Droits de l'Homme: Inhérent à l'tre... tutelle no

< Previous | Home | Next >

UNIVERSITE INTERNATIONALE DES DROITS DE L'HOMME

UNIDELH

12, rue Romain, Delmas 33, Delmas, Haïti (W.I.)
Téléphone: (509) 3468-3329 / 3732-4116 / 3800-6011
E-mail: models_ministdesdroitshum at yahoo.fr

Promotion :Martin Luther King

Droits de l'Homme: Inhérents à l'être, Inséparables de l'être, Inconcevables sans l'être.

PREPARE PAR :

Joseph CARLOS
Cajoseph1975 at yahoo.fr
Tel :(509)3467-9494
Date: 5 juillet 2008

RECTEUR

Professeur, Joseph PIERRE-LOUIS

Je traite ce sujet en vue d'obtenir un diplôme en Droits Humains à l'Université International des Droits de l'Homme(UNIDELH) et tout en profitant cette belle occasion à vous présenter partiellement « La Dénonciation du Truc National et International pour Briser la Misère Haïtienne et celle des Autres »que vous trouvez bien sur en dessous de « Droits de l'Homme :Inhérents à l'être, Inséparables à l'être et inconcévables sans l'être ».

Je dois vous sincèrement que « Cet ouvrage » est en maniscrit et je suis entrain de le dactylographier.vous l'aurez dans un temps pas trop lointain et le plus grand service que vous pouvez me rendre :c'est m'aider à le faire connaitre à tous les Haïtiens et les étrangers.

Dès maintenant en Haïti et ailleurs.

Bonne lecture ! Et préparez-vous à le deguster

Table des Matières

Introduction

1

Historicit

2-3

Définition

3

Mission Visionnaire

3

Principes

3

Education

4-5

Alimentation

5-8

Logements Sociaux

8

Bidonvilisation

8-11

Droit

11-14

Travail

14-15

Chômage

15-16

Honneur

16-22

Synthèse

22-24

Conclusion

25

Bibliographie

26

1

INTRODUCTION
La loi, la règle de la vie n'est pas attachée aux biens particuliers mais aux biens communs.

Elle conditionne les relations Humaines en société, donnant une cohésion sociale entre ceux qui commandent (les gouvernants) et ceux qui obéissent (les gouvernés).

Elle exige des droits et des devoirs réciproques entre les Etats et les sociétés civiles constituant les nations et forme une catégorie d'hommes qui manifeste une velléité commune avec la volonté de vivre dans la fraternité.

L'idée de vouloir parler du Droit n'est pas nouvelle, elle est vieille comme le labeur scientifique de la pensée de l'intelligence humaine du monde supérieur.

Elle s'est manifestée presque tous les âges depuis lors de la spéculation politique jusqu'à nos jours.

L'Etat étant une représentation idéale ou fictive détenant la vertu morale juridico-politique en ce qui à trait au règne du pouvoir ayant pour devoir de faire régner l'ordre, l'harmonie, la paix, la tranquillité sociale, de protéger la société civile dans l'intégralité de ses droits et dans l'universalité sans tenir compte de son origine, de sa race, la couleur de sa peau, de sa religion et de sa nationalité, sans mentionner le reste.

Il faut imprégner l'homme de dignité et de liberté faisant partie du patrimoine Humain des fondamentaux à l'être humain qui sont inséparables de la nature humaine.

Ils sont inconcevables à l'être humain c'est-à-dire qu'on ne peut pas former des projets hors de la volonté de l'être humain sans tenir compte de la nature humaine.

En effet, les Droits Humains sont nécessaires pour le bon fonctionnement de l'être Humain et s'attachent à l'inhérence humaine.

Nous invitons au lectorat à suivre tout au long du cheminement de nos files idées identifiant les difficultés que confrontent les Droits Humains tout en essayant de donner des pistes de solution aux problèmes socio-économique.

Selon des recherches que nous avons effectuées en matière des Droits Humains et nos visions accentuant sur le changement de l'Humanité à fin qu'elle soit heureuse

2
Historicité
L'heure a sonné où le coeur humain devient sensible face aux atrocités que confronte l'humanité.

L'Homme éprouve un sentiment d'amour pour son prochain, une conscience révoltée de la barbarie humaine.

Il retient la liberté à la captivité et méprise la dignité de l'être humain depuis vieille date. Il se manifeste une velléité pour améliorer le déséquilibre sociale pour l'épanouissement naturel de l'individu en toute dignité et en toute liberté et en faisant jouir les mêmes droits égaux en Droits.

Depuis l'antiquité vers 1750 av. J.C. l'Homme tenta d'appliquer les normes des Droits Humains, bien qu'ils ne furent pas encore.

Hammourabi, le roi de la Mésopotamie rend lui-même la justice et ses verdicts.

Spartacus tenta de briser ses chaînes en menant la plus grande révolte des esclaves.

Mais deux ans plus tard, il s'est fait tuer par Crassus en 71 av. J.C.
Jésus dans son discours déclara que tous les Hommes sont égaux devant Dieu. Ce qui a permis aux Romains de le prendre pour un frotteur de troubles, il le crucifia.

En Angleterre, on adopte l'Habeas corpus qui est une loi garantissant la liberté individuelle et protégeant contre l'arbitraire judiciaire promulgué en 1679.
La Déclaration Américaine de 1776 est considérée comme la source principale de la Déclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen de 1789 en France trouva une réplique des Militantes Féministes de l'époque qui ont fait une déclaration réclamant l'égalité de sexe: « La déclaration des droits de la Femme et de la citoyenne ».

A cette même période certains qualifiaient de bourgeoises et d'hypocrites.

François Dominique Toussaint dit « L'ouverture », en février 1794 a voulu créer la République Noire de Saint Domingue.

En 1803, il est vaincu, capturé et mourut en France au Fort de Joux peu de temps avant la proclamation de l'indépendance d'Haïti en 1804.
En 1945, beaucoup de peuples ont manifesté le désir de construire la paix sous l'égide des Grandes Puissances du Monde possédant les Droits de Veto ont fondé l'ONU. Nous avons tracé une sorte de cheminement de la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme mis à l'épreuve de la modernité mondiale.

On peut voir que la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme est la suite de l'atrocité de la Seconde Guerre Mondiale mis en valeur par René Cassin (1887-1987, Prix Nobel de la Paix) qui proposa aux Nations Unis de proclamer le Caractère Universel des Droits de l'Homme.

L'ensemble des Etats de droit s'engagea à respecter: « La Déclaration Universelle des Droits de l'Homme fut adoptée en 1948

3

Entre outre, elle se révèle très tôt comme un monument durable possédant la force de droit et dominant à la fois les institutions internationales et les Etats.

Oui, c'est dire que le monde a fait un pas vers une nouvelle Humanité grâce à ce trésor de valeur éthique adopté par l'ensemble d'hommes organisés constituant un patrimoine humain qui dessinant un code moral commun à chacun faisant partie de l'Humanité voulant garder avec son individualisme, sa vocation à la liberté de sa pensée.

Définition
Les Droit de l'Homme sont un concept selon lequel tout Etre Humain possède des droits universels quelque soit le droit positif en vigueur ou d'autres facteurs locaux tels que: l'ethnie et la nationalité.

L'Homme en tant que tel, indépendamment de ses conditions sociales a des droits inhérents à sa personne, inaliénables et sacrés opposables à la société et au pouvoir.

Le concept de Droits de l'Homme est-il par définition universelle et incompatible avec les systèmes et les régimes fondés sur la supériorité ou leur vocation historique.

