l'echec d'aristide

Trebu Patriote - January 2 2007, 12:24 PM

Les observateurs avisés n'arrivent pas juqu'à présent à expliquer comment un leader supporté par une base populaire si forte ait pu échouer de façon si lamentable.

Tout le monde s'attendait à un véritable changement qui allait bouleverser la société haitienne.

Le peuple était prêt mais malheureusement le prêtre président n'était pas à la hauteur de la tâche..Les pratiques de gouvernance démocratique lui faisaient défaut.

On peut parodier un Sénateur américain qui disait une fois: "Aristide n'était pas un démocrate même pas avec un d minuscule".

Le Président Clinton lui aussi devrait prononcer la phrase restée célèbre: "Aristide a été élu démocratiquement mais il n' a pas gouverné avec des méthodes démocratiques".

C'est que les assassinats au moyen du père lebrun avaient fait le tour du monde.

L'attaque des chimères du Président contre les parlementaires était connue de tous. Aristide pensait qu'il avait la liberté de commettre les exactions les plus abominables sans être inquiété.

Il ne savait pas qu'on l'observait.

IL est celui qui a creusé son propre tombeau.

Des illuminés osent le comparer à l'Empereur Jean Jacques Dessalines.

Celui-ci doit se retourner dans son caveau.

Il n'y a aucune comparaison entre le Père Fondateur de la Nation et le prêtre défroqué.

L'Empereur avait combattu l'armée française et proclamé l'indépendance de notre pays. Aristide lui sera lequel par qui le scandale arrive: Il sera de retour en Haiti après le premier coup d'état à la tête de vingt mille marines.

IL sera celui qui demandera à l'Oncle Sam d'imposer un embargo meurtrier sur le pays. Beaucoup d'enfants sont morts à cause de cet acte inqualifiable du leader historique et charismatique.

Il pensait punir les militaires mais c'était le peuple qui souffrait.Quel patriote?

Quel nationaliste?

Ironie de l'histoire:

Il invoquait souvent Charlemagne Péralte remarquable pour sa lutte contre la première occupation américaine mais il sera celui qui provoquera le seconde occupation du pays.

En exil à Washington, il s'amusait à gaspiller les recettes de la Téléco gelées par les Américains.

De retour en Haiti notre leader historique et charismatique se jettera tête baissé dans les bras du FMI et de la Banque Mondiale.

Il cherchera à vendre au plus offrant le Ciment d'Haiti et la Minoterie; Lui qui du haut de sa chère de St Jean Bosco affirmait que le capitalisme était un péché mortel.

On nous dit qu'il a construit des écoles un peu partout dans le pays. Nous aurions aimé savoir dans quelles zones ou dans quelles villes.

Les rares établissements publics qui ont vu le jour n' ont jamais fonctionné par faute d'enseignants.

C'était un calcul génial: le gouvernement avec l'aide de la BID érigeait les locaux mais ne faisait aucun effort pour nommer les professeurs.

Cela revenait à laver les mains pour les essuyer par terre.

D'ailleurs le Président Aristide n'avait pas fait de l'éducation la priorité de son gouvernement.

Notre leader historique et charismatique donnera l'ordre aux chimères d'attaquer les étudiants de l'Inaghei et des Sciences Humaines le 5 Décembre 2003. Le Recteur Pierre Marie Paquiot aura les jambes brisées à coups de barre de fer. Cynique, Aristide donnera des ordres pour que la Police n'intervienne pas. Ce fut une journée noire pour nos pauvres étudiants..

Le Président Aristide n'a rien fait pour mettre les gens au travail.

Il aurait pu voyager et utiliser ses relations internationales pour attirer des investisseurs en Haiti.

Il aurait pu courtiser l'élite économique du pays, la rassurer, la mettre en confiance et l'encourager à investir ses capitaux dans le pays. Il préféra bourrer les chimères dans l'administration publique comme les Duvalier l'ont fait avec les miliciens et aggraver notre déficit budgétaire.

Il préféra irriter et menacer l'élite économique haitienne.

IL créa plus de divisions et plus de rancoeurs entre les différentes couches de la population haitienne.

Atteint de la maladie de grandeur comme l'empereur Boukassa.qui se fera bâtir une cathédrale en pleine brousse africaine, notre Néron des temps modernes utilisera les maigres ressources du pays pour bâtir des statues et des monuments dédiés à sa personne..

Certains y voient source d'emplois mais des observateurs perspicaces y voient complexe d'infériorité, narcississme et irréalisme.

Cet argent pourrait bâtir plusieurs apartements pour les braves gens de Cité Soleil qu'Il prétend aimer.

L'échec d'Aristide était aussi lié à sa déchéance morale.

Cela était prévisible quand il renonça à la prêtrise.

Il n'hésitera pas à mettre le feu à l'ancienne cathédrale de Port-au-Prince, à la recherche de l'Archevèque: Monseigneur Ligondé, une des belles figures du Clergé Haitien.

Certains fanatiques croient de bon goût de comparer Le prêtre.défroqué au génial Toussaint Louverture IL faudra faire remarquer que l'ancienne cathédrale que le dictateur fera disparaitre dans les flammes a été le lieu où le Précurseur de notre Indépendance eût à lire La première Constitution de l'ile d'Haiti et où il prononça la fameuse déclaration de la Guerre du Sud contre le Général Rigaud.

Aristide porte en lui les germes de l'échec.

Le peuple était condamné à échouer avec lui. C'est un personage de Racine: il apporte désolation, désillusion, ruines, cadavres et deuil.

Pour que la paix règne en Haiti, il serait souhaitable que notre très cher historique et charismatique leader fasse un sacrifice et accepte de rester là où Il est.

Response to:

Hats off Francois, well done, now I can stay in peace...

Subject:

Let's divorce the past

If you people really love Haiti, as you so fervently proclaim, then you must make a sacrifice. That is stop digging in...

Direct replies to this message:

Vous avez bien dire mon frere. some of us Haitian...

Return to Message List