Haïti: L'actualité en question

Tiredunouvelliste - August 31 2009, 4:25 PM

Haïti: L'actualité en question

Les internautes haïtiens qui ont navigué sur le site du ministère français des Affaires étrangères et européennes ont été surpris de lire un communiqué daté du 26 août en cours, qui recommande aux ressortissants français qui souhaiteraient se rendre en Haïti d'observer la plus grande prudence en raison des manifestations qui se sont produites à plusieurs reprises, depuis le mois de juin, dans le centre historique de Port-au-Prince.

Champ de Mars, avenue Christophe, rue Capois, boulevard Jean-Jacques Dessalines et boulevard Toussaint Louverture sont les endroits ciblés par ce ministère comme étant dangereux.

Mis à part les manifestations de rue, la chancellerie française se réfère également à la saison cyclonique et au phénomène des enlèvements pour justifier ce communiqué on ne peut plus préjudiable à Haïti. Elle rappelle à ses ressortissants que le pays est régulièrement frappé par des cyclones.

Avec chiffres à l'appui, elle précise que 990 personnes ont été tuées en 2008, lors du passage de quatre tempêtes et ouragans.

Personne n'aurait cru que le passage d'un cyclone dans un pays quelconque pourrait constituer une cause de discrédit.

«Les statistiques relatives aux enlèvements (question la plus sensible en matière de sécurité des communautés étrangères en Haïti) enregistrent une nette amélioration depuis juillet 2008. La plus grande vigilance continue néanmoins de s'imposer car: en dépit de ces progrès, Haïti reste l'un des pays au monde où le plus grand nombre d'enlèvements est enregistré.»

Cette campagne de presse orchestrée par les autorités françaises n'est pas nouvelle.

Elle fait partie d'un plan établi par les puissances industrialisées à l'égard des pays pauvres où elles n'ont pas d'investissements.

Il y a beaucoup plus de violence à Kingston et à Santo Domingo qu'à Port-au-Prince.

Etant donné que les Français et les Américains n'ont pas d'investissements en Haïti, notre pays devient leur cible privilégiée.

Malheureusement, chez nous, le gouvernement ne réagit pas aux différentes campagnes de dénigrement orchestrées contre le pays, sous quelque forme que ce soit.

C'est dommage que ce gouvernement se complaise dans un litige opposant le ministre de la Culture et de la Communication au directeur général de la Télévision nationale d'Haïti, au lieu de défendre l'image du pays face aux anciennes puissance coloniales nostalgiques.

Quand le pays aura-t-il enfin un gouvernement qui gouverne?

<Prev (   1 of 2   >)   Next >
Return to Message List

Comments

Dj Connection says...

OU est preval? madame PIERRE LOUIS? MINISTER DU TOURISM? ou sont les senateurs?, les deputes? pourqoui quand haiti... more »