Ainsi dit le Surhumain d'aujourd'hui sera l'Inhumain de demain.

Mission Visionnaire
La Déclaration Universelle des Droits de l'Homme a pour mission essentielle de promouvoir et d'assurer la protection des Droits de l'Etre Humain partout, à tout et pour tout, à l'Humanité entière afin de vivre dans une planète remplie d'amour de joie, dans un monde où les droits de la majorité et la minorité seront respectés.

Principes
La Déclaration Universelle des Droits de l'Homme trace une marche à suivre que l'ensemble de l'Humanité sans distinction doit respecter et obéir dans toute son intégralité.

Sur base d'une convention internationale, des normes juridiques devant légalement appliquer à l'Humanité dans toute sa rigueur pour que la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme puisse atteindre son objectif qui n'est autre que de construire « un monde Totalisant, Globalisant ».

En énumérant sans les définir: l'Universalité, l'Egalité, l'Inaliénabilité, l'Indissociabilité, l'Imprescriptibilité, l'Interdépendance et l'Inerrance à la personne humaine.

4
Education
L'éducation est le fondement de toute civilisation mondiale.

Elle tient en l'honneur la connaissance humaine et libère l'homme des ténèbres d'ignorance de toutes sortes.

Elle élève les citoyens à la dignité humaine, elle est le moteur essentiel du développement économique et du progrès social de tous les pays développés mondiaux.

Par contre aucun pays ne pourrait prendre le chemin du développement sans passer par « Un système éducatif bien charpenté »qui dote d'une conscience citoyenne qui sent la nécessité pour éduquer le reste des citoyennes vulnérables de cette nation.

L'éducation est la mère de toutes connaissances, le protecteur de tous les droits, de tous les devoirs et les obligations humaines envers leurs prochains et envers l'Humanité.

L'éducation étant le chemin qui permet à l'être humain d'avoir la connaissance du monde, d'intelligence supérieure, de faire la différence entre le mal et le bien et dominer la nature en vue d'améliorer la vie sociale pour rendre l'Humanité heureuse.

Elle illumine la propriété intellectuelle humaine servant à identifier leurs droits fondamentaux humains comme: le droit à la vie, le droit à la liberté de pensée, le droit à l'alimentation, le droit à la santé et d'autres sans s'oublier de penser.

C'est à dire tant que le monde évolue tant qu'il aura des droits, des devoirs et des obligations dans la société.

Ainsi dit «La société humaine est créateur de ses normes et principes qui règle la vie sociale ».

Ces droits sont indissociables et ne pourraient faire l'objet de prescription pour quelque soit la raison avancée. Bien que aujourd'hui la conviction de foi religieuse se trouve menacer à travers le monde en voulant qualifier certaine doctrine de complice, de terroristes.

Ceci est vraiment absurde: vouloir vassaliser la religion d'un peuple et de faire subir aux partisans des arrestations sans comparaître devant leurs juges naturels, c'est même une violation des droits de la personne humaine.

Le cas de vastes arrestations firent par les officiels américains après les scénario du 11 septembre 2000 et actuellement en il y a des pays européens qui ont des lois qui empêche les étudiants islamiques en Europe à porter des voiles selon le v"ux de leur doctrine et de leur culture.

Selon l'article 18 de l'DUDH: « Toute personne a doit à liberté de pensée, de conscience et religion ; ce droit implique la liberté de changer de religion ou de conviction ainsi que la liberté manifester sa religion ou sa conviction seule ou en commun, tant en public qu'en privé, par l'enseignement, les pratiques, le culte et l'accomplissement des rites ».

Selon Wang yang-ming: « La connaissance est le début de l'action: l'action, l'accomplissement de la connaissance », pour Confucius: « Celui qui aime à apprendre est bien près de savoir » et pour expliquer une Phrase Biblique: « mon peuple meurt à cause de connaissance ».

En date, plus particulièrement en Afrique et les autres pays sous développés, le taux d'analphabétisme mondial est très élevé.

En fait, qu'elle est la vraie mission éducative onusienne de 1948 à nos jours?

Pour expliquer la pensée du Roi

5
Henry Christophe l'homme sans éducation est un être inachevé.

Disons nous à leur place: « L'homme sans éducation est un être qui ne connaît que celui qu'aliène avec une miette de pain ».

Nous demandons à tous les chefs d'Etat et tous les citoyens de chaque nation indistinctement à apprendre conscience, avoir la nécessité qui dépasse tout intérêt individuel pour éduquer le reste des citoyens étant vulnérables à l'aliénation de toutes sortes.

Ainsi dit: « L'éducation et le développement d'un peuple ne dépendent que la volonté de leurs citoyens qui manifestent leurs dévouements pour changer la situation socio économique de son pays ».Seule une vaste mobilisation éducative fera respecter, protéger et défendre réellement les droits fondamentaux humains et ceux socio économiques et culturels qui est le fondement de la vrai « Démocratie Humaine », mais non comme la « Démocratie Onusienne »qui prônent « L'inégalité Légale entre les Nations » dès sa formation.

En instaurant dans son Système une Suprématie Etatique des Droits de « Veto », le conseil de sécurité de l'ONU est composé de cinq Etats Permanents (La Chine, USA, Russie, la France, le Royaume Uni).

En réalité, en Droit, il n'y a pas d'Etats ni Culture ni Démocratie ni Civilisation ni coutume ni nation qui est supérieur à autre.

Ceci n'existe qu'en « Matière de Richesse ».

Si cela persiste, se sera la politique du paternaliste mondiale.

L'ONU doit remédier ses erreurs et les corriger, sans quoi, « Le Surhumain d'aujourd'hui sera l'Inhumain de demain ».

Alimentation
C'est un fait! Les êtres vivants, sans la nourriture qui leur convient, s'étiolent et finissent par succomber.

Or, pour assurer ce bienfait à la société dont il est question, l'Etat doit favoriser l'agriculture.

Il doit en mettre en "uvre à fin que la terre fasse vivre honorablement ceux qui la cultivent et fournissent autant que possible de fruits, de légumes, de céréales, de la viande et de denrées nécessaires à la population.

En contemplant le peuple et à ne pas désespérer les producteurs en édictant des lois qui protègent la société.

Ce qui signifie: Selon Ts'ien Han-tchou: « Si le prix des grains est très élevé, les pauvres sont malheureux ; s'il est très bas, les laboureurs souffrent de préjudice ».

La consommation agricole est la satisfaction des besoins de l'Humanité étant la fin de la production mondiale.

Donc elle doit pour son objet de régler la production agricole qui souvent variée, augmentée ou diminuée selon l'existence des besoins de la population mondiale tout en évitant une surproduction agricole pour avoir une stabilité économique de la part des producteurs à fin de contrebalancer "La loi de l'offre et de la demande de l'échelle économique mondiale

6
Nous constatons que la sous-production agricole jette beaucoup de gens dans le chômage et les plonge dans la misère et la famine extrême critique pour ne pas dire désastreuse du monde à l'heure actuelle avec l'augmentation de prix des produits agricoles.

L'Etat et autres entreprises privées sont trouvés dans l'obligation à ajuster les salaires des employés. En conséquence une portion se trouvait hors des portes.

Les Etats devraient apporter leurs apports techniques nécessaires et autres aux agriculteurs non seulement pour la maintenir à une longue durée, mais encore pour l'intégration de plus de personnes possibles dans développement du secteur agricole.

Car nos jeunes l'ont beaucoup négligé.

