Haiti:Bois chez l'Imam = "Bwa Kay Imam" en créole

< Previous | Home | Next >

Cérémonie du "Bois chez l'Imam" = "Bwa Kay Imam" en créole;en français "Bois Caïman".La prière, de la cérémonie au « Bwa Kayiman », "Bois chez l'Imam" = "Bwa Kay Imam" en créole en français "Bois Caïman", a été traditionnellement attribuée à Boukman (traduction approximative):« Le dieu qui a créé la terre, qui a créé le soleil qui nous donne la lumière.
Le dieu qui détient les océans, qui assure le rugissement du tonnerre.

Dieu qui a des oreilles pour entendre: toi qui es caché dans les nuages, qui nous montre d'où nous sommes, tu vois que le blanc nous a fait souffrir.

Le Dieu de l'homme blanc lui demande de commettre des crimes.

Mais le Dieu à l'intérieur de nous veut que nous fassions le bien.
Notre dieu, qui est si bon, si juste, nous ordonne de nous venger de nos torts.C'est lui qui dirigera nos armes et nous apportera la victoire.

C'est lui qui va nous aider.Nous devrions tous rejeter l'image du dieu de l'homme blanc qui est si impitoyable.

Écoutez la voix de la liberté qui chante dans tous nos c"urs ».

"Notons tout de même que certains historiens affirment que des esclaves musulmans ont joué un rôle primordial dans notre histoire et notre indépendance.

En effet, notre grand révolutionnaire esclave, originaire de la Jamaïque, Boukman, était ainsi appelé car on parlait de lui en disant l'homme du Livre (Book Man).

Et que le livre en question était le Coran, ce qui, contrairement à ce qu'on nous a enseigné, fait de lui un musulman plutôt qu'un vaudouisant.

Les colons français surnommaient cette oeuvre qu'il lisait souvent "le livre renversé".

Le Coran, étant écrit en langue arabe, se lit de la droite vers la gauche et le début du livre se situe à l'extrémité qui, dans les ouvrages occidentaux, en contient la fin.
Et toujours selon ces historiens, notre fameuse Cérémonie du Bois Caïman n'était rien d'autre qu'une réunion de prière dans les bois chez l'imam.

Bookman était l'imam (le prêtre, le chef religieux musulman) et cette réunion eut lieu dans les bois où il vivait ( "Bois chez l'Imam" = "Bwa Kay Imam" en créole qui a été retranscrit en français "Bois Caïman".

Par ailleurs, serait-ce une coïncidence que la "prêtresse" qui accompagna Boukman pendant la cérémonie s'appelait Cécile Fatiman?

"Fatima est le prénom de l'une des filles du prophète de l'Islam et chaque bon musulman se devait de donner ce prénom à sa première fille.

Il en est ainsi chez les chrétiens croyants qui n'omettent pas de donner le prénom "Marie" à une de leur fille".

Par ailleurs, la date de cette cérémonie, le 14 Août 1791, où il est question de sacrifice, correspond au 14 Dhou Al-Hijja 1205 dans l'ère hégirienne (calendrier lunaire des Musulmans), date du dernier jour de la Fête du Sacrifice ( Aid-el-Adha ou Aid-el-Kébir): fête célébrée en souvenir du sacrifice demandé par Dieu à Abraham.

Abraham devait sacrifier son fils mais au dernier moment Dieu fit remplacer son fils par un mouton.

Durant cette "Fête du sacrifice", les familles musulmanes tuent un mouton et le partagent entre elles et avec les pauvres.

Elle est célébrée 70 jours après la fin du Jeûne de Ramadan, et marque la fin du Pèlerinage à la Mecque (Hajj).

Elle dure 4 jours, du 10 au 14 Dhou Al-Hijja, ce qui correspondait précisément en l'année 1791 au 10 au 14 Août.
Le seul élement qui ne correspond pas à cette fête est que selon la tradition, l'animal sacrifié aurait été un porc et les Musulmans ne mangent pas de porcs.

Mais combien de fois avons-nous vu le bouche-à-oreille transformer un fait en un récit tout-à-fait méconnaissable?

En tout cas, si l'Histoire ne s'est pas trompée sur la date, Boukman et tant d'autre esclaves ayant été reconnus être des musulmans venus d'Afrique, principalement identifiés par leurs noms tels que le grand chef Halaou (Allahou), il y a de fortes chances que notre chère Cérémonie du Bois-Caïman ait été la célébration de L'Aïd-el-Adha!!!
Ce qui prouverait donc que notre nation, au lieu de devoir son Indépendance au vodou, la devrait plutôt à l'Islam, à Dieu plutôt qu'aux loas d'Afrique!
La malédiction divine sur Haïti?

Satan n'aurait jamais contribué à l'abolition de sa propre institution!
Cliquez pour lire l'article:
alterpresse.org/spip.php?article17...

Our Voices, June 3 2009, 3:45 PM

Start a NEW topic or,
Jump to previous | Next Topic >

< Previous | Home | Next >

 

Messages in this topic

mn, mn, mn, mouchey Our Voice, foli pren moun tout gen. Ala bagay moun inventey read more >
George, 3-Jun-09 4:23 pm
You need to read the article and the post in its entirety so you can make an intelligent comment. A mind is a terrible... read more >
Our Voices, 4-Jun-09 12:06 pm

 

< Previous | Home | Next >