivée au stade de la Nation.

cela implique d'une
naissance prématurée sortie d'une alliance conjoncturelle de la crise
saint domingoise des classe sociale coloniale bourrée d'hypocrisie et
de tromperie socioéconomique.

une révolte qui a accouché une
bourgeoisie fratricide.

pour lui La Nation n'est autre qu'une société
civile qui est nationalement organisée avec une volonté de se
cohabiter ensemble, le problème d'un citoyen est le problème de la
grande majorité sociale.

bref; pour en déduire, en réalité l'Etat
Haïtien ne dirige pas une Nationale, car c'est une Société coloniale
métamorphosée et à la fois dénaturée. c'est comme disait un auteur
haïtien: Saint Domingue n'est plus mais Haïti n'est Pas encore."
voilà, notre situation du paternalisme alimentaire! c'est
l'affaiblissement de la production agricole, et ses conséquence
socioéconomiques, culturelles et politiques.

c'est à dire: la politique économique internationale tient la
politique économique Haïtien en état. on peut expliquer cette
histoire haïtienne à l'aide de l'histoire de la machine à transmission
automatique comme la déformation haïtienne "la machine dramatique"
c'est une lutte pour la richesse nationale sans partager aux fils et
filles de la masse d'esclave.

nous avons de la division, la faim et le chômage deviennent un dogme
social du patrimoine haïtien sans merci.

comme on dit souvent en
créole "se pi nan ginenn ke ti nèg te tou jou ap viv yon rayi lot '
nous sommes sure que c'est mensonge historique, pour continuer a se
nourrir la misère au sein de la masse défavorisée, et tout en faisant
le Gouvernement le bouc émissaire la misère populaire.

Avec la volonté de s'armer du courage nous finirons pas vaincre la
pensée maudite de Franklin Roosevelt:" la seule façon d'empêcher les
Haïtien s d'arriver au sommet, c'est chercher à les diviser entre eux
aussi longtemps que possible".

Seule l'éducation pour tous et pour toutes nous sauvera de ce mal
incurable américaine.: La connaissance est le début de l'action, et
l'action est la accomplissement de la connaissance.

La vérité est en nous, chez nous, partout, et hors de nous n'aurons
point de salut!
La parole était avec Dieu, et Dieu était la parole, la parole s'est
chair.

Christ est toute chose, et il est en toute chose.

La crainte de
Dieu est le début de la sagesse, éloignez le mal, c'est de
l'intelligence.

Celui qui est maitre de lui n'aura d'autres maitres.'
L'homme sans éducation est un être humain inachevé, qui sera aliéné,
oppressé, opprimé et humilié par tout le monde.

Vive l'Union Fait la force et le succès!
Jean Claude Duvalier a fait d'bord son premier pas vers le succès pour
la réconciliation Nationale.

Et ensuite les autres seront lui
rejoindre après.
Aimons-nous les uns les autres, voila, la route du développement
économique durable à travers le développement de la production
agricole d'abord et ensuite l'éducation en permanence.

Vivez pour les
autres c'est vivre pour l'amour de la patrie haïtienne.

C'est vivre
pour la liberté humaine universelle, c'est combattre l'asservissement
du people haïtien par les impérialismes sauvage tentait faire un
génocide sur la masse populaire haïtienne par la faim et par la
maladie cholera.

Bienvenue à tous les Haïtiens à la terre d'accueil, notre patrie
chérie Haïti, terre sainte et bénie, trahie par l'Humanité
Humanitaire'
Seule l'éducation est la vérité et celle est aussi Dieu, Eternelle,
quelle soit un patrimoine spirituel qui éclairera l'esprit du peuple
haïtien, la où chacun des haïtiens sera un capital humain!
C'est bien malheureux, l'élite intellectuelle haïtienne a tout fait
grandement contribuer dans l'extermination de la masse populaire
haïtienne.

Pour nous faire revivre historiquement la néo-colonisation
du capital(isme) sauvage.

En faisant remplacer chez nous notre «
Société de consommation par une société des assistes sociaux.

L'Occident avait tenté de nous exterminer mais l'Amérique voudrait
nous anéantir a jamais.

Heureusement la grande victoire serait toujours de notre cote, nous,
la Race Haïtienne !
Que le Dieu de Jacques Dessalines nous bénisse et ne s'éloignerait
jamais l'esprit d'aucun Haïtien !
Que ce, qui la force et le courage ne manque se doublera d'effort
pour en gagner de son imagination divine !

Joseph Carlos, Ministre des droits Humains

Return to Message List

Comments

Critique Litteraire -1 says...

Pale anpil pa gen di anyen--Parler beaucoup et ne dit rien--Talk a lot and says nothing-- Habla mucho y no dice nada... more »

Joseph Carlos says...

wap veye fot litere pou w korije wap di ou se gran entelektyel epi ou kite fre ak se ap benyen nan labou e nan mize... more »