Ceci diminuera le taux de chômage mondial et les émeutes de famine qui saccageait le monde depuis des temps.

C'est ainsi que les entrepreneurs haïtiens font de Haïti un succursale commercial des entreprises étrangères pour écouler les produits étrangers donc, Haïti devient un pays avec « Seul le consommateur »pas de création d'emplois.

Le pire, les détenteurs de capitaux évoquaient souvent le problème d'insécurité cependant ils n'ont jamais cessé d'importer les produits étrangers.

La raison est simple un commerçant haïtien en important un million sacs de riz, il pourrait gagner un million dollars haïtiens avec une petite quantité d'employés. Ce qui est plus étonnant, récemment le secrétaire des Nations Unies a déclaré qu'Haïti n'avait pas rempli des conditions qui favorisent l'investissement et pourtant, il ne cesse pas d'appel les investisseurs étrangers pour aller investir en Irak comme si les conditions sécuritaires haïtiennes étaient plus précaires que celles d'irakiennes.

Après quatre années d'appui masqué ou de tutelle.

Les détenteurs de capital, le peuple ne les hait pas pour ses richesses mais parce que vous êtes partiaux et non généreux.

Ainsi dit: « Ecouter les chants populaires: le peuple y remontre à ses supérieurs leurs fautes ou leurs défauts » (Proverbe chinois).

Nous espérons que les gouvernements fassent tous leurs efforts possibles pour combattre la désertification et l'érosion mondiale en se lançant dans la campagne de reboisement pour protéger le sol et le monde contre les catastrophes naturels mondiaux et en vue résoudre le problème de l'eau qui devient de jours en jours plus critique et sans oublier d'intervenir sur la question des terres très fertiles pour l'Agriculture tel est le cas d'Haïti. Les propriétaires terriens de nos jours n'ont pas cessé de vendre leurs terres par morcellement pour en construire des maisons.

Une révolution agricole des pays pauvres ou conscience collective agricole des pays riches, ne serait-elle pas une des solutions les plus efficaces pour nourrir le monde?

Humainement parlant, ce n'est pas une illusion ni une utopie mais, les enjeux politico-économiques resteraient tels qu'ils étaient auparavant.

Tout pays qui néglige la production nationale et agricole en subira ses propres conséquences, cela coûtera

7
très cher et l'avenir dira le reste.

L'agriculture est l'un des moyens les plus évidents pour assurer le développement durable d'un pays. Rappelons nous à l'époque de la colonisation française, Haïti fut appelée « le joyaux de l'empire colonial ».

C'était la colonie la plus fructueuse de l'époque.

Qui possède le monopole de la nourriture possèdera le monde.

Seule une politique d'encadrement agricole à travers les pays pauvres pourrait-elle améliorer la misère et la famine mondiale.

L'augmentation de l'aide alimentaire (cargaison de nourriture) à travers les petits pays ne donnerait jamais la solution à la famine mondiale.

En disant, seule une conscience collective réellement motivée, des grands pays pourrait-elle prendre pour aider les petits Etats à produire correctement chez eux pour changer l'ordre des choses.

Les entrepreneurs haïtiens n'ont jamais manifesté une velléité à investir dans l'agriculture et à encourager la production nationale pour que nous ayons un développement durable.

Ils évoquaient toujours les Pseudo problèmes politiques et d'insécurité cependant qu'ils font le pays un véritable marché ou succursale des commerçants étrangers pour écouler leurs marchandises.

L'intérêt est simple, c'est qu'ils dépensent moins en important à l'étranger et ils n'ont pas besoin une grande quantité d'employés pour faire leurs travaux.

Ils veulent faire un pays « Seul le consommateur » Sans en emplois.

Cela veut dire que l'insécurité est là seulement pour créer l'emploi mais pas pour les importations.

La question la plus terrible même est que la communauté internationale présentait Haïti Comme une jungle.

Elle n'était jamais une terre d'insécurité.

Mais à présent, Les petites insécurités haïtiennes proviennent le plus souvent de la part du gouvernement.

Avant 1987, elle était l'oeuvre des milices du président Jean Claude Duvalier, de1987 à 1994 les attachés du gouvernement « de facto » et les militaires, de 1994 à 2004, Les gens aliénés par le pouvoir du président Jean Bertrand Aristide appelé « chimère » du gouvernement et les policiers.

Aujourd'hui, il serait mieux d'invoquer un problème de misère avec la présence des forces occupantes continuant à tuer nos policiers haïtiens à la suite des émeutes de la faim de l'affaire du premier ministre Jacques Edouard Alexis injustement comme c'était le cas en 1994 avec les forces américaines qui ont tués nos militaires haïtiens et ont pillé même la terre haïtienne par camion, les canons et les boulettes de la citadelle la ferrière. Tout ça au nom de « La Démocratie onusienne ».

Nous souhaitons la société va prendre conscience pour investir dans la production agricole nationale, premièrement pour diminuer le chômage et deuxièmement pour améliorer la faim nationale.

Et tous les autres Etats qui se trouvent dans cette même situation devraient faire la même chose à fin de porter une solution mondiale à la famine et à l pauvreté.

La raison est simple: « C'est la nation qui sauve d'elle-même », les aides alimentaires mondiale à travers les petits pays ne pourraient jamais améliorer la famine

8
mondiale.

Seule une conscience collective révolutionnaire dans le domaine agricole prise par les pays sous-développés pourrait les sauver la misère.
Logements sociaux
La justice sociale impose aux gouvernants et gouvernés de sauvegarder et de promouvoir le bien commun de la société civile dont ils sont membres.

Or la sauvegarde du bien commun de toute société humaine est intimement liée à celle de la famille, non seulement comme à une condition si ne qua non mais comme à un élément essentiel.

Car toute société humaine dépend de la famille.

Selon Leplay, elle devrait bénéficier une attention spéciale et soutenue par l'Etat.

Ainsi dit: « La famille est la cellule initiale de la société: elle en est l'origine et elle en demeurera toujours le principe formateur et conservateur ».

Donc, Protéger la famille, c'est protéger la société humaine dans son intégralité.

Selon l'article seize et alinéa 1 de la DUDH: « La famille est l'élément naturel et fondamental de la société et a droit à la protection de la société et de l'Etat ».

Il est évident qu'on ne peut pas fonder un foyer sans avoir une maison décente, habitable et vivable.

Aujourd'hui, il n'est pas secret pour personne, le problème de logements sociaux que confronte des milliers de famille qui vivent dans des habitats extrêmement critiques et d'autres dorment à la belle étoile.

Ce sont des gens vivant dans la misère qui sont victime d'exclusion sociale face à une situation de marasme économique qu'on dirait parfois, sont ils réellement des êtres humains?

Nous souhaitons que l'article vint cinq de la DUDH devienne une réalité: « Toute personne à un niveau de vie suffisant pour assurer sa santé, son bien-être et ce de sa famille, notamment pour l'alimentation, de logement, des soins médicaux ainsi que pour les services sociaux nécessaire ; elle a droit à la sécurité en cas de chômage et maladie d'invalidité, de veuvage, de vieillesse, ou dans les autres cas de perte de ses moyens de subsistance par suite de circonstances interdépendantes jusqu'à volonté»

Bidonvilisation
Le chômage a plongé une grande partie de la population dans la misère, en conséquence le niveau de vie sociale a trouvé une baisse considérable.

Les conditions de vie de la majorité de la population mondiale deviennent extrêmement critiques.

