conference des forces politiques sociales & territoriales haiti declaration

< Previous | Home | Next >

CONFERENCE DES FORCES POLITIQUES SOCIALES ET TERRITORIALES
14-15-16 SEPTEMBRE 2010

DECLARATION CONJOINTE FINALE
La Conférence des forces politiques, sociales et territoriales s'est réunie à la Croix des Missions dans la Commune de Tabarre, les 14,15 et 16 Septembre 2010. Au terme de la Conférence, les délégué-es des Organisations politiques, sociales et territoriales participantes,
• Se félicitant de la qualité de l'organisation des travaux de la Conférence, du niveau des débats soulevés en plénière et dans les ateliers, de la nature et de la portée historique et patriotique des décisions arrêtées,
• Déterminés à poursuivre le combat contre les dérives du pouvoir dirigé par le Président René Préval et les agissements partisans du CEP en violation flagrante de la Constitution et de la Loi électorale,
• Réaffirmant leur attachement aux valeurs républicaines, à la démocratie représentative et participative où les élections constituent le passage obligé, la voie aux commandes des affaires de l'Etat et le garant de la stabilité politique et sociale de la nation,
• Constatant que le Président René Préval, au mépris des privations et des souffrances des centaines et des milliers de victimes du séisme dévastateur du 12 janvier veut utiliser les élections et de fait utilise les élections, comme moyens de diversion pour masquer l'incompétence et l'incurie de son gouvernement autocratique et tenter par la soumission servile du Conseil Electoral Provisoire de conserver le pouvoir pour protéger ses arrières, consolider et faire prospérer les affaires de son clan,
• Condamnant l'attitude complaisante de certains secteurs de la communauté internationale qui, en cautionnant les accrocs aux principes de la démocratie au nom d'une hypothétique stabilité, n'a fait que favoriser l'effritement de la souveraineté du peuple haïtien et de son droit à l'autodétermination,
• Notant que, selon les propres termes des résolutions adoptées par les Nations Unies seul « le peuple haïtien doit assumer la responsabilité de la stabilité, du développement économique et social et de l'Etat de Droit dans son pays

Rappelant que l'entreprise de reconstruction sociale et économique exige l'initiative conjuguée des forces politiques et sociales progressistes du pays dans un climat de réconciliation politique garante de la sécurité nationale,
• Considérant que tout peuple ou tout Etat généralement quelconque a le droit de se sentir rassuré par la manifestation de sa volonté de recouvrer pleinement les attributs de sa souveraineté, et d'élire en toute indépendance et transparence ses représentants-es au moyen d'élections libres, démocratiques et crédibles,
• Exprimant leur ferme volonté d'unir leurs forces afin de travailler à la modernisation du système électoral haïtien, par l'utilisation des nouvelles technologies pour l'avènement d'un Etat moderne et le bonheur de la patrie commune,
• Agissant en vertu du droit conféré à tout peuple, à tout citoyen ou citoyenne de s'opposer aux mesures iniques qui leur sont imposées et de récuser le pouvoir des dirigeants quand ils viennent à manquer à leurs devoirs et à violer les règles d'où émane leur autorité,

Les délégué-es des plateformes politiques, des organisations de bases, des organisations de la société civile et des organisation territoriales réunis,

1. Déclarent la permanence de la mobilisation générale en vue d'obtenir le soulagement de la souffrance des populations vivant sous les tentes, renforcer le processus de démocratisation à travers des élections libres, honnêtes et inclusives pour jeter les bases de la refondation de l'ETAT-NATION ;

2. Décident de créer un Front Politique Unitaire constitué, dans une première étape, des organisations et institutions signataires de la présente, dont la mission principale est de travailler à la réalisation des conférences régionales, ainsi que dans la diaspora haïtienne, visant la consolidation de la Force Unitaire et la mise en place d'un pouvoir de transition devant organiser des élections libres honnêtes et démocratiques dans le cadre de la refondation de l'Etat-Nation et la récupération de la souveraineté nationale,

3. Confirment officiellement la position proclamée, des acteurs et actrices politiques luttant contre toute exclusion dans le processus électoral programmé pour une sélection des candidats au mépris du suffrage universel par ce CEP croupion sous la férule du Président de la République, de ne pas participer à cette mascarade annoncée pour le 28 Novembre 2010,

4. Demandent de poursuivre les rencontres avec les candidats et candidates de toutes les plateformes et partis qui réclament le départ de l'actuel CEP décrié et décrédibilisé, pour le plus grand bien de la démocratie en péril.

5. Lancent un appel citoyen et patriotique à toutes les organisations à vocation politique, social ou territorial en vue de la tenue prochaine de la première assemblée extraordinaire des membres fondateurs et adhérents du FRONT POLITIQUE UNITAIRE,

6. Réitèrent leur volonté de faire une rupture totale avec l'ancien système qui alimente le pouvoir personnalisé, la corruption et les élections frauduleuses au détriment des droits fondamentaux et inaliénables du peuple haïtien, qui encourage l'occupation du territoire,

7. Demandent au comité de suivi des résolutions adoptées par la Conférence de prendre toutes les dispositions en concertation avec les délégations régionales pour lancer les conférences régionales dans le cadre de la mobilisation et de la mise en "uvre du projet de constitution du Front Politique Unitaire, de la discussion des propositions relatives au projet de société porteur des éléments de changement nécessaires à la Reconstruction nationale et à la Refondation de l'ETAT-NATION.

Vive une Haïti nouvelle, prospère et solidaire
Donné à la Croix des Missions, le 16 septembre 2010
Suivent les signatures :

Conference Politique, September 19 2010, 6:56 PM

Start a NEW topic or,
Jump to previous | Next Topic >

< Previous | Home | Next >