Le suicide patriotique

Joseph Carlos - February 10 2010, 5:05 PM

Le suicide patriotique
L'Homme ne doit pas vivre pour lui-même mais il doit s'efforcer de vivre pour ses progénitures.

Il ne faut jamais penser à laisser son patrie pour la vie difficile Principalement pour le chômage et la faim. Au lieu de tomber haïr sa patrie et tomber dans l'incomplétude ou de vivre comme un pessimiste.

IL serait mieux de combattre trêve voir relâcher cette lutte même pour une seconde de repos.

La patrie est sa terre natale son patrimoine originaire le noyau ombilical Humain de nos Ancêtres.

Le territoire ne souffre pas mais ce sont les gens qui l'habitent qui vivent dans la misère étant le résultat d'exploitation de l'Homme par l'Homme, une situation venant de l'égoïsme humaine.

L'Homme est toujours attaché à son origine géographique et sa race. Le sentiment patriotique est du sang des entrailles et du c"ur humain mais pas dans l'intégration sociale humaine fondée sur une culture éducative cosmopolite.

Le bonheur est chez l'individu pourvu qu'il soit être en mesure de vivre chez eux sans obstacle socioéconomique là où le plaisir est roi. En laisser son territoire national pour la cause de la misère. C'est cesser d'être Homme, c'est vivre sans le bonheur en suicidant sa dignité et sa personnalité humaine.

C'est vivre en dehors de sa propre nature humaine.

C'est vivre avec du cauchemar éternel.

Changez de nationalité pourrait jamais vous déconnecter avec sa patrie, origine et sa race. Le sentiment humain est du c"ur non pas dans la nationalité ou dans la citoyenneté.

On pourrait toujours changer de nationalité ou de la citoyenneté mais pas de l'origine, ni du sang ni de race humaine.

Les privilèges mondiaux n'épargnent personne être humain du cauchemar social.

Vivez heureux partout dans le monde.

C'est s'estimes que sa nation ait un mieux être social.

C'est une obligatoire nature de se sacrifier pour changer la condition de vie nationale si vous voulez épargner du cauchemar éternel, de l'angoisse patriotique.

Aucun être humain n'aurait la fierté pour parler de son pays misérable.

Si un Haïtien ou une Haïtienne sentait qu'il soit heureux ailleurs par rapport à sa richesse ou sa capacité intellectuelle, pourquoi qu'il refuse de faire connaitre aux autres sans trop difficulté son origine Haïtienne?

C'est de cette manière qu'on pourrait être expliqué le Cauchemar éternel.

Son absence en Haïti ne vous épargne de la souffrance nationale ni de l'indignation humaine le fait que vous avez d'oreilles, les yeux et les c"urs qui sont des organes sensibles qui sont nuisible à l'abandon de la sensibilité humaine.

Mais les inhumains ont éprouvé la sensibilité haïtienne après le séisme dévastateur haïtien du 12 janvier 2010. Pourquoi vous détestez Haïti entretemps vous avez pleurez les victimes du 12 janvier 2010?

L'Humanité a son Histoire, Haïti a son Histoire et chaque Haïtien a son Histoire et son origine.

Les gouvernants et les gouvernés ne sont-ils pas mes amis ou camarades de classe, pères ou mères, Frères et s"urs, cousins ou cousines, beaux-pères ou belles-filles, voisins ou voisines, alliés familiaux?

Aucun Haïtien ne voudrait pas se sacrifier son propre intérêt personnel à l'intérêt national commun cependant tout le monde parle de changement et la Justice sociale à travers la nation haïtienne.

Et tout sait clairement que « ce n'est pas la richesse qui rend un Etat prospère mais c'est la Justice en parlant de l'Etat de Droit ».

Tout se croit dans la Trahison nationale et le mensonge populaire pour un visa étranger quelconque et de l'argent en faisant passer les dirigeants nationaux comme le plus grand monstre qui empêchent le développement socioéconomique National.

Il ne voudrait jamais construire une Nation haïtienne réellement fondée sur la Justice sociale avec un minimum d'équité visant les Droits les fondamentaux de ne pas vivre uniquement pour nous-mêmes mais vivre aussi pour les autres, les plus vulnérables.

Une seule façon pour fuir l'angoisse, le sentiment patriotique, la souffrance des autres chez vous, c'est apporter la solution qu'il faut à ces maux qui rongent la Nation.

Non pas dans l'importation qui est le synonyme du chômage national mais à travers d'une politique économique nationale endogène visant la production nationale et un échantillon à ne pas négliger voir le négocier pour aucune raison, la production agricole, le « Diamant humain universel », c'est là bien peut l'ami de la création d'emplois qui est l'élément de base de liberté individuelle humaine.

Parler de changement national, c'est parler d'un minimum pour les plus vulnérables comme de droit à l'alimentation, à la santé, à l'éducation, à l'environnement sain, à l'infrastructure routière..., eau portable, logements sociaux n'oubliez pas que le plaisir est un droit purement économique depuis longtemps, il appartenait toujours aux hommes les plus riches du monde.

Et les pauvres étaient toujours limité par rapport le bonheur sur cette planète terre, nous ne tentons pas légaliser encore, le fait que ce n'est pas une règle écrite mais elle une règle universelle.

Le Bonheur est toujours chez nous or de nous nous n'aurons de bonheur parfait.

Joseph Carlos, Ministre des Droits Humains.

Return to Message List

Comments

Mathieu Derisse says...

Vous etes l'un des imbeciles de notre terroir national qui ne comprendra jamais les vrais problemes Haitiens ou du... more »

Catherine Saintvil says...

Carlos est une honte pour Haiti et il ne faut se donner la peine de lire ses argumentations vide de sens... shame on... more »

Linda says...

Catherine, please tell us more. I am curious as to why you feel so strongly about this individual. All information... more »