On assistait un phénomène d'exode rural étant la fuite des paysans travailleurs cherchant une vie meilleure vers les villes les plus proches qui nous conduisit aux bidonvilisations qui sont des zones d'exclusion sociale.

Ces zones sont vulnérables, elles exposent à toutes sortes de tentation et de discrimination sociale.

9
Ces citoyens sont des pathologiques, des marginalisés sociaux qu'on les fait passer pour des assassins, des bandits, des criminels nés, de voyou, des ignorants idiots qui sont incapables de réfléchir, donc ce sont des inhumains.

Ils n'ont pas le droit à la vie, à la liberté d'opinion, à l'alimentation, à l'éducation, à la santé, à la sécurité, aux logements sociaux, aux loisirs et même à une Justice équitable.

En gros ils n'ont pas joui les privilèges de la Justice Sociale et de la Justice Distributive.

Cependant, ils sont des êtres humains comme tous les autres, ils ont leurs mêmes potentialités de réflexion comme tout le monde.

Un fait certain ils naissent dans la misère et ils continuent à vivre des conditions extrêmement difficiles dont ils sont irresponsables.

Puisqu'ils ne bénéficiaient pas les droits socio-économiques et culturels que les Etats étant les pionniers à garantir ces droits et sans même écarter la société civile qui a un devoir citoyen de vivre en frère avec pour mission sacramentel, les plus forts devraient toujours soutenir les plus faibles.

«La règle, personne ne pourrait accepter de vivre dans la misère aussi longtemps sans quoi ce serait l'ignorance ou le suicide ».

Ainsi le pacte international relatif aux droits économiques, sociaux et culturels de 1966 qui est entré en vigueur en janvier 1976 s'est identifié clairement la protection des droits humains concernant :
 Le droit de travailler dans des conditions justes et favorables.

 Le droit à la protection sociale, à un niveau de vie suffisante.

 Le droit à l'éducation et aux bénéfices de la liberté culturelle et du progrès scientifique.

Ce terme ghetto et zone de non droit sont impropres et mal utilisés, il est tout à fait injuste et inconcevable et même indigne d'attribuer des mots méprisables à des zones misérables dont les pauvres habitent.

Les pauvres ne sont pas des méchants nés ni des criminels nés, il serait mieux de questionner ou de chercher les causes de la misère, les auteurs et les complices de la misère mondiale, il y a toujours des possibilités légales pour que les pauvres deviennent riches.

C'est faire les jouir leurs même droits socio économiques et culturels égaux comme tous les autres.

Ainsi dit: « Aujourd'hui, les plus riches n'étaient pas les plus riches qu'auparavant, ce n'est que le résultat de l'anarchie mondiale ».

Pour traduire la position de Serge VALET au FORUM MONDIAL, QUI VA NOURRIR LE MONDE?

A BRUXELLES TROIS JUILLET DEUX MILLE HUIT :
« La stabilité des cours doit s'exercer à différents niveaux ; à celui mondial qui est décidé à New York pour les grands produits agricoles, et à l'échelle locale: les pays africains.

En effet le cours des produits agricoles chaque année double entre la récolte (Mali, Tchad, Sénégal, Burkina, Niger) et juillet lors de la soudure, soit de 10000 CFA à 20000 CFA par ex. pour le sac de 100kg de mils (Cf les rapports d' « Afrique verte »).

Ceci parce que les commerçants et les transporteurs ont accaparé la presque intégralité

10
des récoltes (dont une partie est achetée sur pied par les usuriers- taux 50% facile...).

En période de sécheresse l'augmentation des prix est encore plus grande ; Et les denrées sont vendues dans les pays solvables, soit le Nigeria ou autres.

Donc les beaux discours sur le « faut kon & le ya ka » égrené depuis 50 ans continueront de tuer !!!!
C'est la pauvreté qui est cause des famines et maintenant des émeutes en ville.

Donc:
- Effacer les dettes publiques et privées qui ont été remboursées de 3 à 7 fois déjà.

- Cesser de piller les richesses de l'Afrique, ce scandale géologique, (ex Elf, Bolloré, Total, Shell

Arrêter de les pousser à la guerre ou de les faire se génocider (Mitterand-Balladur et le Rwanda...)
- Saisir les biens des prévaricateurs africains (dictateurs et leur entourage...)
-Entreprendre un plan Marshall pour éradiquer le chômage.

Alors on aura des crédits qui manquent cruellement aujourd'hui sans avoir à supplier les européens d'envoyer 0,7% de leur budget aux PED « C'est donc tout un soutien à l'agriculture des pays à vulnérabilité alimentaire qu'il faut relancer et non pas poursuivre une politique de libéralisation accélérée de ce secteur, lui faisant subir les aléas des marchés internationaux.

Le développement agricole doit donc devenir une priorité dans l'agenda international.

A plus long terme, il sera sans doute difficile de s'affranchir de la question d'une meilleure répartition des ressources.

Car c'est bien parce que certains grands pays, très peuplés, se mettent à consommer comme les pays les plus industrialisés que l'on se rend compte des limites du système. Ceux qui souffrent aujourd'hui sont bien peu responsables de ce qui les fait souffrir.

Il ne s'agit plus de transférer le modèle agro-industriel pour le généraliser à l'ensemble de la planète, mais bien d'inventer ensemble un système plus durablement équitable.

Il s'agit donc aujourd'hui d'inventer une agriculture et un système de transformation et de commercialisation agroalimentaire moins énergivores.

C'est un enjeu majeur.»
Ne nous cachons pas derrière notre petit doigt la famine va planer encore longtemps en Afrique...

»
Tant de continuer à répéter les termes ghetto et zones de non droits pour qualifier la pauvreté mondiale, il serait mieux de dire des « Zones de pauvreté ou misère » puis qu'aucun individu n'est jamais né criminel, méchant, terroriste et inhumain donc: « Tout individu est né Humain, ce n'est que les injustices sociales qui ont modifié leurs comportements sociaux en réponse à leurs propres satisfactions humaines faisant place à la justice privé ».

L'homme dès la conception ne pourrait pas bénéficier l'héritage des titres ghetto ou non droit, cela est indigne et inconcevable à l'être humain.

Aujourd'hui, pour mépriser quelqu'un on pourrait lui dire « Nègre ghetto, nègre cité soleil, nègre cité Lescot ».Voici:

11
une situation à outrance en « Chine à Pékin environ de cinq millions de personnes vivant dans des conditions très difficiles habitant des banlieues pékinoises qui n'ont pas de droit au travail, à l'alimentation à l'éducation, à la santé, aux logements sociaux et même à la tranquillité sociale et ils ne jouent pas leurs mêmes droits que les citadins depuis le mois de mars, ils se trouvaient sous la haute surveillance des autorités pékinoises pour les empêcher de circuler à travers la Capitale Pékinoise à cause les jeux olympiques qui auront organisé à Pékin dans les jours à venir en vue d'éviter de ternir les visages ou le prestiges chinois ».D'ailleurs, le Dictionnaire Hachette s'est défini clairement le mot ghetto: « Quartier où les juifs étaient contraints de résider.

Lieu où une minorité se trouve regroupée et isolée du reste de la population.

Groupe social replie sur lui-même. Ghetto intellectuel ».

Que tous les Etats sous développés vivant dans la misère fassent des efforts pour améliorer les conditions de vie des milliers de citoyens affamés de la nourriture et du travail, en les respectant les principes juridiques qui ont une importance totale pour le progrès d'un Etat. Ainsi dit: « Pas de travail sans nature, dit-il à Feuerbach.

