Wikileaks on Preval & 2 Elections

Tiba - December 5 2010, 8:22 AM

I found this article on www.sapapfet.com an Haitian News Site. I think everyone would like to take a pick at it and really see for themselves this evil monkey called Preval for what he really is.

It has always been about himself and the Hell with Haiti.

Préval a cherché à "orchestrer" les élections (notes de WikiLeaks)
Author: AFP
posted on: Thu, 2 Dec 2010

advertisementPORT-AU-PRINCE, 2 déc 2010 (AFP) - Le président sortant haïtien René Préval a cherché à "orchestrer" sa succession de peur d'être contraint à un exil forcé, révèle une note diplomatique américaine de juin 2009 diffusée par le site internet WikiLeaks.

"Des amis proches pensent que les agissements de Préval l'année passée...

découlent de sa peur réelle (...) de ne pas pouvoir retrouver une vie privée en Haïti après sa présidence", écrit dans la note l'ambassadrice américaine de l'époque en Haïti Janet Sanderson.

"Ils soutiennent que son principal objectif est d'orchestrer la transition politique de 2011 pour garantir que quiconque sera élu président lui permettra de retourner chez lui librement", poursuit la note diffusée mercredi.

"D'après nos conversations, ceci est vraiment une question importante pour Préval", écrit encore Mme Sanderson.

"Il m'a dit à plusieurs reprises qu'il était inquiet à propos de sa vie après la présidence, qu'il ne survivrait pas à un exil".

Le diffusion de cette note intervient au moment où plusieurs des 18 candidats en lice dans la course à la présidentielle de dimanche dernier réclament l'annulation du scrutin se disant victimes de fraudes au profit du candidat du parti au pouvoir Jude Célestin.

Toutefois, le parti du président Préval a reconnu mardi qu'il pourrait avoir perdu les élections.

Haïti, pays le plus pauvre des Amériques, dévasté par un séisme en janvier dernier et aux prises avec une épidémie de choléra qui a fait plus de 1.800 morts, a connu coups d'Etat, régime dictatoriaux et élections truquées au cours de son histoire récente.

Plusieurs dirigeants ont été contraints à l'exil, parmi lesquels le premier président élu démocratiquement, Jean-Bertrand Aristide.

L'ambassadrice américaine dépeint le président Préval comme ayant un "caractère de caméléon" avec lequel il est difficile de coopérer. Lors de son élection en 2006, il avait obtenu le soutien des Etats-Unis, du Brésil et de la France.

Return to Message List