le passe est important

Trebu Patriote - December 30 2006, 1:35 PM

Les propos de Mr Philippe sont justes si divorcer avec le passé signifie adopter une nouvelle façon de conduire les affaires de l'Etat et de servir le peuple.

Mais ils sont discutables si on veut nous faire oublier un passé récent.

Si nous ne connaissons pas l'histoire, nous serons condamnés à la revivre.

Si nous voulons améliorer le présent et préparer un meilleur futur il nous faut regarder en arrière pour voir les causes de nos succès et celles de nos échecs.

De là nous pouvons tirer des leçons salutaires pour sauvegarder notre patrie et restorer la dignité perdue.

A l'heure actuelle nous avons un gouvernement qui est entrain de chercher sa marque.

Nous avons un gouvernement qui est entrain de balbutier et qui est pris entre l'enclume et le marteau.

Ce gouvernement handicappé par son appartenance lavalassienne peut nous conduire au bord du goufre si nous ne sommes pas vigilants.

Notre rôle revient à lui exposer les faits convaincants du passé pour le porter à s'en éloigner et à adopter des pratiques modernes et démocratiques de gestion.

Nous avons pour devoir de lui montrer les balises qui peuvent l'empêcher de dévenir un gouvernement autocratique et démagogue.

Nous devons insiter sur la séparation et le respect des différents pouvoirs de l'Etat.

L'Exécutif doit reconnaitre l'indépendance du Législatif et lui permettre de s'affirmer et d'exercer pleinement ses attributions constitutionelles.

Nous avons en mémoire le Parlement de l'ère Duvalérienne avec les Nevers Constant, les Jaurés Levèque, les Rony Gilot, les St Voyis Pascal.

Le règne de la pensée unique a fait beaucoup de mal à la nation.

L'asservissement des autres pouvoirs par l'Exécutif d'alors nous a conduits à la catastrophe de Janvier 1986. Personne ne pouvait tenir tête. Aucune institution n'était assez forte ou indépendante pour barrer la route à la tyrannie.

Le Député avait sa carte de milicien.

L'Officier de l'armée tolérait les exactions macoutiques.

Le Ministre n'avait de compte à rendre à personne sinon qu'à lui même. Le juge arrêtait l'innocent et libérait le coupable.

Les régions provinciales étaient placées sous la coupe brutale d'illétrés comme Zacarie Delva, St Ange Bontemps qui se prenaient pour des dieux tombés du ciel.

Aujourd'hui encore nous portons les stigmates de cette malheureuse période.

Après la débacle duvaliériste, les militaires limités par leur conception autoritaire et beaucoup de déficiences ne feront qu'aggraver la situation.

Vint le mouvement lavalassien salvateur de 1991 qui devait poser les jalons d'un nouveau départ.

Désabusés nous nous sommes jetés tête basse dans ce mouvement Nous avons embrassé Lavalas sans prendre le temps et la peine de questionner les moyens, les objectifs et le but de ce mouvement.

Aveuglé par le charisme du curé de St Jean Bosco, nous croyons enfin avoir trouvé le leader qui à l'instar des Pères Fondateurs de la Patrie allait galvaniser les énergies et les esprits, pour à travers une grande combite, redémarrer le pays et redonner à Haiti sa place dans le concert des nations.

Mais l'histoire allait se répéter. Nous n'avons pas suffisamment étudié les causes de l'échec du Duvaliérisme pour en tirer les leçons et voilà que nous étions entrain de revivre le mouvement sous une autre forme.

En effet des pratiques de gestion de pouvoir que l'on croyait mises aux oubliettes de l'histoire allaient refaire surface.

Le culte de la personalité: notre prêtre président s'évertuera à construire des monuments et des places publiques dédiées à sa personne.

Le non respect des autres pouvoirs de l'Etat: dès le début le Président lavalassien fera comprendre au Parlement qu'il est celui qui détient le pouvoir réel. IL massera ses troupes de chimères aux portes du Palais législatif pour intimider et maltraiter les Députés qui s'apprêtaient à renvoyer le Premier Ministre d'alors, René Préval, qui est l'actuel Président de la République.

Aristide cherchera par la suite à établir un Parlement croupion en manipulant les différentes élections législatives.

Il s'évertuait à faire élire ceux qui lui étaient fidèles. Il contôlait tous les CEP (conseil électoral provisoire).

Mr Léon Manus devrait s'enfuir pour ne pas avaliser des résultat frauduleux.

Pour faciliter l'élection de ses fidèles serviteurs, le Président Aristide ne s'embarrassera pas de scrupules: il fera nommer un certain Jeudi comme membre du CEP alors qu'un de ces fils, le Dr Newton Jeudi, était candidat au poste de Sénateur du Sud'Est pour le parti présidentiel.

Les assassinats, les disparitions d'opposants et les attaques contre les locaux des partis politiques allaient se faire de façon systématique.

Il fera mettre le feu aux locaux du KID, de l'OPL, du Konakom après les rumeurs d'un faux coup d'Etat.

Il fera assassiner l'avocate Mireille Durocher Bertin.

IL institua la pratique du pneu enflammé placé au cou de la victime.

Il fera disparaitre d'anciens hommes de main devenus trop gênant.

Il permettra aux chimères de violer et de tuer une policière en poste à cité soleil après une prétendue rencontre de réconciliation.

La liste des actes criminels est trop longue.

La justice restera sous ses ordres: il fera emprisonner qui bon lui semble: Prosper Avril, le Dr Bataille, Bennet l'ancien beau-père de Jean Claude Duvalier, de surcroit un vieillard inoffensif, le colonel François récemment assassiné.

Il amassera des millions en pillant les caisses publiques et en mettant des alliés à la Téléco, à la Douane et à la DGI et en créant des fondations bidon.

Le rapport de l'Ing. Yves Jean Noel est là pour en témoigner.

Il s'associera à la mafia de la drogue pour mieux s'enrichir: le parrain de sa fille, Mr Kétant, en prison à Miami, l'a déjà pointé du doigt.

IL mettra un des trafiquants de drogue à la tête du Sénat de la République.

en la personne de Fourel Célestin, actuellement en prison à Miami.

...

Nous avons vécu cette époque la mort dans l'âme. Et nous ne voulons plus la revivre.

C'est l'essentiel de notre combat.

C'est pourquoi nous ne cesserons jamais de tirer des flèches en direction de tous ceux ou celles qui oseraient revenir à ces pratiques malhônnètes. Le Président Préval et son Premier Ministre sont avertis.

Ils mériteront de la Patrie s'ils gouvernent le Pays dans la légalité au bénéfice de tous sans distinction.

Mais ils seront honnis et vilipendés s'ils pensent revenir aux vieux démons de la politique haitienne.

Trébu souhaite à tous une Bonne et Heureuse Année 2007. Que la paix et la sécurité rêgnent dans le Pays.

Subject:

Let's divorce the past

If you people really love Haiti, as you so fervently proclaim, then you must make a sacrifice. That is stop digging in...

Direct replies to this message:

Mr. Trebu I read your comment, it is very insightful...

You did better than I could expose my deception to...

You have made very interesting point talking about...

Return to Message List