Mais pas de nature sans travail, rappelle-t-il aux marxistes.

« Le travail est le père et la terre la mère de la richesse ».

Et Confucius disait: « ce ne sont pas les richesses qui rendent un Etat prospère, mais la justice ».

Droit
Le Droit est la règle de la Justice ; que cette vertu nous porte à rendre à chacun son droit, c'est quelque chose de sacré, c'est criminel de le violer.

Précisons-nous le sens de cette grande réalité.

Le jugement est un acte juridique étant une décision motivée prise selon la conscience du Juge et de la loi pour rendre à quelqu'un, la chose due. Le Juge ne devrait jamais faire acception de personnes, il doit être pris toujours dans l'intérêt commun en vue protéger la société.

C'est la raison pour laquelle les juges devraient être choisis parmi les Juristes les plus compétents de la nation pour que la société ne soit pas victime de l'incompétence Juridique en vue d'éviter une justice monstrueuse et de protéger les justiciables contre les Avocats malhonnêtes s'appuyant sur des diffamations pour induire aux juges à l'erreur.

Le Juge ne doit pas faire esclave des textes de lois en les utilisant puisque les actions et réactions humaines n'ont pas toujours les mêmes mobiles.

Il doit toujours amorcer leurs décisions judiciaires avec la jurisprudence.

Le droit est une question de bon sens humain étant le produit social de la raison humaine révélé par les actions sociales qui se produisent à travers les comportements des individus et ayant pour mission de protéger le bien commun en vue de faire régner la paix, l'harmonie, l'ordre, la discipline et de combattre l'injustice sociale.

Il ne s'agit pas de réciter les articles des codes de lois et les appliquer à la lettre et

12
textuellement puisque le juge n'est pas esclave des textes de loi, il ne doit pas faire acception de personne dans son jugement, mais les décisions judiciaires devraient être toujours prises dans l'intérêt social ou en faveur de la majorité sociale.

Le juge devrait toujours se sacrifier l'intérêt particulier pour permettre la survivre de majorité sociale l'intérêt collectif ne devrait jamais faire l'objet de sacrifice, c'est de la majorité sociale qui devrait protéger, mais il n est pas question du particulier mais si « protéger l'intérêt particulier, c'est protéger la société dans l'intérêt collectif et n'oublie-t-il pas que le juge est avant tout le protecteur de la Nation ».

Le Droit n'est autre chose que la théorie sociale en outre, c'est la pratique sociale qui crée le Droit.

La société n'a pas fait pour la loi mais pour obéir à la loi, c'est la pratique qui vient avant la théorie, les codes de lois ne sont pas plus anciens que les actions et les réactions sociales, ils ont pas assez de matières pour permettre aux juges à prendre ses décisions judiciaires les articles des codes sont toujours boités par rapport les actions et les réactions humaines qui se produisent quotidiennement de manières différentes.

Le Droit doit être un produit automatique mélangé avec les codes de lois pour faciliter les juges dans leurs décisions judiciaires.

Ainsi dit « En Droit les actions et les réactions humaines n'ont pas les mêmes mobiles ».

L'application des textes de lois à la lettre ne favorise que les avocats dans leurs trucs de défense pour induire en erreur les Juges dans leurs décisions à prendre.

Le Droit n'a d'autre boussole que de combattre l'injustice par la vérité, c'est la fin même de la justice sociale.

Les décisions judiciaires devraient homogènes à la nature humaine et applicables dans l'intérêt commun.

Elles ne devraient jamais utiliser au détriment de la société ni pour plaire un individu soit pour son rang social et sa position politique.

Selon Docteur Angélique « Si la loi est juste, le juge n'a qu'à l'appliquer ; étant donné la loi écrite est l'application droit naturel ».

Les juges ne devraient pas impressionner par la force, c'est la Justice qui fait appel à la force pour exécuter les décisions judiciaires étant un élément accompagnateur judiciaire puisque sans la force la justice n'est rien, ce n'est pas la force qui mène l'Humanité mais « La pensée humaine » ainsi «ce ne sont pas ni les Chefs d'Etats ni les Forces Armées ni la Police qui contrôlent la société mais le bon fonctionnement de l'appareil judiciaire fait le gouvernement gagne leurs confiances chaque citoyen pour défendre ensemble les droits de la Nation, pour faire les dégager le sentiment patriotique, pour faire les consommer leurs fiertés nationales, les honneurs des ancêtres dans la parfaite harmonie fraternelle ».

Le juge est maître de sa conscience avec la loi, il est investi d'une autorité magistrale extraordinaire, il a une grande dignité morale devant la nation qu'elle confie une lourde responsabilité la plus grande vertu que connaisse l'humanité « La Justice » qui lui fait passer aux yeux de tout le monde comme «La Justice vivante »pour déterminer ce qui est juste dans les différents conflits sociaux.

On dirait que le juge est maître de sa

13
conscience et le défenseur national, il ne fait pas les textes de loi une référence absolue, il sait quand il doit trancher dans l'intérêt national.

En se référant à la juste américaine dans « L'affaire de l'ex-président américain Bill Clinton Et la travailleuse Monica, cette scénario qui est une tragédie présidentielle américaine ».

Ainsi: « L'adultère restera toujours l'adultère quel que soit le rang que occupe la personne ».

En effet, le Juge ne doit pas trop rigide dans leurs décisions prises contre le « Criminel social ou pur », c'est celui qui ne bénéficie aucun privilège de la Société Civile et de l'Etat comme s'il n' est pas le fils de la nation.

Aujourd'hui, la situation judiciaire est vraiment précaire avec la question des arrestations arbitraires, des milliers de personnes sont incérées dans des prisons sans comparaître devant de leur Juge Naturel.

Prenons après l'événement du 11 septembre 2000 des centaines de personnes ont été arrêté aux USA comme des gens qui ont leurs empreintes dans cet acte, en Irak des Juges limogés dans l'affaire de SADDAM et en Haïti c'est la monnaie courante.

Ainsi, nous continuons à parler: « De l'Habeas corpus ».

« Nul ne peut être arbitrairement arrêté, détenu, exilé » Art :9 DUDH, « Toute personne accusée d'un acte délicieux est présumée innocente jusqu'à ce que sa culpabilité ait été légalement établie au cours d'un procès public où toutes les garanties nécessaires à sa défense lui auront été assurées ».

Les Juges et les Avocats n'ont pas besoin de chercher de l'honneur.

D'ailleurs, ils représentent L' « Honneur », « c'est la Justice Vivante », la seule boussole est la « Vérité Absolue » rien que la « Vérité ».

Celui qui a choisi le métier de la « Justice » choisira l'ennemi des forces du ténèbre. Les Hommes qui choisissent la Vérité seront toujours entre l'enclume et le marteau.

Pour répéter Socrate: « Les justes souffraient, les injustes prospéraient ».

Ils ne sont pas comme des utilitaristes leurs Objectifs: « C'est faire l'argent par n'importe quel moyen et l'honneur ne sera jamais enjeu ».

Cette profession est éternelle, Dieu, lui-même a fait choix sa « Noblesse Création », « La Justice ».

Ainsi, Jésus Christ, le Messie.

Lors de son passage sur cette terre, Il était Juge à la fois Avocat.

Il intercède au près du Père pour l'Humanité même au bois du calvaire.

Et sa parfaite déclaration, en disant: « Aujourd'hui, Je suis Juge et demain Je serai Avocat » La Justice, c'est le « Maître de toutes les Aristocraties ».donc, cette idéale des Droits Humains ne serait-elle pas uniquement dépendu des juristes holocaustes?

C'est bien malheureux beaucoup de Juristes prévaricateurs ont fait comparer la Justice à une profession du « Richissime »qui sont des malhonnêtes hommes qui ont franchi le Temple du Thémis pour dépouiller les malheureux, bien peut être qui sont de leurs mêmes entrailles.

Nous devons travailler en conséquence pour faire régner la vrai Justice partout et pour tous. C'est la vertu morale principale, la plus importante que l'Humanité doit réellement maîtriser pour que nous

14
ayons cette Humanité de gloire dont nous sommes entrain de rêver.
Travail
La Justice Distributive, avons-nous expliqué, qui est la vertu portant constamment les hommes d'Etat à distribuer le bien commun selon le droit de chacun et qui porte aux citoyens à accepter le bon gré la juste part qu'il est en fait à s'en montrer satisfait, en particulier, à ne pas ambitionner et solliciter des faveurs qu'ils ne méritent pas et des fonctions qu'ils ne sont pas capables de remplir.

Dans toute société civilisée les états sont les pionniers à protéger et à garantir la sécurité pour favoriser la vie sociale pour qu'il règne l'harmonie, la paix et la tranquillité au sein des citoyens n'étant que des moyens essentiels, c'est le fondement de tout développement et de progrès socio-économique étant du à la création d'emplois ou le travail qui rend l'homme libre et invulnérable dans les activités de la vie courante et qui permet à chacun de vouloir assumer ses responsabilités familiales.

Pour répéter la pensée de Voltaire: «Le travail éloigne de l'homme trois grands maux: le vice, l'envie et le besoin ».

La Justice Distributive impose aux chefs d'Etat de faire bénéficier le bien commun à toutes les classes sociales sans exception, car le bien commun d'une société appartient à tous les membres y faisant partie qu'elle que soit sa richesse, son parti politique, sa nationalité, sa religion.

Tout ce qui légitimement fait partie d'une société civile a droit de participer et de bénéficier du bien de la société.

En effet, on ne peut pas parler de bien-être sociale sans la distribution de richesse étant du à la création d'emplois qui est en opposition avec le chômage.

La société civile est fournisseur de capitaux avant d'être fournisseur de travail.

Sur le régime actuel, le capitalisme, deux catégories de personnes concourent à la protection ou plutôt à la transformation des biens communs nécessaires à l'humanité: les ouvriers en fournissant le travail, les capitalistes en fournissant les capitaux.

Cela ne veut pas dire que les fournisseurs de travail coopèrent bien plus à la prospérité publique que les fournisseurs de capitaux d'où l'importance du gouvernement de protéger continuellement toutes les classes sociales sans acception de personnes humaines en édictant des lois justes et équitables.

Selon l'article vingt trois de la DUDH:
1) Toute personne a droit au travail à des conditions équitables et satisfaisantes de travail et à la protection contre le chômage.

2) Tous ont droit sans aucune discrimination, à un salaire égal pour un travail égal.
3) Quiconque travaille a une rémunération équitable et satisfaisante lui assurant ainsi qu'à sa famille une existence conforme à la dignité humaine et complétée, s'il y a lieu, par tous autres moyens de protection sociale

15
Et l'article vingt neuf alinéa 1:
L'individu a des devoirs envers la communauté dans laquelle seul le libre et plein développement de sa personnalité.

Que tout le monde possédant des capitaux, prenne l'engagement d'investir partout, à fin de permettre aux hommes et aux femmes de gagner leurs pains selon leur courage qui n'est autre qu'une ordonnance du Créateur, Dieu.

Chômage
Le succès de ces principes affreux et égoïstes qu'avait germé dans des cerveaux détraqués par des passions devrait amener la disparition des corporations.

Ce qui arriva alors qu'on devrait les réformer.

On constate que l'Etat cessa de légiférer en matière économique et la morale évangélique fut bannie des affaires pour faire place à l'utilitarisme.

Ce fut donc l'anarchie du capitalisme sauvage qui aliène l'autorité étatique pour imposer leurs propres lois économiques à la société mondiale.

Par contre, n'importe qui peut devenir patron, engager n'importe quel ouvrier aux conditions qu'il pouvait lui faire accepter et produire, non selon les exigences du bien commun, mais à sa guise.

Une foule de patrons souvent sans conscience ayant pour boussole cupidité se lance dans des entreprises plus payantes chacun pour produire plus que d'autres attirent des salariés alléchants des populations rurales.

Bientôt il y eut surproduction et encombrement, ainsi la lutte changea-t-elle d'accès. Chacun produit à meilleur marché que d'autres, réduit le nombre des employés, diminua leurs salaires et augmenta le nombre d'heures de ceux qu'ils voulurent bien garder.

Plusieurs cherchent chez les femmes et les enfants une main d'"uvre moins dispendieuse faisant une grave aliénation et même inconcevable à la volonté.

A mesure que les pays s'industrialisent il apparaît dans la classe ouvrière des phénomènes lamentables du paritarisme et du chômage.

Ainsi les ouvriers tombent dans une situation enviable que l'esclavage antique.

Or le chômage est une des plus grandes entraves des biens communs.

Comme nous l'avons signalé le bien commun exige que le travail ne soit pas réduit à la misère, il exige la prospérité publique.

Le chômage, explique Sainteté de Pie XI, plonge un très grand nombre de travailleurs dans la misère et les expose à mille et une tentations, il consume la prospérité des nations et compromet, partout l'univers, l'ordre publique, la paix et la tranquillité sociales.

Cette phrase très riche en décence mérite d'être attentivement analysée par l'humanité entière qui pourrait peut-être apporter une solution à la misère mondiale.

En fait, cette situation révoltante devrait soulever la conscience humaine de tous les individus à travers le monde à porter l'Etat à faire régner l'ordre dans la vie socio-économique en vue de soulager les

16
familles en difficulté en tant que cellule initiale de toute société mondiale.

L'Etat doit réduire au strict nécessaire cette situation excessivement pénible surtout pour les familles nombreuses et pour bon nombre de famille dans certains rangs sociaux ayant connu le confort.

On pense que cela est encore bien peu, la misère causée par le chômage est surtout morale.

En effet, il déchire l'âme humaine aux bras robustes et aux c"urs généreux et tous les jours le pauvre va à droite et à gauche cherchant un emploi sans trouve qui dira l'angoisse de son épouse et de ses enfants.

Il retourne constamment avec tristesse et désolation au c"ur. Ainsi, le chômage démoralise le jeune de 20 ans ayant l'idéal, l'ambition, faisant de beaux rêves de l'avenir se trouvant devant rien en réalité ce qui bannit ses espoirs ayant l'impression de former une nouvelle classe sociale.

Ainsi déclare l'article 23 de la DUDH alinéa 1: « Toute personne a droit au travail, au libre choix de son travail, à des conditions équitables et satisfaisantes de travail et à la protection contre le chômage.

» Et l'article 16 de la DUDH alinéa 3: « La famille est l'élément naturel et fondamental de la société et a droit a droit à la protection de la société et de l'Etat.»
Donc, c'est à nous de conscientiser de cette situation misérable que les gens ont confrontée pour transformer le monde en chantiers afin que tous les êtres humains aient accès au travail en vue de mener une vie réellement libre et de confort dans une planète humaine vivable.

Honneur
C'est triste et humiliante de voir Haïti vivant dans la misère et à la fois colonisée. Aucun Haïtien ou Haïtienne éduqué(e) ou un être humain ne pourrait honnêtement accepter cette insulte nationale que subit la nation Haïtienne s'il connaît réellement l'histoire du système esclavagiste mondial qui est considéré aujourd'hui comme un crime contre l'Humanité.

C'était la barbarie à outrance, on ne joue pas avec l'Honneur, la Dignité Humaine et les Exploits des Ancêtres.

L'Honneur est une excellence spéciale et parfaite, le bien le plus précieux de l'Humanité, le trésor éternel, la gloire attachée à la vertu, le fruit de la vertu et l'héritage de nos Ancêtres.

Aujourd'hui, nous observons tristement, indignement avec le mépris non seulement les Haïtiens ont perdu l'estime de l'Honneur, ils en ont même perdu la notion.

Ils le sacrifient volontiers pour des biens méprisables et éphémères. Pour l'argent, de méprisables avantages matériels, ils trahissent la parole donnée. Pour expliquer la parole du président Préval: «si les forces étrangères n'étaient pas sur le sol haïtien, il ne finirait pas son premier mandat ».

Et même le président Jean Bertrand Aristide, la Jeunesse Haïtienne affolée de passions et de sentiments, et presque toute la Nation Haïtienne plaçaient en lui la confiance qu'il allait changer la situation de Misère à laquelle

17
confronte le peuple en pansant qu'il est fort et intelligent par son dynamisme dialectique, son charisme et son éloquence qui fait de lui un homme extraordinaire.

Il a profité de l'ignorance de la Nation Haïtienne pour lui la faire à honorer les occupants de 1915, comme le Sauveur de la Nation et la Démocratie Haïtienne en les portant à l'honneur et tout en vassalisant le symbole de la liberté, « L'Armée Haïtienne »en la présentant comme un monstre au peuple Haïtien.

Ainsi, Jean Bertrand Aristide disait: « Misère et paix, c'est lait et citron, l'un ne supporte pas l'autre.

Misère et paix, c'est Haïti et Cédras, l'un ne supporte pas l'autre ».

En 1994, à Cap-Haïtien, nos Militaires Haïtiens ont été lâchement assassiné par les militaires américaines aux yeux de l'ONU, Ils ont été enterrés malhonnêtement et le peuple criait « Victoire Démocratique ».

Cependant, à New York, le 29 septembre 1992 au tribune l'ONU, le président Aristide déclarait: « Que la paix revienne en Haïti ! Que revienne aussi en Yougoslavie et en Somalie ! La République d'Haïti condamne l'acte de terrorisme et de génocide aboutissant au paroxysme de l'horreur...

Tout Homme est un Homme, l'un doit respecter l'autre.

L'un ne peut être assujetti à l'autre ».

Il dit dans son ouvrage intitulé "Névrose Testamentaire": « Mieux vaut périr avec le peuple que de réussir sans le peuple.

Mais avec le peuple, il ne saurait y avoir de défaite alors.

A la Victoire! ».

Quelle ironie aristidienne ! Ainsi dit: « Il se cache dans la langue un dragon qui ne répand pas de sang, mais assassine » (Proverbe chinois).

Pour répéter Confucius: « L''homme de bien est impartial et il vise à l'universel ; l'homme de peu est sectaire et ne pense que privilèges. Prenez garde à l'homme de peu ; lorsqu'il craint de perdre ses privilèges, il est capable le pire ! » Il voulait faire passer à cette époque l'Armée Haïtienne comme un instrument utile seulement à la bourgeoise haïtienne qu'aujourd'hui l'histoire continue à le démentir.

La démobilisation de l'Armée Haïtienne non seulement a plongé le peuple dans la grande instabilité sécuritaire mais elle plonge un grand nombre « Pères de famille » dans le Chômage qui a conduit la Nation Haïtienne dans une situation misérable plus précaire qu'auparavant.

Dans tous les pays mondiaux, l'Armée n'est pas considérée non seulement pour assurer la « Défense Nationale » mais comme une source de « Création d'emplois ».

Donc, l'Armée Haïtienne est plus Utile à la « Masse Populaire » qu'à la « Bourgeoisie Haïtienne ».

Ainsi, si« Le problème était l'Armée, la Police Nationale ne serait pas accusée de KIDNAPPING ni à favoriser le massacre des étudiants en sciences Humaines le 5 décembre 2003, ni de la mort les trois fils de Mme Villard Robert.

La majorité des Juges, des Avocats, des Officiers militaires, des Soldats, des policiers et des policières(Haïtiens) et même la Présidence, pour citer: De Docteur François Duvalier à nos jours.

sont issus de « La Classe Moyenne et de la Masse Populaire Haïtienne ».

Donc, la « Misère et l'Injustice

18
Haïtienne » ne sont pas seulement l'"uvre de la « Bourgeoisie Haïtienne » En date, il nous faut questionner la « Justice Vendue » à la « Bourgeoisie Haïtienne » à fin que les pauvres puissent se repentir de leurs fautes.

Nos Nouveaux Nés et nos enfants de un à quinze ans ne connaissent pas et ne peuvent pas même comprendre ce que représente une « Parade Militaire Haïtienne» dont cette absence, nous rend aujourd'hui sans histoire aux yeux de l'Humanité.

Il ne suffit pas de les raconter à eux, les faits, il faut les faire vivre le Symbole de la liberté, les progénitures de l'Armée indigène. Pour répéter la phrase de Montaigne: « Science sans conscience n'est que ruine de l'âme ».

Rappelant, le 18 novembre 1993 sur la place Dame du Cap-Haïtien nos « Militaires Haïtiens » accompagnés d'une fanfare de si grande envergure, ont donnée une prestation magistrale sans précédente à la Nation Haïtienne.

A cette époque quoique les dégoûts contre eux, Cet événement reste incarné dans la « Mémoire Capoise ».

Nous ne voulons pas que le monde fasse passer « L'Armée Haïtienne » comme le monstre mondial qui mérite d'être disparu aux yeux de l'Humanité, comme si c'est« L'Armée Haïtienne qui a lancée la bombe atomique à Hiroshima, le 6 août 1945 détruisant cette ville et faisant plus de 100.000 victimes ou elle avait un Adolf Hitler de l'Allemagne à sa tête ou un Général Augusto Pinochet ».

Au contre si le monde a la conscience, il passera « L'armée Haïtienne au rang d'un patrimoine mondial étant le symbole de la « Liberté Mondiale ».

Faire disparaître l'Armée D'Haïti: c'est dire que le « Système Esclavagiste » n'existait pas réellement en le faisant passer dans la « Poubelle des pseudo humanistes ».

En déduisant, les « Droit Humains Seront Sans Histoires Pratiques ».

Donc, « Les auteurs d'un crime ne peuvent pas grader « commandants » en condamnant ceux du délit ».

Ainsi, l'ex-premier ministre Gérard Latorture arrivant en Haïti, il parlait des « Militaires Libérateurs »par la suite il s'est vite déclaré qu'ils sont des Rebelles qui doivent désarmées. Il a même osé de signer un accord avec la communauté international pour qu'il ait un Juge étranger dans chaque Tribunal Haïtien de première instance afin de vassaliser les Juges Haïtiens de la même manière que se trouve la Police Nationale.

Avec un discours de paix, sans cette paix, il n'aura pas d'investissement Pendant ce temps la MINUSTHA continue à cribler les Gens de cité « Soleil » et de « Bel air » les chasser comme des sauvages, en les donnant des bâtons sans donner des carottes.

Ainsi, Gérard Latorture disait: « YO TIRE SOU MWEN, MWEN TIRE SOU YOU TOU », Au lieu de former des Policiers Haïtiens, il préfère maintes fois faire appel au renforcement des miliaires étrangers avec des charres

19
blindés comme si c'est un pays qui est en guerre avec un autre à fin de traumatiser nos enfants.

Il parlait souvent "nous n'avons pas un gouvernement de militaires « KRAZE ZO » ni bâillonnement de la presse et nous sommes entrain d'organiser des élections crédible et démocratiques.

Cependant, il allait nous donner une soupe électorale qui accouche une soupe démocratique de la communauté internationale étant donné pour l'ONU, la démocratie signifie "L'organisation des élections dans des intervalles régulières et l'expression d'opinion" sans quoi la communauté internationale ne va pas vous favoriser des aides économiques.

Le pire, il passait le salaire des BV 1000 gourdes à 3500 gourdes, en ce moment le gouvernement qui vient, aura des grandes difficultés pour organiser des élections prochaines sans l'aide de la communauté internationale.

Pendant ce temps, elle continue à réclamer l'organisation des élections pour que les aides internationales aient débloqué et le peuple gémit dans la misère. Pour comparer comportement Gérard Latorture à l'instar du ex-président Aristide en disant: « La dictature sécrète la peur. Les medias sont bâillonnés. La liberté d'expression réprimée. La terreur tend à isoler les différents groupes de tissus sociaux et déchirer de plus en plus le tissu social.

Sept milles hommes peuvent en opprimer sept millions, à la façon du moyen âge, en les rançonnant, an les terrorisant, avec l'aide des armes qui tue et Dieu des pharisiens qui menace les résistants de l'enfer et promet aux paradis et Pour les oppresseurs maintien des structures est le seul gage de la prolongation d'un pouvoir purement despotique ».

Et de même l'ex-Général Raoul Cédras en avançant: « Les Partis politiques ne peuvent pas fonctionner, les citoyens paisibles ne peuvent pas circuler à l'aise et à contrôler ses occupations économiques et la presse est bâillonnée, l'Armée intervient pour mettre l'ordre dans le désordre, l'Armée n'a pas fait un coup d'Etat mais un coup de Force ».

Après les émeutes de la faim du premier ministre Edouard Alexis Soit disant démissionné, la MINUSTHA n'avait fait aucune prévention pour empêcher le peuple Haïtien à secouer le portail du palais national en vue de justifier sa présence en Haïti et de prouver aux yeux du monde que la violence est très haute.

Il est plus nécessaire que ces troupes étrangères soient restées aussi longtemps en Haïti et tout en pensant que la Police Nationale allait tirer sur le peuple ce qui ne l'a pas fait. En ce moment la MINUSTHA aurait qualifié la Police de manque de professionnalisme, c'était la Victoire policière ! La MINUSTHA dans ses oeuvres ont choisi de circuler les rues de la Capitale avec des charres blindées en chaînes de fer pour continuer à détruire nos infrastructures routières et enlevait la vie d'un Policier Haïtien, ni le gouvernement ni le parlement ni les partis politiques ni la Justice Haïtienne ni la société civile tous ont choisi de vivre dans l'infamie tant de vivre en honneur en dignité à fin de continuer à les jouir la faveur de l'ONU. Aujourd'hui pour un « Enfant Haïtien », c'est

20
normal de voir les charres de guerre circulent quotidiennement dans les rues étant donné, c'est le résultat des gens qui n'ont aucun respect pour eux même ni pour l' « Histoires » et la Nation.

Ils prônent de l'utilitarisme des économistes qui confond l'honneur et la richesse.

« Une action est louable disent les économistes libéraux, non parce qu'elle est vertueuse, mais parce qu'elle procure du succès et bénéfice...

».

Ils considèrent les richesses matérielles comme le tout existence, ils tachent d'en ramasser le plus possible, ils apprécient tout en fonction de l'argent: Ainsi « Les hommes sont grands, non par leurs qualités morales ou intellectuelles, mais par leur fortune, les actes du dévouement sont ridicules qui ne rapportent rien, au contraire, il n'y a plus de déshonneur qui ne soit glorieux s'il conduit à la fortune » Oh ! Non, tel comportement ne fait pas partie du patrimoine de nos Ancêtres qui ont trop sacrifié pour nous donner notre indépendance d'Haïti, le premier janvier 1804. Ils sont des Hommes Généreux non pas des paresseux mendiants, ils sont des Hommes dignes de leurs honneurs.

Ce que tous les grands philosophes depuis l'antiquité jusqu'au XVIII siècle n'ont pas pu le faire pour l'Humanité, ils ont le fait. Ils ont changé l'impossible en possible de même que Moïse et le Peuple d'Israël traversaient la mer rouge à pieds secs. Il y a certains Philosophes qui ont même agenouillé devant « Le système esclavagiste » en légiférant comme un acte légal. Selon Aristote: « L'esclavage est normal et était dans l'ordre des choses de la nature.

Au même titre de la femme, l'esclave n'est pas considéré comme un citoyen, c'est en quelques sortes un être domestique qu'il se vend, s'achète, c'est une marchandise, un outil ».

Aujourd'hui, tout le monde à sa guise voudrait s'emparer de cet honneur, Droits Humains aux plus proches humains.

Nous aimerions formuler une question à l'humanité à laquelle elle doit répondre qui est ce qui suit: Quel est le plus ancien et grand crime que l'Humanité n'ait jamais connu?

En réponse nous pensons que le champion, buteur de cette compétition ne sera pas placé au second plan. Ce n'est pas la participation de la rédaction, de théorie doctrinale, de la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme qui met au sommet mais c'est la pratique, le service rendu à l'Humanité.

Il ne faut pas considérer les Héros de l'Indépendance Haïtienne comme de simples libérateurs d'une nation, des gens qui ont brisé un système esclavagiste depuis le temps d'Abraham dans l'Ancien Testament qui retient la liberté humaine.

Les Droits Humains ne sont pas une question de nation mais de l'univers comme l'a signalé Montesquieu.

Nous avons constaté que certains peuples ont fait de leur territoire un paradis, cependant ils continuent à violer le droit de autres en appuyant sur leur puissance économique, politique et militaire

21
pour imposer leurs propres principes démocratiques aux autres par la guerre étant considéré comme la fête des Morts.

Pensons aux U.S.A. apportant à l'Irak la démocratie américaine.

En présence des Troupes Colonisateurs, aux yeux de l'ONU du monde entier, le président Saddam a été pendu.

Ainsi dit: « l'Irak, la politique derrière la tragédie de l'ONU qui est une armature politique compatible avec la poursuite du gouvernement colonial.

» Or, il est formellement interdit par les Droits de l'Homme « la peine de mort ».

Il est relaté ce qui suit: « Le deuxième facultatif visant à l'abolition de la peine de mort a été adopté et ouvert à la signature, à la ratification et l'adhésion de l'Assemblée générale dans sa résolution 44/128 du 15 décembre 1989. » Récemment, le gouvernement français attaquait violemment le Vatican sur la Papauté de Jean Paul II à l'ONU sur la question de l'avortement.

Après l'evénement du 11 Septembre 2000, les Américains ne cessent guère de bombarder les Pays Islamiques de l'Asie Centrale tout en violant les principes de guerre sans tenir compte de l'ambargo économique imposé sur

Joseph Carlos, August 23 2008, 11:58 AM

Start a NEW topic or,
Jump to previous | Next Topic >

< Previous | Home | Next >